BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 12 Novembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 2/6/2015 11:29:28 PM ]  XINHUANET

Tchad - Economie et Finances

De substantielles économies sur la masse salariale de l' Etat

Un nouveau contrôle des effectifs des agents civils de l'Etat tchadien, opéré ces quatre derniers mois, permet d'économiser 17 milliards F CFA (environ 34 millions USD) par an, ce qui représente de substantielles économies pour un pays que la chute du cours du pétrole a contraint de revoir ses prévisions budgétaires à la baisse.


Les résultats de l'opération de contrôle de 10.220 agents de l' Etat tchadien en situation irrégulière, mené d'octobre 2014 à janvier 2015 à N'Djaména, la capitale, sont sans équivoque. La commission a pu contrôler 6.533 agents alors que 3.687 autres, de toutes situations confondues, ne se sont pas présentés.
D'une analyse, pièce par pièce, des dossiers centralisés des agents contrôlés, il ressort que sur les 5.533 agents absents pendant les contrôles du premier semestre 2014, 3.421 ne sont pas présentés au contrôle, sont décédés ou relevés de leurs postes.
Sur les 4.201 agents en position de double emploi potentiel, 2. 023 agents confirmés l'être ou l'avoir été. Sur les 486 agents en position de double matricule potentiel, 260 sont des doublons confirmés ou ne se sont pas présentés au contrôle.
"L'essentiel des agents qui ne se sont jamais présentés au contrôle, en situation de double matricule et en position de double emploi proviennent des ministères de l'Education nationale, de l'Administration du Territoire et de la Sécurité Publique, de la Santé publique, des Finances et du Budget ainsi que de l' Agriculture et de l'Environnement", explique Abdramane Moucktar Mahamat, ministre tchadien de la Fonction Publique et du Travail.
Il promet des sanctions disciplinaires sévères à l'égard des responsables administratifs qui ont cautionné ces faits, en délivrant des faux documents administratifs pour les besoins du contrôle, notamment des attestations de présence effective et des certificats médicaux de complaisance.
Selon le ministre tchadien des Finances et du Budget, Bédoumra Kordjé, les incidences financières de ce contrôle s'élèvent à plus de 17 milliards F CFA par an.
"Des ordres de recettes estimées à 25 milliards F CFA seront émis à l'encontre des agents identifiés en position de double matricule et de double emploi", déclare M. Bédoumra Kordjé.
Il annonce que le gouvernement a décidé de suspendre immédiatement les salaires de 4.566 agents qui ne se sont jamais présentés au contrôle, en étant en activité dans le secteur privé ou en position de double matricule.
Pour le gouvernement tchadien, cette économie substantielle réalisée sur la masse salariale de l'Etat (estimée à 370 milliards F CFA, ou 740 millions USD en 2015) est une bouffée d'oxygène.
A cause de l'effondrement des cours du pétrole sur le marché international, il a été obligé de rajuster les prévisions des ressources pour 2015 et de faire des coupes drastiques dans les dépenses, notamment les enveloppes destinées à la couverture des dépenses des biens et services, transferts et subventions, équipements et investissements de tous les départements ministériels et institutions de l'Etat.
"Cette économie de 17 milliards F CFA représente, en moyenne, 740 écoles de trois salles de classe, 3.400 forages d'eau, 50.000 branchements électriques pouvant alimenter environ 300.000 personnes", précise le ministre des Finances et du Budget.
Dans la dynamique de la modernisation des finances et de l' administration publique, matérialisée entre autres par la mise en place d'un Système intégré de gestion administrative et salariale des agents de l'Etat (SYGASPE), le Premier ministre tchadien a créé, début février 2014, une commission interministérielle pour assainir le fichier du personnel civil de l'Etat.
Selon les résultats des travaux qui ont duré cinq mois (entre février et juillet 2014) sur l'ensemble du territoire national, 84. 094 agents ont émargé à la Solde en juin 2014.
Le rapport de la Commission a relevé un certain nombre d' irrégularités concernant 10.223 agents, soit 12% du total des travailleurs du secteur public.
Pour corriger les faiblesses et irrégularités constatées, une autre opération a été enclenchée, début octobre 2014. Les 10.223 agents en situation irrégulière ont été mis au "billetage" (le paiement à la caisse d'un agent-trésorier-payeur, contrairement au paiement par virement bancaire) et sommés de se présenter à N' Djaména, la capitale, pour régulariser leur situation devant des équipes constituées à cet effet.
Si cette opération a causé de nombreux désagréments à des milliers de fonctionnaires obligés d'abandonner leurs postes pour s'y soumettre, elle a fait du bien à l'Etat tchadien, déterminé à nettoyer les écuries d'Augias de fond en comble.
"Le gouvernement va continuer cet exercice jusqu'à ce que le pays dispose des bases de données sécurisées de son personnel", conclut M. Bédoumra Kordjé. Fin

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 TCHAD
La «journée sans presse» largement suivie Les médias tchadiens, dans leur écrasante majorité, ont observé la «journée sans presse» décrétée ce mercredi par l’Union des journalistes tchadiens (UJT) pour protester contre «l’acharnement» des forces de l’ordre à l’endroit des journalistes.
Fédéralisme et demande sociale au menu des journaux tchadiens Les journaux tchadiens parus cette semaine ont mis l’accent sur notamment le débat instauré au sein de la classe politique autour du projet d’érection du pays en République fédérale, sans oublier la situation difficile que vivent les populations.
La crise financière du Tchad au menu de la presse nationale La crise financière et économique que vit le Tchad fait les choux gras de la presse tchadienne qui qualifie cette passe difficile de période de «vache maigre» pour Idriss Déby et son régime.
Formation d'un gouvernement de 28 membres Le Premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert, nommé le 8 août dernier par le Président Idriss Déby Itno a formé dimanche son Gouvernement qui comprend 38 membres : 28 ministres et 10 secrétaires d’Etat dont 8 femmes.
Début du vote pour l'élection présidentielle Le vote pour l’élection présidentielle au Tchad où 13 personnalités dont le président sortant, Idriss Déby, sont candidates, a débuté dimanche matin.
Le président Déby limoge son frère cadet des Douanes Le président tchadien Idriss Déby Itno a mis fin aux fonctions de son frère cadet, Saleh Déby Itno, à la tête de la direction générale des Douanes et des Droits indirects, selon un décret publié samedi sur la radiotélévision publique.
Alerte de l'OCHA sur la situation des réfugiés dans la région du Lac Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a tiré la sonnette d'alarme jeudi sur la situation des réfugiés dans la région tchadienne du Lac.
Le projet du budget 2016 prévoit un déficit de 268 millions USD Le déficit du budget général de l'Etat tchadien pour l'exercice 2016 sera de 134 milliards F CFA (environ 268 millions USD), selon le projet de loi de finances adopté jeudi en conseil de ministres.
Remédier au 'scandale géologique' Depuis plusieurs décennies, des recherches ne cessent de révéler l'existence de métaux de base, lourds et autres sur tout le territoire tchadien. Si la situation actuelle du secteur minier reste peu dynamique dans ce vaste pays d'Afrique centrale, l'Etat a entrepris diverses actions de promotion.
Le Tchad fait la promotion de son énorme potentiel pétrolier et minier Le Tchad est un scandale géologique avec un sol et un sous-sol regorgeant d'immenses richesses qui n'attendent qu'à être exploitées, a déclaré mardi le Premier ministre tchadien, Kalzeubé Payimi Deubet, en ouvrant la 5ème édition de la conférence internationale sur le pétrole, les mines et les énergies au Tchad (CIOME 2015).
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous