BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 23 Février 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/9/2013 10:18:09 AM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Show biz

Carrière musicale : Madou souffle sa 17ème bougie

L’artiste béninoise Madou a célébré ses 17 ans de carrière musicale, dimanche dernier à Cotonou, en présence d’un parterre d’acteurs culturels et de collègues nationaux et étrangers.


Madou. Ce nom est devenu le mot de passe pour accéder à Alex’s hôtel de Cotonou dans l’après-midi du dimanche 07 avril 2013. La dame de la musique africaine cachée derrière ce nom est en effet l’objet de la grande réjouissance qu’il y a sur les lieux. Autorités étatiques, promoteurs, journalistes, artistes de différentes générations et autres animateurs de la vie culturelle au Bénin, et parents et amis, sont tous dans la liesse pour les 17 ans de carrière musicale de la vedette d’origine béninoise. «Madou est une vedette de la musique africaine»; «Madou, c’est une femme qui a beaucoup d’énergie»; «Madou, c’est une dame de cœur»; …. Les phrases sont toutes trouvées pour témoigner de qui elle est et du travail qu’elle effectue, non seulement sur le plan de la musique mais aussi dans le social.

Son style vestimentaire et sa prestation de ce soir confirment ce qui est dit d’elle, entre autres, à propos de son attachement à son pays, le Bénin. Vêtue aux couleurs nationales du Bénin (le vert-jaune-rouge) et dans une mode typiquement béninoise, l’heureuse du jour, avec l’accompagnement du cœur polyphonique «Penuel», offre en premier à ses invités, son titre sur la paix. Une prière pour la paix sur le Bénin et l’Afrique en général.

Aussi une invite à tous les peuples de ce continent à la culture au quotidien, des pratiques visant l’instauration d’une paix durable dans leur milieu respectif. Outre ce morceau, tout le répertoire de ce premier tableau de prestation live de l’artiste renvoie à la musique béninoise, à l’origine. Une musique basée sur les tams-tams, et sans accompagnement, d’instruments modernes de musique. Madou, emporte son public notamment dans l’univers musical yorouba ou nago du Bénin. «Elle vit en Côte d’Ivoire. Tout le monde connaît l’influence de la musique ivoirienne, mais elle est restée elle-même.» Disait Richmir Totah, Président de la Fédération des associations d’artistes du Bénin (Faaben). Sa deuxième sortie a été elle, un play-back pour revisiter d’autres compositions de l’artiste.

En première à ces prestations, d’autres artistes se sont succédés sur le tapis pour rendre hommage à leur maman, marraine et sœur. Entre autres, Assido du groupe Afafa, Dossi, Wily mignon, Yaris, fanny et bella.

Afia Mala, la marraine artistique

La chanteuse togolaise Afia Mala n’a pas voulu se faire compter la célébration des 17 ans de vie musicale de son amie. Elle est aussi venue soutenir et chanter pour Madou. A ses dires, elle n’aurait pas de raisons pour ne pas prendre part à cette soirée. Elle témoigne : «Je suis très heureuse d’être là ce soir. […] Madou, c’est une dame de cœur qui n’a jamais hésité à apporter son soutien à tous. Madou et moi, c’est une longue histoire. […] Pour mes 37 ans de carrière à Lomé, Madou est venue rester avec moi à la maison. Au moment où tout le monde m’a laissé, elle est restée jusqu’à la fin.»

Un Best off Cd et Dvd

Pour matérialiser ces 17 ans, mais aussi permettre à ses fans d’avoir une vue d’ensemble sur ses productions durant cette période, Madou a mis sur le marché un Best off de deux disques (audio et vidéo).

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BÉNIN
Politique, société et diplomatie à la une des quotidiens Béninois La démission d'un conseiller de la cour constitutionnelle, les observations de la conférence épiscopale et la participation du chef de l'État au sommet de l'Union Africaine font la une des quotidiens béninois.
Société et santé à la une des journaux béninois Les journaux béninois ont abordé ce jeudi de nombreux sujets dont la décision de l’Etat, prise en conseil des ministres, de faire bénéficier d’une assurance quelque 351.000 paysans.
Rencontre Talon-Syndicats et marche de l’opposition au menu des journaux Les journaux béninois ont traité de divers sujets dont la rencontre prévue entre le chef de l’Etat, Patrice Talon, et les centrales syndicales au sujet des derniers mouvements de grève et la marche du Front pour le Sursaut Patriotique.
Le rejet de la loi sur le droit de grève au menu des quotidiens béninois Le rappel à l’ordre par la Cour constitutionnelle des députés béninois qui ont voté la suppression du droit de grève, fait la une des quotidiens de ce jour.
Politique, social et santé au menu des quotidiens béninois Les journaux béninois parus ce jeudi au Bénin traitent de politique, de dialogue social rendu nécessaire par la série de grèves en cours et de santé à travers la détection de cas de fièvre hémorragique à virus Lassa.
La grève générale et la présentation de vœux du chef de l’Etat font la une des journaux béninois La grève générale dans l’administration publique lancée par les centrales et confédérations syndicales est diversement appréciée par les quotidiens béninois de ce jour.
L’embrassement du front social à la une de la presse béninoise L’ébullition notée sur le fonds social et qui augure d’une semaine difficile pour le gouvernement fait la une des journaux parus ce lundi au Bénin.
Social et sécurité au menu des quotidiens béninois Le Retrait du droit de grève et la nomination des directeurs de la Police Républicaine sont au menu des journaux béninois parus vendredi.
La fête du Vodum au menu des quotidiens béninois La fête du Vodum célébrée hier, mercredi au Bénin, est le sujet principal traité par les tabloïds béninois de ce jeudi.
La grève dans le secteur judiciaire au menu des quotidiens béninois Les quotidiens béninois parus ce mardi ont essentiellement traité de l’impact de la grève dans le secteur judiciaire et du non-respect de la décision de la Cour Constitution portant sur l’installation du cos-Lépi par l’Assemblée nationale.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous