BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 25 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/9/2014 4:15:59 AM ]  Magharebia

Libye - Economie et Finances

Trois ans après, Syrte est confrontée au chômage

Trois ans après que Syrte a été le point d'orgue sanglant de la révolution libyenne, la ville doit encore relever une multitude de défis.


Le chômage élevé figure en tête de liste.

Sur les cinq usines d'Etat qui étaient en activité dans la ville avant la révolution, trois ont été détruites et vandalisées, et des dizaines de petites et moyennes entreprises ont également été ruinées.

Cette situation a entraîné une hausse du chômage dans la ville, encore aggravée par le manque de solutions de la part des autorités locales. Certaines offres ont été présentées par le secteur industriel privé de monter des usines dans la région, mais l'instabilité incessante que connaît la Libye n'a pas permis de concrétiser ces projets.

Il y a bien eu aussi quelques projets du gouvernement de venir en aide aux PME de la région, mais là encore, l'instabilité de l'Etat et les conflits récurrents ont bloqué toute mise en œuvre.

Fayed Mohamed, 46 ans et contrôleur économique à Syrte, explique que l'ancien régime avait marginalisé la ville sous un prétexte sécuritaire, la réservant à des rencontres et forums internationaux, mais la privant de ses usines, de ses sociétés de service et de ses raffineries de pétrole.

Hamza Mohamed, titulaire d'une maîtrise en économie, explique être à la recherche d'un emploi depuis des mois. Selon lui, le système des relations et le népotisme existent encore plus qu'avant, et les responsables ne respectent pas les gens possédant un diplôme élevé.

"Je prendrai n'importe quel travail pour pouvoir me marier", affirme pour sa part Ali al-Kmamti, demandeur d'emploi de 34 ans. "Je suis trop vieux. Je veux me marier, trouver n'importe quel travail dans la fonction publique."

Les habitants de Syrte ont demandé que le prochain responsable municipal commence à travailler dès le lendemain des élections à aider les jeunes Libyens à trouver du travail.

Plusieurs diplômés de l'université de Syrte au chômage ont manifesté pour demander des emplois.

Mais Milad Younis, ancien directeur de l'Office du travail et de la réinsertion à Syrte, a expliqué que ses services étaient "menottés par le centre" et ne pouvaient procurer des emplois, se contentant d'inscrire les demandeurs d'emploi dans le système.

"Nous comptons quelque 2 500 demandeurs d'emploi inscrits à Syrte, certains qualifiés, d'autres pas. Leur nombre augmente par suite du grand nombre de diplômés qui sortent chaque année des universités et des instituts d'enseignement supérieur", explique-t-il, ajoutant que nombre de chômeurs ne sont pas enregistrés.

Mohamed Aldrooi, actuel directeur de cet office, explique que plus de 400 personnes sans emploi ont été envoyées dans sept centres de Syrte pour y étudier l'informatique et l'anglais.

Il ajoute que la raison à cette hausse du nombre de demandeurs d'emploi à Syrte tient au manque de projets de développement susceptibles de fournir des emplois aux jeunes. De plus, les nouveaux diplômés ne répondent pas aux exigences du marché du travail, fait-il remarquer.

Les cours devraient être revus par l'Etat pour répondre aux besoins du marché du travail en Libye, conclut-il.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 LIBYE
Une dizaine de soldats loyaux tués dans deux attentats Une dizaine de soldats de l’armée loyale au gouvernement d'union nationale en Libye ont été tués jeudi dans deux attentats suicide à la voiture piégée à l'ouest de Syrte, a-t-on appris de sources concordantes à Tripoli.
Les forces gouvernementales déjouent une dizaine d'attentats suicide à Syrte Les forces loyales au gouvernement d'union nationale en Libye ont indiqué avoir déjoué, dans la seule journée de mardi, une dizaine d’attentats suicide menés par le groupe Etat Islamique (DAECH) à Syrte.
Les forces gouvernementales s'emparent d'un nouveau quartier à Syrte Les forces loyales au gouvernement d'union nationale en Libye ont annoncé mardi s’être emparées d’un nouveau quartier qui était sous les mains du groupe Etat Islamique (DAECH), à Syrte.
Les forces gouvernementales libyennes poursuivent leur avancée dans Syrte Les forces loyales au gouvernement d'union nationale en Libye poursuivent toujours leur avancée à l’intérieur de la ville de Syrte après la prise du quartier général du groupe Etat Islamique (DAECH), a-t-on appris de source sure lundi à Tripoli.
Enterrement en Libye de 21 corps de migrants non identifiés Vingt-et-un corps de migrants non identifiés ont été enterrés par les habitants de la ville d’Al-Maya, environ 10 kilomètres à l’ouest de Tripoli, a-t-on appris de sources concordantes lundi dans la capitale libyenne.
Vingt six corps de migrants illégaux retrouvés au large de la Libye L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé jeudi la découverte de 26 corps de migrants illégaux à bord d’une embarcation dans les eaux de la Méditerranée au large de la Libye.
Le gouvernement d-union nationale dénonce une violation de son territoire par la France Le gouvernement d’union nationale en Libye a dénoncé la violation de son territoire par la France après l’annonce de la mort de trois militaires français en Libye.
Le gouvernement d'union nationale s'installe dans la capitale libyenne Le gouvernement d'union nationale en Libye a annoncé qu’il s’est installé dans le centre de la capitale Tripoli après plus de trois mois passés dans une base navale au large de la ville.
Démenti de la libération de Seif Al-Islam Kadhafi Le Conseil militaire de Zenten a démenti, dans un communiqué sur son compte Facebook, la libération de Seif Al-Islam Kadhafi, l’un des fils de l’ex leader libyen Mouammar Kadhafi.
Onze morts dans un attentat à la voiture piégée en Libye Onze militaires de la force dirigée par le général libyen Khalifa Haftar ont été tués la nuit dernière lors de l’explosion d’une voiture piégée à Benghazi, a-t-on appris de source sécuritaire jeudi dans cette ville.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous