BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 24 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/10/2015 9:13:17 PM ]  APANEWS

Burundi - Economie et Finances

La Banque centrale du Burundi rassure les citoyens sur la sécurité et la fiabilité des nouveaux billets de franc burundais

La Banque de la République du Burundi (BRB) a tranquillisé mercredi la population quant à fiabilité, la qualité et la sécurité des nouveaux billets de 10.000FBU, 5000 FBU, 2000FBU et 500FBU émis au mois d’avril 2015.



Lors d'une conférence de presse tenue mercredi, M. Clément Butoke, conseiller à la BRB chargé de l'émission des billets, a répondu à propos des informations faisant étant de circulation de faux billets fabriqués en Chine dans l'objectif de financer les campagnes électorales et qui circuleraient en même temps que les vrais billets.

Il a fait savoir que ces billets sont de bonne qualité et sécurisés comparés aux anciens billets. Ces billets, a-t-il dit, ont été fabriqués par une maison française appelée « Oberthur Fiduciaire » remplissant les normes internationales.

Seulement, a dit M. Butoke, la Banque centrale reconnaît que ces billets ont été émis au moment non propice car la période électorale est d'habitude jalonnée de beaucoup de rumeurs.
« La Banque centrale a eu un contretemps, elle devait les sortir en janvier 2015 comme c'est d'ailleurs mentionné sur les billets. »

Par ailleurs, il a reconnu que la rumeur fait rage ces derniers jours, amplifiée par l'absence des principaux médias de masse brulés lors du coup d'Etat manqué du 13 mai dernier.

M. Butoke a reconnu que les contrefacteurs ne dorment pas et qu'ils sont à l'œuvre pour fabriquer des faux billets afin de tromper la vigilance de la population surtout en ce moment où les billets ne sont pas encore connus de tout le monde.

En effet, au cours des descentes effectuées dans la province de Cibitoki (Ouest du pays), il a reconnu que la population lui a remis deux billets de 10.000 FBU déjà falsifiés. Mais il a minimisé l'ampleur sur la quantité de ces billets falsifiés car, d'après lui, « s'ils étaient nombreux, les Banques, les auraient remarqués et auraient alerté la Banque Centrale ».

Il a indiqué que la BRB est entrain de travailler avec la police pour démasquer le réseau des contrefacteurs.

Il a profité de l'occasion pour informer la population que des signes inimitables caractérisent les vrais billets notamment, la photo de l'ancien président Ndadaye et du prince Louis Rwagasore incrusté dans le billet de 5000FBU et de 10.000 FBU et visibles quand les billets sont exposés à la lumière.

Il y a aussi le fil central qui, à la vue normale est entrecoupé mais continu quand le billet est exposé à la lumière. L'autre caractéristique inimitable est une forme rugueuse que l'on sent au toucher sur les deux largeurs des billets.

Répondant à la rumeur selon laquelle la Banque Mondiale et le FMI ont rejeté ces nouveaux billets, il a fait savoir que l'émission de billets est une question de souveraineté d'un pays. La BM et le FMI ont d'autres indicateurs qu'ils suivent de près, entre autres l'inflation.

Ainsi, a-t-il indiqué, les billets inspirent confiance puisqu'ils ont été émis par la BRB seule habilitée à le faire. Il a ajouté qu'un commerçant qui les refusera sera puni après dénonciation.
M. Butoke a aussi démenti les rumeurs selon lesquelles les maisons de change travaillant sur les frontières du pays n'acceptent pas les nouveaux billets.

Selon lui, la BRB a effectué une descente dans plus de 60 communes et sur les frontières et a trouvé que ces billets sont utilisés.

En principe, si un billet est bien conservé, sa durée de vie peut être de 10 ans, a-t-il dit.
Il a également fait savoir beaucoup de choses ont été dites sur ces nouveaux billets. « Il y en a qui ont même dit que les couleurs s'effacent après simple frottement avec une serviette. Mais, cela ne peut pas aller jusqu'à effacer les couleurs qui sont incorporées à l'intérieur du billet », a-t-il dit.

Il a démenti par ailleurs, les rumeurs faisant état de l'émission prochaine d'un billet de 50.000FBU et de 100.000 FBU.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BURUNDI
La situation nutritionnelle est "très alarmante" (expert) La situation nutritionnelle au Burundi est "très alarmante" au regard du degré d'insuffisance en apport calorique, a affirmé vendredi Déogratias Niyungeko, pédiatre-nutritionniste de formation et professeur de pédiatrie et de nutrition à la Faculté de médecine de l'Université du Burundi(UB).
Les autorités veulent s'attaquer à l'enrichissement illicite Les autorités burundaises sont déterminées à s'attaquer au fléau d'enrichissement illicite pour se conformer à la convention des Nations Unies contre la corruption, a déclaré jeudi Serge Ndayiragije, ministre burundais à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance et du Plan.
Le gouvernement condamne les attaques enregistrées dans les différents quartiers de la capitale Le gouvernement burundai a condamné jeudi les attaques ces derniers jours dans différents quartiers de la capitale, et en particulier celle dirigée contre un centre religieux où habite le président de la Commission Vérité et Réconciliation, Jean Louis Nahimana.
Le parti présidentiel demande à l'ONU de ne pas céder aux sollicitations de l'UA Le parti burundais CNDD-FDD au pouvoir a publié mercredi un communiqué pour demander à l'ONU de ne pas céder aux sollicitations de la Commission de Paix et de Sécurité de l'UA, qu'il qualifie de "malicieuses" et d'"injustes".
La CNAP plaide pour une prolongation du délai de grâce pour la remise volontaire des armes Le président de la commission nationale permanente chargée de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (CNAP), Laurent Kabura, a plaidé lundi à Bujumbura pour une prolongation du délai de grâce pour la remise volontaire des armes détenues illégalement par des populations civiles burundaises.
Le Burundi participera au sommet Inde-Afrique 2015 Le premier Vice-président du Burundi, Gaston Sindimwo, a pris l'avion dimanche à destination de l'Inde où il va participer au sommet Inde-Afrique qui aura lieu du 26 au 29 octobre 2015.
le Burundi est éliminé du CHAN 2016 par l'Ethiopie au match retour par 3 buts à 0 L'équipe nationale des joueurs locaux d'Ethiopie Wana d'Ethiopie a éliminé dimanche sur son terrain celle du Burundi, Intamba mu Rugamba, par trois buts à zéro, éliminant ainsi cette dernière du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) qui aura lieu au Rwanda du 16 janvier au 7 février 2016.
Deux morts et un blessé dans une attaque armée à Ngozi Trois personnes armées d'un fusil ont tué deux citoyens et blessé un autre au moment où ces derniers étaient dans un bistrot en train de se désaltérer au chef-lieu de la province de Ngozi dans la nuit de samedi à ce dimanche, selon la radio nationale burundaise.
Le président ne veut pas d'aide extérieure qui divise les Burundais Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a déclaré vendredi que les Burundais n'ont pas besoin d'une aide qui viendrait les diviser.
Planning familial: les autorités parlent des progrès "énormes" en dépit d'immenses défis Le Burundi a marqué "d'énormes progrès" en matière de planning familial (PF) au cours des 15 dernières années en dépit de la persistance d'immenses défis, a déclaré vendredi à Bujumbura Dr Juma Ndereye, un haut resonsable du ministère de la Santé.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous