BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 24 Février 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/8/2013 6:40:44 AM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Societe

Liberté d’expression et de presse au Bénin: l’expression sous scellée, la presse en chute libre

Bastonnade de journalistes, suspension temporaire ou définitive d’organe de presse… La liberté d’expression et de la presse est, depuis l’avènement du ‘’Changement’’, puis de la ‘’Refondation’’, bien éprouvée.


Donner son opinion sur un fait, ou informer au Bénin, relève d’un acte de bravoure. Avec l’avènement des régimes dits du ‘’Changement’’ et de la ‘’Refondation’’ qui se sont succédés à la tête de l’Etat, sans que la tête ne change pour autant, la presse vit une situation peu enviable, et sa liberté s’est considérablement dégradée.

Une liberté d’expression «mouvancière»

«Opiner sous ces cieux ‘’de tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat’’, est consécutif à une allégeance au pouvoir en place». Cette affirmation d’un citoyen, sous anonymat, semble s’ériger en règle d’or au Bénin, et plusieurs événements semblent la conforter.

L’accès des partis politiques de l’opposition aux médias publics, et même privés, est de plus en plus difficile voire quasiment impossible. Il y a quelques mois, en effet, une conférence de presse des avocats du docteur Cissé Ibrahim, accusé de complot dans le dossier de tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat, avait été passée sous silence. Quelques mois auparavant, une conférence de presse de l’Union fait la Nation, parti d’opposition, en réaction à la fameuse sortie du Chef de l’Etat du 1er août, avait été empêchée.

Dans le même temps, «les meetings et marches de soutien et les prières à l’endroit du Chef de l’Etat sont automatiquement relayés par la presse et souvent en intégralité».

Aussi, faut-il rappeler qu’un citoyen avait été condamné à plusieurs mois de prison ferme pour avoir «dit haut ce que tout le monde pense bas».

Une liberté de presse en souffrance

Le travail du journaliste béninois, depuis avril 2006 à aujourd’hui, s’est avéré de plus en plus risqué. Tant les actes de censure, les atteintes à l’intégrité morale et physique de journalistes, se sont multipliés ces sept dernières années. L’on se rappelle qu’en février et mars 2011, des journalistes en mission avaient été bastonnés par des éléments des forces de l’ordre.
Plusieurs organes de presse ont été temporairement suspendus, et ‘’Le Béninois libéré’’ a été, quant à lui, définitivement interdit de parution par la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac). Les émissions d’opinion à la télévision, telles que ‘’Actu matin’’ et ‘’A palabre’’, ont été momentanément suspendues et ‘’Bonjour Citoyen’’ a été contraint à capituler.

Toutes choses qui expliquent le déclassement de la presse nationale béninoise par l’Ong internationale ‘’Reporters sans frontières’’ ces dernières années. Dans les rapports annuels successifs publiés par l’Ong qui lutte pour la liberté d’information, le Bénin a dégringolé ces 7 dernières années de la 24ème place mondiale en 2006 à la 91ème en 2011, avant de remonter aujourd’hui à la 79ème.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 
Cinéma, politique et économie en vedette dans les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè évoquent, ce vendredi, des sujets liés à l’économie, avec la grève annoncée des agents des finances, à la politique, marquée par l’installation des nouveaux ministres, sans oublier l’actualité culturelle marquée par le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui s’ouvre demain dans la capitale burkinabè.
La visite de Mohamed VI à la une de la presse électronique guinéenne La visite du Souverain du Maroc, Mohamed VI, en Guinée, est le sujet phare de la presse électronique locale, en ce vendredi 23 février 2017.
Terrorisme et controverse sur la mort d’un transitaire au menu de la presse sénégalaise L’arrestation à Dakar de deux présumés terroristes qui auraient des liens avec le planificateur des attentats de Grand Bassam en Côte d’Ivoire et le débat sur la mort du transitaire Elimane Touré dont la famille rejette la thèse de la pendaison défendue par la police font, vendredi, la une des quotidiens sénégalais qui n’oublient pas toutefois leur sujet favori de ces derniers jours : l’audition du maire de Dakar par la DIC.
Vent de diversité en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus vendredi se sont penchés sur des sujets aussi divers que l’économie, la société et le sport.
Société et éducation au menu des journaux centrafricains La manifestation des habitants du 2-ème arrondissement de Bangui et l’appel à négociation avec le gouvernement lancé par les enseignants du fondamental en grève depuis deux semaines sont les principaux sujets à la une des journaux centrafricains parus jeudi.
Amnesty International et politique en couverture des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce jeudi matin, évoquent l’actualité politique nationale, sans oublier de commenter le dernier rapport de l’ONG Amnesty international sur les droits de l’homme, rendu public la veille.
La rencontre Ouattara-Bédié et la démission d’Amani N’Guessan à la Une de la presse ivoirienne La rencontre au sommet, mercredi, à Abidjan entre le chef de l’Etat Alassane Ouattara et le président de la conférence des présidents du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), Henri Konan Bédié ainsi que la démission de l’ancien ministre Michel Amani N’Guessan de son poste de vice-président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) dominent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national.
La presse sénégalaise fait à nouveau focus sur l’audition du maire de Dakar Les journaux sénégalais parus ce jeudi ont, pour une troisième journée consécutive, principalement réservé leurs unes à l’audition par la DIC du maire de Dakar, Khalifa Sall, qui d’après les différents comptes rendus est, comme on le prévoyait, loin d’être tiré d’affaire.
Les droits de l’homme sur le continent en bonne place dans les journaux maliens Le rapport annuel d’Amnesty international publié mercredi est largement commenté ce jeudi par les journaux maliens qui parlent de ‘’situation terrible ‘’ en matière de droits de l’homme dans les 159 pays du monde concernés par l’enquête.
Insécurité et justice à la Une des journaux ivoiriens Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, offrent un menu diversifié allant de l’insécurité avec l’attaque de la gendarmerie de Bingerville (Est d’Abidjan) à la reprise des procès dits de l’affaire « des disparus du sofitel » et de l’ex-première dame à Abidjan ainsi que celui de l’ex-président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI).
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous