BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 14 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/13/2018 11:01:06 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La sortie de la cour constitutionnelle fait les choux gras des sites d’informations togolais

Tous les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, le communiqué de la cour constitutionnelle exigeant la tenue des élections législatives avant la fin de l’année 2018.


« Togo: la Cour Constitutionnelle réclame des élections législatives » titre Togobreakingnews, qui informe qu’ « en dehors de la question des réformes constitutionnelles, l’organisation des élections législatives divise actuellement l’opposition et le pouvoir. »

Le site souligne que l’opposition s’oppose à une tenue des élections, arguant que « les discussions sur les réformes portent également sur les institutions impliquées dans le processus. » Ce qui a obligé « le gouvernement à annoncer la suspension de la préparation des élections ».

Mais, la Cour Constitutionnelle visiblement n’est pas d’accord avec cette suspension. Le journal informe qu’elle « demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et aux autorités d’organiser les élections législatives avant la fin de l’année 2018. »

Se basant sur l’article 52 alinéa 2 de Constitution du 14 octobre 1992, poursuit le site, elle rappelle que les élections législatives ont lieu dans les 30 jours qui précédent l’expiration du mandat des députés et qu’en conséquence les élections législatives doivent avoir lieu dans la période du 20 juillet au 19 août 2018 ». La cour regrette, en outre, que « le processus ait accusé un retard par rapport au délai constitutionnel ».

Cette sortie de la Cour constitutionnelle, commente le journal « sera sûrement au centre des polémiques dans les jours qui viennent », parce que, explique Togobreakingnews, « l’institution elle-même est concernée par la question des réformes institutionnelles pour le fait qu’elle est hautement impliquée dans l’issue des élections ».

Pour sa part, Togotopnews écrit que le communiqué de la Cour constitutionnelle « pourrait compliquer les travaux du 27eme dialogue inter-togolais ouverts depuis février 2018, dans la mesure où les questions liées aux réformes institutionnelles et constitutionnelles ainsi que la révision du cadre électoral font partie des sujets au cœur des travaux ».

« On ne badine pas avec la constitution », tranche en Une Republicoftogo. Le site d’informations informe que « le mandat des députés s’achèvera le 19 août prochain » et que « du côté du gouvernement, on se veut légaliste. Pourparlers ou pas avec les opposants, le pays se doit de respecter le calendrier électoral », estimant qu’ « il y va des principes démocratiques ».

Le portail que « l’opposition s’oppose à la tenue des législatives et des élections locales tant qu’un accord n’a pas été conclu sur les réformes politiques ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous