BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 23 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/17/2016 10:05:48 PM ]  APANEWS

Nigéria - Economie et Finances

La nouvelle politique de change saluée par les experts

La mise en œuvre de la nouvelle politique de change souple au Nigeria aura un impact positif sur les réserves de change du pays, selon les experts financiers.



Selon le professeur agrégé et par ailleurs chef du département Banque et Finance de l’université de l’Etat de Nasarawa, à Keffi, le Dr Uche Uwaleke, la Bourse nationale connaitra également un coup de pouce en raison de l’augmentation des investissements de portefeuille étrangers (IPE).

Uwaleke a ajouté que certaines entreprises étrangères et les compagnies aériennes qui ont quitté le pays à cause des contrôles de capitaux pourraient reconsidérer leur départ maintenant que les contrôles ont été assouplis.

Il a poursuivi que le Nigeria sera probablement admis à nouveau dans l’indice obligataire JP Morgan suite à la mise ne œuvre de cette politique de change souple.

Le professeur agrégé a en outre indiqué que le grand écart entre le taux interbancaire et le marché parallèle sera comblé réduisant ainsi les possibilités d’aller-retour et d’abus similaires sur le marché des changes.

Concernant l’incidence négative de la politique, il a expliqué que la valeur du naira va probablement s’affaiblir à court terme puisque qu’elle sera maintenant déterminée par les contraintes du marché dans une économie dépendante des importations.

Uwaleke a également relevé que le pic de l’inflation globale à partir du taux actuel de 15% devrait changer en raison de produits importés.

Toujours selon le professeur, cette politique pourrait cependant défavoriser les banques commerciales qui ont un important portefeuille d’actifs à risque libellés en dollars, expliquant que leurs prêts non productifs pourraient connaitre une hausse, ce qui affectera leurs lignes de fond et conduire éventuellement à une nouvelle réduction des effectifs.

Pour sa part, le secrétaire national de l’Association des Actionnaires Indépendants au Nigeria (ISAN), M. Adebayo Adeleke, a indiqué que le plan de change flexible a été initialement conçu comme une fenêtre de forex spéciale pour les importateurs de carburant.

Adeleke a expliqué le gouvernement a décidé d’appliquer cette politique en raison de la pression sur le naira national.

Il a ajouté que le gouvernement doit accélérer la diversification de l’économie avec une attention particulière sur la croissance des exportations non pétrolières afin d’atteindre une croissance durable.

Selon lui, l’accent doit également être mis sur la satisfaction des besoins de base tels que les vêtements, le logement et la nourriture.

Compte tenu du niveau de la demande des changes, la politique monétaire va probablement s'améliorer mais ne va pas éliminer totalement la pression ou les défis de l’économie.

Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN), M. Godwin Emefiele, a annoncé le le 15 juin dernier la mise en œuvre de la politique de change flexible tant attendue.

Emefiele a également annoncé l’introduction d’une double cote, ce qui signifie que les acheteurs et les vendeurs vont indiquer les prix et les quantités qu’ils sont prêts à acheter et vendre.

Il a ajouté que le taux de change sera déterminé par le marché et que la CBN participera également au marché, de temps en temps.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 NIGÉRIA
Plaidoyer pour moins d'importations et plus d'exportations pour les économies africaines Le forum annuel des banques centrales de l’Afrique, ouvert jeudi à Abuja avec la participation de 45 gouverneurs d’institutions financières du continent, a pris fin vendredi sur une résolution prônant la réduction des importations et l’intensification des exportations.
L'Inflation a atteint 16,5% en juin L’inflation est passée à 16,5 %, en juin au Nigeria soit le niveau le plus élevé depuis octobre 2005 a indiqué le Bureau national des Statistiques (NBS)
Des anciens chefs de l'armée, objet d'une enquête pour corruption Les anciens chefs de l’armée du Nigeria font l’objet d’une enquête pour corruption, menée par la Commission nigériane de lutte contre la corruption, a indiqué la presse ce samedi.
La BM finance les travaux d ' irrigation du fleuve Hadejia au Nord du Nigeria La Banque mondiale s’engage à financer le dragage du fleuve Hadejia sur une longueur de 90 km afin d’améliorer l'irrigation et la production rizicole dans l'Etat de Jigawa, a-t-on appris jeudi de sources officielles
Libération du diplomate sierra léonais enlevé au Nigeria La police nigériane a confirmé la libération du haut-commissaire adjoint de l’ambassadeur de la Sierra Leone au Nigeria, Alfred Nelson-Williams, qui a été enlevé dans le nord du pays.
1.46 milliard d'actions d'une valeur de plus de 60 millions de dollars négociées à la Bourse nigériane La Bourse du Nigéria (NSE) a enregistré un chiffre d’affaires de 1,469 milliard d’actions d’une valeur de 17.065 milliards de naira, soit environ 60.7 millions de dollars négociés dans 21,246 offres faites cette semaine par les investisseurs.
L'Etat de Lagos State ferme 70 églises et 20 mosquées pour pollution sonore L’Agence de protection de l’environnement de l’Etat de Lagos (LASEPA) a fermé 70 églises, 20 mosquées et environ 11 hôtels, des clubs et des bars, dans le cadre des efforts en cours pour réduire la pollution sonore dans l’Etat de Lagos.
La nouvelle politique de change saluée par les experts La mise en œuvre de la nouvelle politique de change souple au Nigeria aura un impact positif sur les réserves de change du pays, selon les experts financiers.
Le coach du Nigeria dédie la victoire des Flying Eagles à Keshi et Shaibu L’entraîneur de l’équipe nationale nigériane des U-20 de football Emmanuel Amuneke a dédié la victoire de son équipe sur le Burundi à Stephen Keshi et Amodu Shaibu, deux anciens entraîneurs des Super Eagles qui sont décédés récemment.
Quelque 35 officiers de l'armée nigériane limogés Quelque 35 officiers supérieurs de l’armée nigériane ont été limogés pour leur implication présumée dans un scandale d’achats d’armes pour un montant de 2,1 milliards de dollars, et pour leur conduite ‘‘non professionnelle’’ lors des élections de 2015,a-t-on appris de source militaire.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous