BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 18 Septembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 11/27/2012 6:50:40 AM ]  L'Araignée

Bénin - Politique

Suppression du « Kpayo »:Yayi Boni reprécise à l’armée sa contribution

Le Haut commandement militaire était au cabinet du Chef de l’Etat vendredi 23 novembre 2012. Au centre des discussions, la suppression de la vente de l’essence frelatée communément appelée « Kpayo ».



Au cours de cette rencontre, les propositions envisageables pour surmonter les difficultés financières actuelles de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) ont été scrutées.


Yayi Boni est résolu à en découdre avec le « Kpayo ». En recevant à son cabinet le Haut commandement militaire vendredi dernier, il a donné des consignes fermes pour que l’armée s’implique davantage dans le processus de nettoyage du secteur des produits pétroliers. A sa sortie d’audience, le Chef d’état-major général des Armées, Emmanuel Akpona, a rappelé que l’armée béninoise est une armée citoyenne, au service du développement. Vu les conditions de stockage et de transport des produits pétroliers issus de la contrebande qui constituent une menace pour la santé et la sécurité des Béninois, l’Armée ne peut pas rester indifférente, a-t-il fait savoir. Raison pour laquelle les forces de sécurité publique ont réagi promptement à l’appel du Chef de l’Etat sollicitant leur contribution dans le cadre de l’éradication du trafic. La Sonacop pourra-t-elle faire face à la demande de la clientèle si le « Kpayo » disparaissait ? A cette question, le Directeur général (Dg) de la Sonacop, Expédit Houessou s’est voulu rassurant devant les caméras des chaînes de télévisions. Selon ses dires, lorsque la Société a été ceinturée par l’informel dans le passé, la contraignant à réduire son parc et ses installations, les Béninois étaient servis en carburant. Il n’y a donc pas de raison poursuit-il, que sa structure ne fasse autant et mieux, avec la détermination du Chef de l’Etat. A titre d’exemple, Expédit Houessou, a souligné que depuis environ dix jours, les ruptures se font de plus en plus rares dans les stations-service de la Sonacop à Cotonou. De façon progressive, cela va se généraliser vers l’intérieur du pays pour que d’ici deux, voire trois mois, la situation revienne à la normale. Pour y veiller et permettre à la Sonacop de reconquérir sa place, un Comité de gestion a été mis sur pied par le président de la République. La Directrice de cabinet du Président de la République, Véronique Hachémé, membre dudit comité, a annoncé que le comité fera tout ce qui est de son pouvoir pour que la Sonacop renfloue ses caisses et que la volonté du Chef de l’Etat soit respectée.

Serge Adanlao
Journal LE MATINAL 26/11/12

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BÉNIN
Le gouvernement envisage d'élaborer une loi pour promouvoir l'agriculture Le gouvernement béninois envisage d'élaborer une loi d'orientation agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle, en vue de promouvoir le secteur agricole et d'améliorer la sécurité alimentaire, a appris mercredi Xinhua, de sources officielles à Cotonou.
Adoption de mesures pour préserver la couche d'ozone Le gouvernement béninois a pris une série de mesures pour protéger la couche d'ozone, a annoncé mardi à Cotonou, le ministre béninois de l'Environnement à l'occasion de la célébration la Journée mondiale de la préservation de la couche d'ozone.
Les paramédicaux appelés à sursoir leurs mouvements de grèves Les Confédérations et Centrales syndicales du Bénin ont appelé l'Intersyndicale des ressources humaines en santé (IRHS), qui menace de radicaliser leur mouvement de grève à partir du 23 septembre sans service minimum, à sursoir ce mouvement pour le bonheur de la population.
Négociations entre le gouvernement et les syndicats Le gouvernement béninois et les confédérations syndicales ont discuté lundi des revendications des travailleurs visant à améliorer leurs conditions de vie et de travail.
Plus de deux millions d'enfants ciblés par la vaccination contre la polio La troisième phase de la 19ème édition des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite cible plus de deux millions d'enfants béninois âgés de 0 à 5 ans sur toute l'étendue du territoire du Bénin, du 19 au 21 septembre prochain, annonce un communiqué du ministère béninois de la Santé publié lundi à Cotonou.
Les Béninois savourent aux délices de l'énergie solaire Des panneaux solaires importés des pays occidentaux ont envahi les marchés informels béninois à la joie et au bonheur des populations des villes et campagnes du Bénin.
Le Bénin lance une campagne de sensibilisation contre les violences dans le sport Une organisation béninoise a lancé vendredi à Cotonou une vaste campagne de sensibilisation contre les violences dans les stades du Bénin.
Les Béninois seraient privés du service minimum dès le 23 septembre En grève de 72 heures renouvelable par tacite reconduction chaque semaine depuis le 19 août dernier, en vue de l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail, l'Intersyndicale des ressources humaines en santé ( IRHS), menace de radicaliser ce mouvement à partir du 23 septembre sans service minimum, a-t-on appris jeudi de sources officielles à Cotonou.
Le Bénin lancera une vaste campagne d'alphabétisation en octobre Le gouvernement béninois va lancer en octobre prochain, sur toute l'étendue du territoire national, une vaste campagne d'alphabétisation au profit des populations béninoises qui ne savent ni lire ni écrire, a-t-on appris jeudi de sources officielles à Cotonou.
Les Béninois vivant dans les zones de tension sont appelés à rentrer au bercail Le gouvernement béninois a appelé mercredi les Béninois vivant dans les régions de tension en Afrique et dans d'autres continents à rentrer au bercail.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous