BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 17 Aout 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/2/2016 5:54:01 PM ]  APANEWS

Mauritanie - Economie et Finances

Obligation de licence pour les orpailleurs de Mauritanie

Le gouvernement mauritanien vient de mettre en place une législation régissant la prospection individuelle de l’or, jusque là absente dans le code minier du pays, en dépit de l’existence de riches gisements du métal précieux en cours d’exploitation.



Cette nouvelle législation a été rendue nécessaire par la ruée anarchique constatée dernièrement dans la région de l'Inchiri, au nord-ouest de Nouakchott, à la recherche de présumées quantités superficielles d'or.

L'histoire a commencé il y a quelques mois lorsqu'une rumeur persistante a fait état de personnes campant dans ladite zone et explorant l'or à l'aide d'équipements légers, avec des résultats souvent positifs.

Cette rumeur a eu l'effet immédiat de provoquer un mouvement massif vers le lieu indiqué de jeunes entrepreneurs ou de chômeurs engagés par des hommes d'affaires disposés à risquer des pertes tout en espérant gagner des bénéfices potentiels.

En effet, l'aventure nécessite un minimum d'investissement préalable, surtout en termes d'équipements et de logistique.

Il faut obligatoirement une machine d'exploration qui coûte au bas prix 1,8 million d'ouguiya (5.200 dollars américains) et un véhicule 4X4 dont le prix de location a atteint 40.000 ouguiyas (116 dollars) par jour.

A cela, il convient d'ajouter les outils de creusage et les salaires des manœuvres, sans compter les dépenses de camping (tente, nourriture et eau), avec des prix grossis sans cesse en raison de la rareté des denrées dans une région caillouteuse hautement aride, marquée par un soleil brûlant et des vents chauds et secs soufflant quasi permanemment.

En dépit de telles conditions, des vagues humaines ont pris d'assaut cette zone sans aucune forme de réglementation ni d'ordre, l'appétit étant aiguisé par les résultats rapportés par tel ami ou tel proche.

A en croire les dires jamais certifiés, les équipes de recherche trouvent, selon le degré de chance, des grains d'or de l'ordre de quelques grammes à une petite profondeur et qui, rassemblés, constituent une fortune.

A Nouakchott, le prix courant du kilogramme d'or avoisine les 10 millions d'ouguiyas (29.000 dollars).
C'est face à cet engouement incontrôlé vers des zones où existent beaucoup de permis de recherche et d'exploitation miniers, y compris pour l'or, que les autorités mauritaniennes ont institué la nouvelle réglementation.

Il est désormais obligatoire de se faire octroyer un permis de recherche pour une durée de 4 mois avant de pouvoir mener une quelconque activité de recherche, a précisé le directeur des mines au ministère mauritanien du pétrole, des mines et de l'énergie, Ahmed Ould Taleb Mohamed.

Aussi, la zone allouée à cette activité a été définie et ne saurait être dépassée.
En plus de cela, tous les appareils d'exploration individuelle doivent être dédouanés à hauteur d'environ 300.000 ouguiyas (874 dollars).

Des mesures qui rapporteront une importante manne financière au trésor public si l'on sait que les demandeurs de licence sont déjà plus de 17.000 et sont en croissance continue.

Nonobstant les résultats obtenus par les orpailleurs au terme de leurs recherches, l'activité elle-même, exclusive aux Mauritaniens, s'est fait sentir positivement sur les marchés qui souffraient d'un marasme avéré depuis quelque temps.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAURITANIE
Lancement de la campagne agricole 2016 – 2017 en Mauritanie Le coup d’envoi de la campagne agricole 2016 – 2017 en Mauritanie a été donné mercredi dans la région de Rosso par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a-t-on appris de source sure à Nouakchott.
La Mauritanie condamne l'attentat de Médine, en Arabie saoudite Le gouvernement mauritanien a fermement condamné l’attentat suicide qui a eu lieu lundi près de la Mosquée du Prophète Mohamed à Médine, en Arabie saoudite, a-t-on constaté à Nouakchott.
Fin d'une grève de 19 jours dans une mine d'or en Mauritanie Les travailleurs mauritaniens dans la mine d’or de Tasiast, 270 kilomètres au nord-ouest de Nouakchott, ont mis fin samedi à une grève qui avait commencé le 24 mai dernier, a annoncé la société qui exploite ladite mine dans un communiqué.
Obligation de licence pour les orpailleurs de Mauritanie Le gouvernement mauritanien vient de mettre en place une législation régissant la prospection individuelle de l’or, jusque là absente dans le code minier du pays, en dépit de l’existence de riches gisements du métal précieux en cours d’exploitation.
La présidence mauritanienne désigne les membres du Mécanisme national de prévention de la torture La présidence mauritanienne a rendu public mercredi soir à Nouakchott un communiqué annonçant la désignation des membres du Mécanisme national de prévention de la torture (MNP).
Plus de 19 millions de dollars, don de la Banque mondiale à la Mauritanie La Banque mondiale a accordé à la Mauritanie un don de plus de 19 millions de dollars visant à financer un certain nombre de projets dans divers domaines, a annoncé le ministère de l’économie et des finances mauritanien.
Un émissaire du président tunisien reçu à Nouakchott Le ministre des Affaires étrangères tunisien, Khemaies Jhinaoui, s’est entretenu jeudi à Nouakchott avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz à qui il a remis un message de son homologue tunisien, Béji Caïd Essebsi, a-t-on constaté à Nouakchott.
52 millions dollars du Fonds monétaire arabe à la Mauritanie Le Fonds monétaire arabe (FMA) a accordé à la Mauritanie un prêt de 12,34 millions de dinars arabes unité de comptes, soit l'équivalent de 52 millions de dollars, pour l’aider à faire face aux conséquences de la chute des entrées des exportations du pays en produits miniers.
Incinération de grosses quantités de drogue et de produits illicites en Mauritanie Les autorités mauritaniennes ont procédé samedi à l’incinération de quelque 250 kilogrammes de drogue, toutes catégories confondues, et 921 boites et bouteilles de vin et autres produits psychotropes illicites, a-t-on appris de source sure à Nouakchott.
Lancement de la revue du portefeuille des projets Banque mondiale en Mauritanie La revue du portefeuille des projets et programmes financés par la Banque mondiale en Mauritanie a été lancée vendredi à Nouakchott sous la présidence conjointe du ministre de l'économie et des finances mauritanien, Moctar Ould Djay, et du représentant de la Banque en Mauritanie, Gaston Sorgho.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous