BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 21 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/16/2010 7:37:35 PM ]  XINHUANET

Mali - Show biz

Enorme succès au Mali d'une oeuvre posthume du guitariste et bluesman malien Ali Farka Touré

«Ali and Toumani», une oeuvre posthume de l'artiste malien Ali Farka Touré, considéré comme un des plus grands guitaristes et bluesmen de la planète, et de son complice, le joueur de kora, Toumani Diabaté, remporte actuellement un énorme succès au Mali.


Décédé le 7 mars 2006 à 67 ans, des suites d'une longue maladie, Ali Farka suscite donc toujours émotion et nostalgie dans son pays. L'oeuvre de 11 titres inédits, enregistrée en compagnie de Toumani Diabaté, un autre géant de la musique malienne, s' arrache comme des petits pains malgré son prix (entre 3000 et 5 000 F Cfa contre 1500 à 2000 pour un CD ordinaire).

« Ali et Toumani » est la suite logique de «In The Heart Of The Moon» qui a valu aux deux artistes le Grammy Award en 2006, quelques jours avant le décès du célèbre «Ane» de Niafunké (en sonrai Farka signifie l'âne). Cet opus, peut-être le dernier du grand paysan-bluesman, est une «ode à l'amitié et à la vie».

Enthousiasmé par «In The Heart Of The Moon», le producteur et ingénieur de son Nick Gold « a accepté avec enthousiasme la suggestion de Toumani de réaliser un deuxième enregistrement à Londres des deux musiciens de passage en Europe», explique à Xinhua M. Ali Guindo, directeur de la Fondation Ali Farka Touré.

Bien que très sérieusement affecté par un cancer en phase terminale, Ali se lance de bon coeur dans cette expérience qui sera la dernière de sa brillante carrière. Selon Ali Guindo ( Fondation Ali Farka Touré) le disque a été enregistré en trois après-midis avec l'aide du grand contrebassiste cubain Orlando Cachaíto López, décédé lui aussi en 2009. L'oeuvre brille aussi par la participation du fils d'Ali, Vieux Farka Touré.

Ali Guindo raconte que Ali farka était épuisé par le mal qui le rongeait et était contraint à des poses de plus en plus longues. Mais, « il a insisté pour terminer l'enregistrement parce qu'il avait horreur de laisser une oeuvre inachevée». Comme pour «Heart Of The Moon» et à la demande d'Ali Farka, il n'y eut aucune répétition avant l'enregistrement. D'ailleurs, les artistes en n' avaient pas besoin tellement ils se connaissaient et ont développé une grande complicité dans la vie, au studio et sur scène.

Sur les onze morceaux qui composent l'oeuvre, c'est toujours Ali Farka Touré qui joue le thème mélodique. La kora de Toumani vient ensuite s'enrouler autour avec le sens du rythme et l'intuition du grand koriste qui, comme d'habitude, fait de véritables merveilles avec les 21 cordes de son instrument.

Les titres s'écoutent presque comme une suite ininterrompue d' airs traditionnels des régions respectives des deux compères (le Nord du Mali pour Ali, le Sud mandingue pour Toumani) qui se retrouvent entre les improvisations et la reprise de vieux succès d'Ali, avec parfois des accents cubains ou bluesy. Ce qui ne surprend guère pour qui sait que Toumani et Ali se sont toujours ouverts aux autres cultures musicales.

«Cette musique est toujours aussi envoûtante. Elle est atypique car hors du temps et de l'espace. Tout comme son prédécesseur, cet album pourrait servir de parfaite introduction à l'univers de ces deux immenses musiciens pour leur valoir un autre Grammy», s'enthousiasme Almahady Cissé, secrétaire général de l' Association malienne des critiques.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MALI
Diplomatie et processus de paix au menu de la presse malienne Les quotidiens maliens de ce jeudi s’intéressent principalement au processus de paix en cours dans le pays et au plaidoyer du président Ibrahim Boubacar Keita à la tribune de l’ONU pour le financement de la force du G sahel.
La candidature de l’ADEMA et l’Assemblée générale de l’ONU au menu de la presse Les quotidiens maliens de ce lundi fait le zoom sur la candidature de l’ADEMA à la présidentielle de 2018, s’intéressant aussi à l’Assemblée générale de l’ONU ce mardi à New York où la question du financement de la force conjointe du G5 Sahel sera soulevé.
L’éducation sujet-phare des quotidiens maliens Une fois n’est pas coutume, les journaux maliens font la part belle à l’éducation, non pas pour parler de la rentrée prévue début octobre, mais pour évoquer l’épineuse question de la cession de l’école turque Collège Horizon à la fondation Maarif du même pays.
Processus de paix et économie au menu de la presse malienne Les quotidiens maliens de ce jeudi font la part belle aux sujets économiques et au processus de paix en cours dans le nord et le centre du pays.
Politique, foot et économie à la une des quotidiens maliens Les quotidiens maliens de mercredi s’intéressent à une diversité de sujet allant de la politique au football, en passant par l’économie.
Politique et processus de paix à la une des journaux maliens Les journaux maliens de ce mardi traitent de politique avec les bilans des ans du président IBK au pouvoir, sans oublier la mise en œuvre de l’accord de paix signé en 2015 entre le gouvernement et les groupes armés du nord.
L’inauguration du poste de commandement de la force du G5 Sahel à la Une des journaux maliens Les quotidiens maliens de ce lundi traitent principalement de l’inauguration, samedi, à Sévaré dans le centre du pays, du poste de commandement opérationnel de la force conjointe du G5 Sahel, par le président Ibrahim Boubacar Keita, par ailleurs président en exercice de l’organisation sous-régional qui comprend le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad.
La démission d’Alain Giresse en couverture des journaux maliens La démission, effective mercredi mais rendue publique jeudi, du sélectionneur des Aigles du Mali est, une fois n’est pas coutume, un sujet de grand intérêt pour les quotidiens maliens de ce vendredi.
Le régime des sanctions contre les perturbateurs à la une des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus ce jeudi traitent principalement du régime de sanctions voté mardi au conseil de sécurité de l’ONU pour dissuader les personnes qui entravent la bonne marche du processus de paix et de réconciliation en cours dans le pays. En sport, des éliminatoires du mondial de football Russie 2018 est aussi évoqué.
L’afrobasket dames en couverture des quotidiens maliens Une fois n’est pas coutume, l’afrobasket dames qui vient de se boucler dimanche à Bamako est en couverture des quotidiens maliens de ce lundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous