BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 30 Mai 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/28/2015 10:43:55 PM ]  APANEWS

Cameroun - Humanitaire

Des ONG dénoncent le détournement de l ' aide humanitaire dans les camps de réfugiés de Tindouf

Une vingtaine d’Organisation non gouvernementales et d’associations œuvrant pour la paix, la stabilité, la bonne gouvernance et la démocratie en Afrique réunies samedi dans la métropole économique camerounaise, ont unanimement condamné le détournement de l’aide humanitaire dans les camps de Tindouf (Algérie).


Dans une démarche consensuelle dénommée « déclaration de Douala II », ces ONG se basent entre autres, sur les informations données par l'Office européen de lutte anti fraude (OLAF) sur le « détournement financier, de biens alimentaires et non alimentaires destinés aux réfugiés des camps de Tindouf ».

Aussi, déplorons-nous, outre les détournements financiers, « les dons en nature, les médicaments et les biens d'équipements sont vendus à travers les filières dans le sud algérien, en Mauritanie et au nord du Mali ».

Par conséquent, « nous lançons un vibrant appel à la communauté internationale, en particulier à l'Union européenne et à tous les acteurs investis de ce pouvoir à enregistrer et à recenser les populations des camps de Tindouf afin de quantifier l'aide réelle à allouer ».

Ces ONG et associations sous la coordination du Groupe de recherche sur le parlementarisme et la démocratie en Afrique (GREPDA) dirigé par l'universitaire Manassé Aboya Endong, invitent la communauté internationale à « conditionner l'assistance à l'assurance que les donateurs et les institutions humanitaires puissent circuler librement dans les camps ».

De même elles ont insisté que le contrôle soit assuré tout le long du circuit de distribution de l'aide et exigent l'audit complet du Croissant rouge algérien incriminé dans ces détournements et que les personnes reconnues coupables de malversations soient exclues du circuit de distribution et répondent de leurs actes devant la justice.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 CAMEROUN
Accident ferroviaire, politique et économie en couverture des journaux camerounais Le rapport d’enquête sur la catastrophe ferroviaire ayant fait 79 morts et quelque 500 blessés le 21 octobre 2016 à Eséka, la veillée d’armes avant l’année électorale 2018 mais aussi la difficile situation économique des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) font l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais toujours à fond sur le rapport de la catastrophe ferroviaire d’Eséka Les journaux camerounais parus vendredi, au lendemain d’un jour férié du fait de l’Ascension, sont amplement revenus sur les contours du rapport publié trois jours plus tôt par la présidence de la République et relatif à l’accident ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka, qui a fait 79 morts et plus de 500 blessés.
Le rapport de l’accident ferroviaire d’Eséka en couverture des journaux camerounais La publication, hier, par la présidence de la République, du rapport d’enquête sur l’accident ferroviaire d’Eséka (Centre), le 21 octobre 2016 et qui avait fait 79 morts et plus de 500 blessés, a particulièrement retenu l’attention des journaux camerounais parus mercredi.
L’insécurité financière en couverture des journaux camerounais Les conclusions pessimistes, rendues la veille par le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) sur les économies de la sous-région, mais aussi d’autres préoccupations financières locales, trônent en bonne place en couverture des journaux camerounais parus mardi.
Économie et politique en couverture des journaux camerounais La remise en cause des projets économiques et sociaux gouvernementaux, dans le cadre du développement mais aussi les avancées politiques sur le front de la crise anglophone, préoccupent les journaux camerounais parus mercredi.
Le mal-être social en couverture des journaux camerounais Du malaise dans l’hôpital public à la session d’examens officiels sous haute tension dans la région du Nord-Ouest, les journaux camerounais parus mardi ont abondamment disserté sur des sujets à caractère social.
Vent de fronde en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus lundi se sont appesantis sur le front du boycott de la Fête nationale du 20 mai par plusieurs formations de l’opposition, les enjeux du prochain Conseil supérieur de la magistrature ainsi que le nouvel appel à la grève lancé par le syndicat des médecins du pays.
Les journaux camerounais résolument en mode diversité Financement du football professionnel et des infrastructures, mal-gouvernance et 45ème édition de la Fête nationale auront constitué l’essentiel du menu des journaux camerounais parus jeudi.
La diversité de rigueur en couverture des journaux camerounais De l’appel au boycott de la Fête nationale par le premier parti de l’opposition aux emplois jeunes en passant par l’insécurité et la crise anglophone, les sujets affichés par les journaux camerounais parus mercredi s’inscrivaient dans la diversité.
L’élection de Macron,le social et l’économie en couverture des journaux camerounais L’élection, la veille au soir d’Emmanuel Macro à la tête de la République française, mais aussi des sujets à caractère social et économique trônent en bonne place au menu des journaux camerounais parus lundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous