BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 16 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 11/15/2014 6:53:37 PM ]  Magharebia

Maroc - Humanitaire

Les organisations des jeunes au Maroc veulent unifier leurs actions

Les jeunes Marocains s'associent pour opérer un changement dans le royaume.


Quelque cent cinquante associations intervenant dans les questions de la jeunesse se sont réunies à Bouznika dans le but de créer une plateforme unifiée.

Ce forum de deux jours, qui s'est achevé dimanche 9 novembre, était organisé à l'initiative de l’association Jeunes pour Jeunes, de l’Institut Prometheus pour la démocratie et les droits de l'Homme et du Mouvement de la jeunesse du Forum Alternatives.

Cette rencontre a permis aux jeunes de se concerter entre eux, d’échanger et d’identifier les meilleures pratiques afin de pouvoir influencer les politiques publiques, explique à Magharebia Khalid Chahid, un participant.

"Tous les participants ont appelé à davantage de coordination entre les organisations des jeunes pour une véritable implication de la jeunesse dans la chose publique'', indique-t-il.

"Nous avons exprimé notre grand regret quant à la marginalisation des jeunes dans les politiques publiques, mais en même temps, nous avons décidé de nous mobiliser autour d'une plateforme unifiée à même de donner du sens à notre action associative'', précise Hanane Azrih, un autre participant.

Abdelhak Azari, étudiant, estime quant à lui que les mesures adoptées dans le cadre de la nouvelle constitution en faveur de l'intégration des jeunes dans la vie publique n'ont pas été prises au sérieux par les partis politiques.

"L'élite aux commandes des partis n'arrive toujours pas à concevoir que la jeunesse est une force de productivité, de créativité et une source de valeur ajoutée", ajoute-t-il.

Youssef Hachiri, un autre participant, estime pour sa part que les partis politiques ont renoncé à leur rôle d'encadrement des jeunes : "C'est pour cette raison que cette initiative des jeunes de travailler la main dans la main s'avère aujourd'hui stratégique pour amener les organisations politiques et l'Etat à placer la jeunesse au cœur des politiques publiques."

Certains responsables tentent toutefois de contrebalancer cette impression selon laquelle les jeunes ne sont pas associés à l'élaboration des politiques.

Le secrétaire général du Parti pour le progrès et le socialisme (PPS), Mohamed Nabil Benabdellah, précise que son parti accorde une importance primordiale à la jeunesse.

"Le PPS prépare une réunion pour encadrer l'organisation de la jeunesse dans le but de lui garantir son rayonnement d'antan en matière d'encadrement et de formation des jeunes, et de permettre au parti de disposer d'une jeunesse capable de défendre ses positions dans la société", explique-t-il.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports Mohamed Ouzzine relève : "La question de la jeunesse se taille une place importante dans les priorités du gouvernement, qui veille à associer les jeunes à l'élaboration des stratégies visant la promotion de leur condition et leur inclusion sociale à travers différents programmes."

Au Maroc, les jeunes âgés de 15 à 29 ans représentent plus de 30 pour cent de la population.

Adoptée en 2014, la Stratégie nationale intégrée de la jeunesse prévoit quelque soixante-deux mesures d'urgence à l'horizon 2016 et soixante-quinze mesures complémentaires à l'horizon 2020.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MAROC
Economie, politique et social au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la note de cadrage du projet de loi de finances 2019, le rapport de l’ONU sur le nombre de combattants marocains dans les rangs de Daech, les dispositions prises pour faire face aux intermédiaires de vente de moutons et les sanctions imposées aux sites électroniques qui ne se conforment pas à la législation.
Politique, social et migration au menu des quotidiens marocains L'intégrité territoriale du Royaume, la question de la migration et la violence dans les hôpitaux publics sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.
Politique, migration et Aid Al Adha au menu des quotidiens marocains La question du Sahara, la migration, les préparatifs de l'Aïd Al Adha et la Supercoupe d’Espagne entre le FC Barcelone et le FC Séville qui se déroulera à Tanger, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce samedi.
Politique, social et tourisme au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la question du Sahara, la réforme des régimes de retraite et la situation du secteur touristique.
Projet de loi de finances, régionalisation et tourisme au menu des quotidiens marocains Le projet de loi de finances pour 2019, la régionalisation avancée et le secteur touristique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.
Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires à la situation du secteur touristique, à la question de l'investissement, au dialogue social et au secteur de l’enseignement privé.
La logistique et l’identification du cheptel au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains paris ce mardi se focalisent sur nombre de sujets notamment la Stratégie nationale pour le développement de la logistique, les enjeux de l'identification du cheptel et la création d’une commission parlementaire mixte maroco-kényane.
Politique et tourisme au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets dont la mise en application de la loi et l'action du gouvernement et la situation du secteur touristique.
L’actualité économique à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce samedi s’intéressent à des sujets d’ordre économique notamment la diminution du taux de chômage, le flux des investissements Directs étrangers et l’appréciation de la monnaie marocaine contre les devises étrangères.
Le limogeage du ministre des Finances commentée par la presse marocaine Les quotidiens marocains parus ce vendredi commentent en long et en large le limogeage du ministre de l'Economie et des finances, Mohammed Boussaid.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous