BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 14 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/7/2018 10:57:51 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La presse togolaise décrypte la 1ère journée des manifestations de l’opposition

Les sites d’informations togolais consacrent leur une, ce jeudi, au bilan de la première journée des manifestations qu’organise la coalition des 14 partis de l’opposition.


Selon Togobreakingnews, la manifestation de la coalition des partis politiques de l’opposition n’a pas pu démarrer hier comme prévu. « Un important dispositif sécuritaire a supplanté la coalition à Lomé », titre le portail, informant qu’ « en lieu et place des partisans de l’opposition, ce sont les forces de défense et de sécurité qui ont plutôt répondu à l’appel des leaders de l’opposition ».

« Les lieux de rassemblement et de chute désignés par la coalition de l’opposition, ont été bouclés très tôt par des policiers, gendarmes et militaires », rapporte Togobreakingnews.

Les tentatives de regroupement étaient empêchées, poursuit le journal, soulignant que « les quelques militants de l’opposition qui étaient sortis ont dû rebrousser chemin au vu du dispositif déployé par les autorités ».

Citant Jean Kissi, le secrétaire général du Comité d’Action pour le Renouveau (parti membre de la coalition de l’opposition), le site rapporte que l’artillerie déployée par les forces de l’ordre « est plus forte que lors des précédentes manifestations ».

Et nos confrères de rappeler qu’au Togo les manifestations de l’opposition ne sont pas interdites. « Mais le gouvernement a décidé, comme depuis le mois d’avril, de modifier les itinéraires ainsi que les points de rassemblement et de chute. La Coalition des 14 partis a rejeté les propositions du ministre de l’administration territoriale et a décidé de maintenir ces circuits », souligne-t-il.

Dans ces conditions, Togobreakingnews estime que « les regards sont désormais tournés vers la facilitation et la Commission de la CEDEAO qui doivent arrêter une nouvelle date pour un nouveau round du dialogue inter-togolais censé aboutir à un accord de sortie de crise ».

Mais en attendant, l’opposition maintient ses marches du jeudi 7 et samedi 9 prochains, écrit Globalactu. Le site informe que « si le gouvernement persiste dans sa logique répressive, la coalition prendra acte de cette attitude regrettable et inacceptable, et en tirera toutes les conséquences qui s’imposent », citant les premiers responsables de ce regroupement de partis politiques.

« Le peuple n’a pas répondu à l’appel de l’opposition », titre Republicoftogo qui, pour sa part, avance que « les manifestations organisées par l’opposition ne semblent plus avoir beaucoup de succès ». Finalement, « où se cachent les manifestants », ironise ce journal en ligne.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous