BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 19 Janvier 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/26/2013 2:41:25 PM ]  APANEWS

Sénégal - Show biz

Le premier ‘'Festival Jazz à Gorée'', du 4 au 8 décembre 2013

Le premier ‘’Festival Jazz à Gorée’’, du nom de l’île mythique au large de Dakar (3 km), aura lieu du 4 au 8 décembre 2013, avec la participation d’une quinzaine d’artistes internationaux, a appris APA auprès des organisateurs de la manifestation.


Le projet de ‘'Festival Jazz à Gorée'' est né sous l'impulsion de trois musiciens sénégalais, Hervé Samb, Alioune Wade et Cheikh Lô Diallo, réunis sous la bannière de l'association ‘'Crescendo'', créée à leur initiative et qui est la structure organisatrice du festival.

Entre autres artistes attendus figurent Baaba Maal, Habib Faye ou encore Pape Diouf du Sénégal, Hugh Masekela d'Afrique du Sud, Oxmo Puccino de France, Paco Sery de la Côte d'Ivoire, Living Color des Etats-Unis, Richard Bona du Cameroun et Oumou Sangaré du Mali.

Ce festival imaginé comme un événement culturel d'envergure devrait être basé sur des rencontres et des échanges entre acteurs musicaux d'horizons divers.

L'événement a pour objectif majeur de contribuer au rayonnement international de Gorée, de Dakar et du Sénégal, à la promotion des artistes sénégalais et au soutien à la création et au développement local.

Dans cette optique, le festival, organisé sur cinq jours, présentera une programmation alternant performances d'artistes locaux en première partie et productions d'artistes internationaux en deuxième partie. Le tout fera une dizaine de concerts.

Afin de renforcer la dynamique d'échanges interculturels et les transferts d'expérience, les artistes internationaux et sénégalais participant au festival proposeront des ateliers de perfectionnement en faveur des musiciens locaux. De cet échange émanera une création artistique qui fera l'objet d'une restitution publique lors de la dernière soirée du festival.

En parallèle des ateliers/Master-Classes, des rencontres avec le public du festival seront organisées tous les après-midis en présence des artistes programmés, sous forme de talks, lit-on encore sur le programme du festival.

''Les premières retombées positives du festival pour l'ile de Gorée et plus généralement pour le Sénégal découleront de la présence sur place d'une clientèle internationale amatrice de jazz et soucieuse de découvrir la culture sénégalaise sous ses différents aspects : la musique, la gastronomie, le patrimoine naturel et culturel'', indique le programme de la manifestation.

''Dans l'esprit des porteurs de projets, il s'agit d'inaugurer un retour emblématique du jazz, musique noire créée aux Etats-Unis puis métissée au Brésil et dans les Antilles, vers ses racines africaines'', ajoute une note de présentation de l'événement dont copie est parvenue à APA.

Outre la dimension historique, l'île de Gorée représente un site naturel maritime exceptionnel ouvert sur l'Atlantique et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978. De manière globale, c'est l'image de la destination touristique ‘'Sénégal'' qui sera renforcée par l'existence du festival, comme ‘'un atout culturel indéniable'', souligne la note de présentation.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 SÉNÉGAL
Les décisions de Macky Sall suite au drame de Boffa alimentent les quotidiens La presse sénégalaise parvenue jeudi à APA traite en priorité des mesures prises en Conseil des ministres, hier, par le Chef de l’Etat Macky Sall, suite au drame de Boffa où 14 personnes parties chercher du bois ont été tuées le 06 janvier 2018 par des hommes armés.
La politique et la justice en couverture des quotidiens sénégalais Des sujets politiques et judiciaires dominent la Une des quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA.
Politique et justice à la une des quotidiens sénégalais Les manœuvres en vue de l’élection présidentielle de 2019 sont largement évoquées ce mardi par les quotidiens sénégalais qui s’intéressent également à l’affaire Khalifa Sall, le maire de Dakar, emprisonné et dans l’attente de son procès pour détournement de l’enveloppe de la caisse d’avance mise à sa disposition.
La traque des tueurs de Boffa et la politique dominent la Une des quotidiens sénégalais Les interpellations dans le cadre du carnage de Boffa (Sud) le 06 janvier 2018 ayant fait 13 morts, ainsi que la politique font les choux gras des quotidiens sénégalais parus lundi.
La colère contre les propos de Trump en exergue dans les quotidiens sénégalais La colère du Sénégal et des pays africains contre les propos du président américain, Donald Trump, qualifiant l’Afrique et Haïti de «pays de merde», alimente les quotidiens sénégalais parus samedi.
Les quotidiens sénégalais aux couleurs de la rentrée des Cours et Tribunaux L’ouverture de l’année judiciaire, présidée jeudi à Dakar, par le président de la république, Macky Sall, qui dit prêt à aller le plus loin possible dans la modernisation de la Justice, fait les choux gras des quotidiens sénégalais parus vendredi.
La disparition du khalife général des mourides Sidy Moctar Mbacké toujours à la Une Les quotidiens sénégalais parus jeudi continuent de traiter de la disparition dans la nuit de mardi à mercredi du 7ème Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, révélant ainsi ses derniers instants non sans faire le portrait du nouveau Khalife, Serigne Mountakha Mbacké.
Les quotidiens en deuil suite au décès du khalife des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké Les quotidiens sénégalais parus mercredi se mettent en deuil suite au rappel à Dieu, la nuit dernière, du 7ème khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, né en 1925.
La tuerie de Boffa toujours en exergue dans les quotidiens sénégalais Le carnage de samedi dernier dans la forêt de Boffa à Ziguinchor (Sud), où des hommes armés supposés appartenir au Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc, rébellion) ont tué 13 jeunes partis chercher du bois, se paie toujours la Une des quotidiens sénégalais parus mardi.
Les quotidiens endeuillés par le carnage de 13 jeunes en Casamance (Sud) La presse sénégalaise parue lundi se met en deuil, suite au carnage du 06 janvier 2018 dans la forêt de Borofaye à Ziguinchor (Sud), où 13 jeunes partis chercher du bois ont été tués par des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc, rébellion), amenant l’Etat a décréter deux jours de deuil national.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous