BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 14 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/12/2018 10:08:43 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La presse togolaise explique le changement de stratégie de l’opposition

La nouvelle option de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise pour protester contre les violences, rafles et arrestations, font la Une des sites d’informations parcourus mardi par APA.


« La coalition de l’opposition change de stratégie », écrit La Voix de la Nation, qui informe qu’« à défaut de mobiliser ses militants dans les rues, l’opposition opte pour une opération « Togo Mort » le 18 juin prochain.

Depuis un temps, analyse le portail, « l’opposition peine à manifester suivant ses propres itinéraires, les tentatives se sont soldées par un échec avec dans certains cas, des courses poursuites et affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ».

Une situation qui contraint l’opposition à changer de stratégie, « ne serait-ce peut-être que pour un temps », commente le journal en ligne.

« Nous estimons que si le pouvoir utilise la répression pour empêcher les gens d’aller dans la rue pour manifester, nous pouvons au moins amener les populations à rester chez eux pour protester contre ces violences, rafles et arrestations gratuites que le pouvoir exerce sur elles », écrit La Voix de la Nation, citant Me Dodji Apévon, un leader de l’opposition, qui a fait cette déclaration, hier, au cours d’une conférence de presse organisée par la coalition pour dresser le bilan des manifestations des 6, 7 et 9 juin.

Au cours de cette conférence, Icilome informe que « les noms des villes qui ont pu manifester ont été communiqués » et en outre, la coalition en a profité pour « féliciter le Front Citoyen Togo Debout pour avoir initié samedi 09 juin dernier, sa campagne contre la répression militaire et policière ».

Le journal en ligne rappelle également que ce front a exhorté les populations togolaises à consentir ce sacrifice d’une journée « Togo Mort » pour exprimer leurs désaccords face à la répression systématique de l’exercice constitutionnel du droit de manifester et exiger la libération immédiate des détenus et l’arrêt des entraves à le retour à la constitution originelle du 14 octobre 1992 ».

La coalition de l’opposition s’est également prononcée sur la rencontre qu’elle a eue avec une délégation venue du Nigéria conduite par le général Abdulsalami Abubakar, informe Togobreakingnews, qui souligne que cette « rencontre a été l’occasion pour l’opposition de demander au Nigéria d’agir pour que la décision que prendront les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lors de leur prochain sommet puisse mieux aider le peuple togolais à sortir de la crise sociopolitique sui sévit depuis 10 mois ».

Et le site de conclure que les leaders de l’opposition « comptent continuer les actions jusqu’à ce que le pouvoir en place n’accède aux revendications légitimes du peuple togolais ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous