BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 31 Janvier 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/15/2010 6:49:57 PM ]  XINHUANET

Burkina-Faso - Economie et Finances

44 dossiers de malversations épinglés en 2009 par l' ASCE

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré a reçu, mardi à Ouagadougou, le rapport annuel d' activités 2009 de l'Autorité supérieure de Contrôle d'Etat (ASCE).


Selon le rapport 2009, au total, 275 rapports produits par les inspections techniques et l'ASCE, font état de 44 cas de malversations économiques et financières et plusieurs autres cas d' irrégularités et d'insuffisances dans la gestion de structures de l'Etat et du privé.

Sur la trentaine de missions de contrôle et d'investigations effectuées dans des structures étatiques et des communes au cours de l'année 2009, le contrôleur général d'Etat, Henri Bruno Bessin a expliqué que les rapports mettent en relief des insuffisances et des irrégularités administratives comme le non-respect des textes législatifs et réglementaires, l'insuffisance du contrôle hiérarchique, la mauvaise gestion des parcelles.

Des irrégularités financières et comptables ont aussi été identifiées et concernent les détournements de fonds, la mauvaise tenue de la comptabilité, la non-justification des dépenses, et la corruption.

Selon M. Bessin, le rapport 2009 fait le point de la mise en oeuvre des recommandations formulées en 2008, de l'évolution des dossiers en justice, la synthèse des missions effectuées et l' option stratégique pour les chantiers futurs.

"C'est la panoplie d'éléments qui contribuent à freiner la bonne gouvernance. Au moment où je vous parle, les dossiers de l' année passée ont été affectés à des magistrats qui les traitent. Cette année encore, nous avons des dossiers que nous avons transmis à la justice, et ont été également affectés à des magistrats", a précisé M. Bessin.

Sur les recommandations du rapport de l'année 2008, le contrôleur général d'Etat a indiqué que des dossiers, dont les cas du Haut-commissariat de Koulpélogo et de l'antenne du Centre de contrôle de véhicules automobiles (CCVA) de Bobo-Dioulasso, sont actuellement en cours de traitement au niveau de la justice.

Soulignant que son institution s'efforcera de combattre la mauvaise gouvernance, M. Bessin a aussi expliqué que les dossiers soulevés dans le rapport 2009 ont été également affectés à des magistrats pour traitement.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
La presse burkinabè commente l'élection de Robert Mugabe à la tête de l'UA La presse burkinabè commente essentiellement ce samedi, l’élection, la veille, du président zimbabwéen, Robert Mugabe, à la présidence tournante de l’Union africaine(UA), lors du 24e sommet de l’UA qui se déroule actuellement à Addis-Abeba, en Ethiopie.
Une manifestation nationale le 4 février pour une baisse des prix des hydrocarbures Une organisation burkinabè contre la vie chère a annoncé jeudi l'organisation d'une manifestation le 4 février prochain sur toute l'étendue du territoire pour exiger du gouvernement une "baisse substantielle" des prix des hydrocarbures.
Vers la mise en place d'un observatoire national des faits religieux Le gouvernement de transition du Burkina Faso a annoncé mardi la mise en place d'un observatoire national des faits religieux (ONAFAR) afin de "suivre l'application de la règlementation sur les pratiques culturelles" selon le compte rendu du Conseil des ministres tenu mardi.
Cinq milliards de FCFA pour un deuxième centre d'emplissage de gaz butane à Ouagadougou La Société nationale burkinabé d’hydrocarbures (SONABHY) a décidé d’investir un montant de 5 milliards de francs CFA pour la création d’un deuxième centre d’emplissage de gaz butane à Ouagadougou, a appris APA auprès des responsables de ladite société.
Le Burkina a besoin de plus de 300 milliards FCFA pour l' entreprenariat féminin et le secteur informel La demande globale de financement de l'appui à l'entreprenariat féminin et du secteur informel au Burkina Faso s'établit à plus de 300 milliards de FCFA, alors que le pays ne dispose que de 10 milliards FCFA, annonce le rapport du Conseil des ministres tenu mardi.
Le point faible du secteur minier burkinabè reste la gouvernance (rapport) L’une des grandes faiblesse de l’exploitation minière au Burkina Faso reste la gouvernance, selon le Réseau africain de journalistes pour l’intégrité et la transparence (RAJIT-BF), dans son rapport rendu public mardi à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.
Faits divers et politique au menu des journaux burkinabè Les journaux burkinabè ont évoqué, dans leurs livraisons de ce mercredi, des sujets variés dominés par la politiques et les faits divers.
La CENI et les partis discuteront du processus électoral vendredi La Commission électorale nationale indépendante (CENI) rencontrera ce vendredi les responsables des partis politiques et de la société civile pour discuter des élections présidentielle et législatives prévue en octobre prochain, indique un communiqué de l'institution rendu public mardi à Ouagadougou.
Le pouvoir de transition appelé à instaurer un nouveau code minier Le Réseau africain de journalistes pour l'intégrité et la transparence (RAJIT-BF) a demandé mardi aux autorités de la transition du Bukina Faso d' instaurer un nouveau code minier, alors que le secteur des industries extractives est miné par des contestations des travailleurs et des populations riveraines.
850 soldats de la paix partent pour le Mali Le bataillon "Badenya 3" du Burkina Faso, fort de 850 éléments dont 14 femmes et 3 civils, décolle mardi pour le Mali, dans le cadre du programme d'appui aux Nations-Unies pour le maintien de la paix.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous