BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/15/2010 6:49:57 PM ]  XINHUANET

Burkina-Faso - Economie et Finances

44 dossiers de malversations épinglés en 2009 par l' ASCE

Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré a reçu, mardi à Ouagadougou, le rapport annuel d' activités 2009 de l'Autorité supérieure de Contrôle d'Etat (ASCE).


Selon le rapport 2009, au total, 275 rapports produits par les inspections techniques et l'ASCE, font état de 44 cas de malversations économiques et financières et plusieurs autres cas d' irrégularités et d'insuffisances dans la gestion de structures de l'Etat et du privé.

Sur la trentaine de missions de contrôle et d'investigations effectuées dans des structures étatiques et des communes au cours de l'année 2009, le contrôleur général d'Etat, Henri Bruno Bessin a expliqué que les rapports mettent en relief des insuffisances et des irrégularités administratives comme le non-respect des textes législatifs et réglementaires, l'insuffisance du contrôle hiérarchique, la mauvaise gestion des parcelles.

Des irrégularités financières et comptables ont aussi été identifiées et concernent les détournements de fonds, la mauvaise tenue de la comptabilité, la non-justification des dépenses, et la corruption.

Selon M. Bessin, le rapport 2009 fait le point de la mise en oeuvre des recommandations formulées en 2008, de l'évolution des dossiers en justice, la synthèse des missions effectuées et l' option stratégique pour les chantiers futurs.

"C'est la panoplie d'éléments qui contribuent à freiner la bonne gouvernance. Au moment où je vous parle, les dossiers de l' année passée ont été affectés à des magistrats qui les traitent. Cette année encore, nous avons des dossiers que nous avons transmis à la justice, et ont été également affectés à des magistrats", a précisé M. Bessin.

Sur les recommandations du rapport de l'année 2008, le contrôleur général d'Etat a indiqué que des dossiers, dont les cas du Haut-commissariat de Koulpélogo et de l'antenne du Centre de contrôle de véhicules automobiles (CCVA) de Bobo-Dioulasso, sont actuellement en cours de traitement au niveau de la justice.

Soulignant que son institution s'efforcera de combattre la mauvaise gouvernance, M. Bessin a aussi expliqué que les dossiers soulevés dans le rapport 2009 ont été également affectés à des magistrats pour traitement.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Le Gouvernement burkinabé veut mieux organiser la commercialisation de l'or Le Gouvernement a adopté un projet de loi portant organisation de la commercialisation de l’or au Burkina Faso, a appris APA jeudi auprès du ministère en charge des Mines.
1,4 milliard de FCFA de la BM pour le Pôle de croissance du Sahel La Banque mondiale a décidé d’allouer au Burkina Faso, une enveloppe de 1,4 milliard de FCFA pour la préparation du pôle de croissance du Sahel prévu pour démarrer en 2015, a-t-on appris auprès du ministère de l’Economie et des Finances.
Les réactions au projet de loi sur le référendum, à la Une des journaux burkinabè Les journaux burkinabè continuent de commenter la situation politique nationale marquée par l’invite du gouvernement à un référendum par voie parlementaire et les différentes réactions de l’opposition et de la société civile, a constaté APA dans les différentes parutions de ce jeudi.
L'opposition lance une campagne de "désobéissance civile" Au lendemain de l'annonce de la tenue d'un référendum pour modifier la Constitution, l' opposition politique du Burkina Faso a lancé une campagne de " désobéissance civile".
Des jeunes brulent des pneus suite à l'annonce d'un référendum constitutionnel Des jeunes ont dressé des barricades et brûlé des pneus mardi soir dans différents quartiers de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, suite à l'annonce de la tenue d'un référendum sur la révision de la Constitution.
les journalistes réclament la dépénalisation des délits de presse Les journalistes burkinabè ont réclamé mardi, au gouvernement, la dépénalisation des délits de presse.
La situation politique prend un autre tournant aprèsl'annonce d'un référendum Au pouvoir depuis 27 ans, le président du Faso, Blaise Compaoré, empêché pour l'instant par la Constitution de se représenter en 2015, a annoncé mardi la tenue d'un référendum pour modifier la constitution.
Le gouvernement annonce un référendum constitutionnel Malgré les multiples actions de protestation de l'opposition et d'une partie de la société civile, le gouvernement burkinabè a annoncé mardi la tenue d'un référendum constitutionnel qui pourrait permettre au président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans, de briguer un cinquième mandat à l'élection présidentielle de 2015, alors la Constitution actuelle l'en interdit.
Intégration, presse et politique nationale au menu des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè ont largement commenté, ce mardi, l’actualité nationale toujours marquée par, entre autres, par la journée nationale de la presse, les débats autour de la présidentielle de 2015 et le 20e anniversaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) célébré, la veille à Ouagadougou.
Le championnat national de football du Burkina démarre samedi Le championnat national de football de première division (D1) burkinabè démarre samedi prochain, a-t-on appris auprès de la Fédération burkinabè de football.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous