BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 19 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/5/2018 11:45:00 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La politique se paie la une des sites d’informations togolais

Les sites d’informations du Togo traitent essentiellement, ce samedi, de sujets politiques, à l’image du portail iciLome qui, sous le titre, « La Coalition des 14 a rencontré le Groupe des 5 jeudi », écrit que le regroupement, « en plus de la pression de la rue, continue l’offensive diplomatique pour le départ de Faure Gnassingbé à la fin de son troisième mandat ».


En effet, poursuit-il, « une rencontre a eu lieu entre des responsables de la Coalition des 14 et le Groupe des 5 ambassadeurs (Etats-Unis, Allemagne, France, Union européenne et système des Nations Unies). Le but de cette rencontre, à en croire les informations, est d’informer ces partenaires du Togo des exactions que continue de commettre le régime de Faure Gnassingbé contre les paisibles populations devenues des cibles des militaires qui rentrent dans les maisons et bastonnent sans crier gare ».

Le même site informe que qu’Alassane Ouattara de la Côte d’ivoire, Alpha Condé de la Guinée et Patrice Talon du Bénin ont demandé « à Faure de faire les réformes », lors du sommet de la CEDEAO du 14 avril 2018 à Lomé.

Pour sa part, Togobreakingnews informe que « la Coalition évoque la nécessité d'une transition avec le Groupe des 5 ».

Après avoir été empêchée ces dernières semaines de dérouler ses activités, poursuit le site, « la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise relance sa machine diplomatique. Depuis une semaine, Brigitte Adjamagbo-John, la coordinatrice du regroupement et Nathaniel Olympio, le président intérimaire du Parti des Togolais sont en Europe où ils multiplient les contacts avec la diaspora togolaise et des amis du Togo ».

Pendant ce temps, les autres leaders de la coalition continuent de discuter des diplomates accrédités au Togo, écrit le site. Et d’ajouter : « c’est dans cette logique qu’ils ont réussi à rencontrer le Groupe des 5, composé de l’Union européenne, de la Coordination du système des Nations Unies et des Ambassades des Etats-Unis, d’Allemagne et de France au Togo ».

« Didier Améla, de l’ANC au Front national », titre Globalactu. « Deux jours après l’annonce en conférence de presse de sa démission de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), parti de Jean-Pierre Fabre, Didier Améla est porté à la tête du Front national (FN), le parti politique dont son feu père, Janvier Améla Amélavi fut le fondateur en mars 1991 », écrit le site qui tire son information « d’un communiqué en date du 3 mai de ce vieux parti »

De fait, souligne-t-il, « l’ancien président fédéral de l’ANC à Danyi, est désormais le président intérimaire du parti de son père, ancien ministre de l’éducation nationale et porte-parole du gouvernement de Gnassingbé Eyadéma, pendant la conférence nationale souveraine de 1991 ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous