BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 5 Juillet 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 12/17/2012 6:04:51 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Deux cas de violence postélectorale, à la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè, dans leurs livraisons de ce lundi, ont largement évoqué des cas de violences postélectorales dont l’un s’est déroulé à Téma-Bokin (nord du Burkina Faso) où des militants de deux partis politiques se sont affrontés jeudi dernier.


« Crise post-électorale à Téma Bokin : Dix blessés et une population sur le qui-vive », titre le quotidien gouvernemental Sidwaya qui revient ainsi sur l'affrontement entre les militants du parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et ceux de l'Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), parti de l'opposition.

Selon le journal, tout serait parti d'une marche organisée par les proches de l'UNIR/PS sur la préfecture de Bokin pour traduire leur désaccord avec un jugement rendu par le tribunal administratif de Yako (chef lieu de la province du Passoré dont relève le village).

L'UNIR/PS) avait formulé un recours près ledit tribunal pour l'annulation des résultats dans quelques bureaux de vote. Le tribunal a prononcé, dans la matinée du 13 décembre, la forclusion du dossier, parce que n'ayant pas été déposé dans les délais requis par la loi », écrit Sidwaya.

Le quotidien précise que l'UNIR/PS a promis de se pourvoir devant le Conseil d'Etat, mais que malgré cette décision, la violence a été constatée sur le terrain.

Le quotidien privé, Le Pays arbore à sa Une : « Violences postélectorales de Bokin : + L'UNIR/PS ne laissera pas voler sa victoire + », relayant ainsi, les propos du président du parti, Me Béléwendé Stanislas Sankara, tenus samedi lors d'un point de presse à Ouagadougou .

L'Observateur Paalga, quotidien privé, relate un autre cas de violence après les élections en affichant à sa Une du jour : « Commune rurale Pobè Mengao : Un conseiller municipal UPR froidement abattu ».

Mady Konfé, élu conseiller municipal du village de Pobé Mengao, chef-lieu d'une commune rurale dans la province du Soum (extrême nord du Burkina), a été froidement abattu dans la nuit du jeudi 13 décembre 2012 aux environs de 21 heures 30 mn par un individu du nom de Issouf Konfé.

Selon la source du journal, le défunt conseiller municipal a été récemment élu sous la bannière de l'Union pour la république, (UPR), parti de la mouvance présidentielle, alors que son bourreau est membre du CDP, parti au pouvoir.

Le présumé assassin, qui serait un vieil ami de la victime, est actuellement entre les mains de la gendarmerie, informe L'Observateur.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
La mort de six soldats burkinabè au Mali "alarme" les journaux du Burkina Les journaux burkinabè ont commenté ce vendredi la mort de six soldats burkinabè, la veille, lors d’une embuscade sur un contingent du Burkina Faso au Nord-Mali.
La presse en ligne burkinabè commente la crise entre le PM et les militaires du RSP La presse en ligne burkinabè a largement commenté, ce samedi, la situation conflictuelle entre le Premier ministre Yacouba Isaac Zida et le Régiment de sécurité présidentielle (RSP).
Les Etalons olympiques à Abidjan pour préparer les jeux africains Les Etalons olympiques du Burkina Faso séjournent depuis jeudi à Abidjan où ils joueront des matchs amicaux comptant pour les préparatifs des jeux africains ‘’Congo 2015’’.
Deux soldats français en garde à vue pour des faits présumés de pédophilie commis au Burkina Faso Deux soldats français membres des forces spéciales ont été placés en garde à vue jeudi pour des attouchements sexuels présumés commis dimanche au Burkina Faso sur deux fillettes franco-béninoises âgées de 3 et 5 ans, a rapporté jeudi la presse française.
Coris Bank mobilise 15 milliards de F CFA pour un projet hôtelier à Bamako Le holding bancaire du Burkinabé Idrissa Nassa, Coris Bank International (CBI) vient de mobiliser une somme de 15 milliards de F CFA pour le financement du projet hôtelier Sheraton de Bamako, a appris APA jeudi auprès des responsables de ladite banque à Ouagadougou.
La corruption est 'fréquente' pour 91% des Burkinabè (enquête) 91% des Burkinabè estiment que la corruption est "fréquente ou très fréquente" dans leur pays, indique le dernier rapport sur l'état de la corruption au Burkina Faso publié mardi par le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC).
Situation nationale et crise au RSP font le menu des journaux burkinabè Les journaux burkinabè commentent essentiellement, ce jeudi, la situation politique nationale, marquée par la situation au sein du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ces derniers jours.
La dissolution de l'ex-garde de Blaise Compaoré écartée par une Commission de réflexion L'idée de la dissolution " pure et simple", du Régiment de sécurité présidentielle (RSP, ancienne garde prétorienne de Blaise Compaoré), a été écartée par une Commission de réflexion qui avait été mise en place par le président de la transition, Michel Kafando, dans un rapport rendu public mercredi.
Les marchés publics, secteur le plus corrompu au Burkina Les marchés publics arrivent en tête des secteurs les plus corrompus au Burkina Faso, selon le rapport 2014 rendu public mercredi par le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac).
La tension entre le Premier Ministre et le Régiment de sécurité présidentielle, à la Une des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè continuent de commenter, ce mercredi, la tentative d’arrestation manquée du Premier ministre (PM), Yacouba Isaac Zida, par des militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ainsi que la crise au sein de ce corps d’armée.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous