BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 23 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/24/2015 10:45:32 AM ]  XINHUANET

Tchad - Humanitaire

Alerte de l'OCHA sur la situation des réfugiés dans la région du Lac

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a tiré la sonnette d'alarme jeudi sur la situation des réfugiés dans la région tchadienne du Lac.



Après les attentats kamikazes ayant endeuillé la région tchadienne du Lac, il y a deux semaines, les activités d'assistance ont été momentanément suspendues. Des besoins urgents restent toujours à combler dans tous les secteurs : abris, sécurité alimentaire eau, hygiène et assainissement, protection et santé, a averti l'OCHA dans un rapport publié jeudi.
90% des réfugiés et personnes déplacées n'ont pas accès à des latrines et plus de la moitié n'a pas bénéficié d'activités liées à l'hygiène, déplorent les agences humanitaires. Près de 20 000 personnes n'ont reçu aucune assistance alimentaire et au moins autant ont déjà épuisé leurs rations alimentaires qui, faute de ressources suffisantes, ne sont pas suffisamment régulières.
Cette situation aggrave des vulnérabilités existantes et notamment l'érosion des moyens d'existence. La majorité des déplacés internes a perdu ses principales sources de revenus (agriculture, élevage et pêche) et leur présence pèse sur les prix des marchés des céréales alors même que l'accès à la terre est rendu difficile par l'insécurité.
"N'ayant aucune perspective de retour pour le moment, il est essentiel de restaurer les moyens d'existence des populations déplacées tout en continuant à appuyer la population hôte fragilisée par l'accueil de ces populations ainsi que par la situation de la zone (insécurité, fermeture de la frontière, interdiction de la navigation motorisée, inflation des denrées alimentaires)", conclut le rapport d'OCHA.
Trois mois après l'arrivée des nouveaux déplacés internes,la situation humanitaire dans la région tchadienne du Lac demeure très préoccupante. Le nombre estimé de personnes déplacées internes depuis le 21 juillet s'élève à 52 321.
Les autorités locales envisageraient la relocalisation des sites de déplacés internes et du camp de réfugiés pour raisons sécuritaires. La communauté humanitaire, elle, se dit non favorable à ce type d'opérations qui compliqueraient une situation déjà alarmante.

Ces attaques que N'Djaména a attribuées à la secte Boko Haram, ont fragilisé encore plus des populations déjà extrêmement vulnérables et dont les autorités et la population redoutent désormais la proximité pour raisons sécuritaires. "De ce fait, les autorités locales envisagent de délocaliser les sites de déplacés internes de Kafia et Kousseri, ainsi que le camp de réfugiés nigérians de Dar es Salam", affirme un rapport du (OCHA).

Les organisations humanitaire, insiste le rapport d'OCHA, ne sont pas en faveur d'une telle relocalisation qui pourrait encore aggraver les conditions de vie de ces personnes et qui nécessiterait des ressources humaines, financières et logistiques supplémentaires alors que celles-ci sont déjà très limitées et même "largement insuffisante". Fin

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 TCHAD
Fédéralisme et demande sociale au menu des journaux tchadiens Les journaux tchadiens parus cette semaine ont mis l’accent sur notamment le débat instauré au sein de la classe politique autour du projet d’érection du pays en République fédérale, sans oublier la situation difficile que vivent les populations.
La crise financière du Tchad au menu de la presse nationale La crise financière et économique que vit le Tchad fait les choux gras de la presse tchadienne qui qualifie cette passe difficile de période de «vache maigre» pour Idriss Déby et son régime.
Formation d'un gouvernement de 28 membres Le Premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert, nommé le 8 août dernier par le Président Idriss Déby Itno a formé dimanche son Gouvernement qui comprend 38 membres : 28 ministres et 10 secrétaires d’Etat dont 8 femmes.
Début du vote pour l'élection présidentielle Le vote pour l’élection présidentielle au Tchad où 13 personnalités dont le président sortant, Idriss Déby, sont candidates, a débuté dimanche matin.
Le président Déby limoge son frère cadet des Douanes Le président tchadien Idriss Déby Itno a mis fin aux fonctions de son frère cadet, Saleh Déby Itno, à la tête de la direction générale des Douanes et des Droits indirects, selon un décret publié samedi sur la radiotélévision publique.
Alerte de l'OCHA sur la situation des réfugiés dans la région du Lac Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a tiré la sonnette d'alarme jeudi sur la situation des réfugiés dans la région tchadienne du Lac.
Le projet du budget 2016 prévoit un déficit de 268 millions USD Le déficit du budget général de l'Etat tchadien pour l'exercice 2016 sera de 134 milliards F CFA (environ 268 millions USD), selon le projet de loi de finances adopté jeudi en conseil de ministres.
Remédier au 'scandale géologique' Depuis plusieurs décennies, des recherches ne cessent de révéler l'existence de métaux de base, lourds et autres sur tout le territoire tchadien. Si la situation actuelle du secteur minier reste peu dynamique dans ce vaste pays d'Afrique centrale, l'Etat a entrepris diverses actions de promotion.
Le Tchad fait la promotion de son énorme potentiel pétrolier et minier Le Tchad est un scandale géologique avec un sol et un sous-sol regorgeant d'immenses richesses qui n'attendent qu'à être exploitées, a déclaré mardi le Premier ministre tchadien, Kalzeubé Payimi Deubet, en ouvrant la 5ème édition de la conférence internationale sur le pétrole, les mines et les énergies au Tchad (CIOME 2015).
41 morts et 48 blessés dans des attentats de Boko Haram Au moins 41 personnes ont été tuées et 48 autres blessées samedi après-midi dans plusieurs attentats à la bombe perpétrés par Boko Haram dans le marché hebdomadaire de la ville de Baga Sola, dans la région du Lac, selon un communiqué du ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla Bakari.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous