BETA
Recherche personnalisée
English
Mercredi, 12 Décembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 11/15/2018 9:33:23 AM ]  APANEWS

Sénégal - Societe

Le nouveau rebondissement dans l’affaire Karim Wade alimente la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, parvenus jeudi à APA, se font l’écho de la décision du Comité des droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies sur l’affaire Karim Wade publiée mercredi soir sur un réseau social par l’un des avocats de l’homme politique.


« Les Nations Unies désavouent la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) », informe L’AS. Ce journal rapporte les propos de Me El Hadj Amadou Sall, responsable du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) selon qui, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU « vient de décider qu’une procédure permettant une révision effective et substantielle de la déclaration de culpabilité de Karim Wade est exigée et doit permettre d’évaluer les éléments de preuve et de faits et non se borner à une révision limitée aux aspects de droits ».

En d’autres termes, d’après cet avocat du fils de l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade, cette décision « ôte toute sa valeur et toute sa portée à l’arrêt de la CREI (parce qu’il) n’a plus le caractère définitif invoqué par les autorités sénégalaises ».

Concluant dans les colonnes de L’AS, Me El Hadj Amadou Sall souligne que « la tentative de radiation (de Karim Wade) des listes électorales s’est effondrée ». Cela fait dire à WalfQuotidien que « l’ONU déchire l’arrêt de la CREI ». En outre, ce journal précise que « le Sénégal (est) sommé de réviser le procès dans un délai de six mois ».

Le Comité des Droits de l’Homme est un organe composé d’experts indépendants qui surveille la mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques par les Etats parties.

Dans le cadre de la traque des biens mal acquis engagée par le président Macky Sall dès son accession au pouvoir en 2012, Karim Wade avait été condamné le 23 mars 2015 par la CREI à 6 ans de prison ferme et au paiement d’une amende de 136 milliards F CFA.

Actuellement, l’ancien ministre est en exil à Doha, au Qatar après avoir bénéficié de la grâce présidentielle. Candidat du PDS à la candidature pour la présidentielle du 24 février 2019, Karim Wade risque un retour à la prison s’il foule le sol sénégalais car ne s’étant pas encore acquitté de l’amende que lui réclame l’Etat du Sénégal.

Quoi qu’il en soit, « c’est un dossier sans fin » pour EnQuête. Dans les colonnes de ce journal, Me Ciré Clédor Ly, membre du pool d’avocats de Karim Wade, enfonce le clou en affirmant que « c’est un désaveu du Sénégal par les nations civilisées toutes confondues ».

Pour sa part, Le Quotidien indique que la condamnation de Karim Wade est « un cas en débats ». Un point de vue non partagé par Ismaïla Madior Fall, ministre de la Justice pour qui, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU, « n’est pas une Cour qui rend des arrêts dotés de l’autorité de la chose jugée ». Par conséquent, pour le Sénégal, « ce n’est pas une décision contraignante, ni obligatoire ».

En effet, dans Le Soleil, le Garde des Sceaux note des « amalgames et contre-vérités » avant de soutenir qu’ « aucun organe international ne peut annuler un arrêt de la CREI ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 SÉNÉGAL
Politique et condoléances au menu de la presse sénégalaise Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA traitent principalement du dépôt des dossiers des candidatures à la présidentielle de 2019, de Karim Wade et des condoléances du président Macky Sall à la famille de Sidy Lamine Niass, le défunt patron de presse décédé il y a une semaine à Dakar.
La politique règne sans partage dans les quotidiens sénégalais La presse quotidienne sénégalaise reçue lundi à APA accorde un traitement de faveur à l’actualité politique, marquée entre autres, par les investitures de candidats à la présidentielle du 24 février 2019.
L’inhumation de Sidy L. Niasse résume l'actualité sénégalaise L’inhumation, hier à Kaolack (centre), de Sidy lamine Niasse, défunt Pdg du groupe de presse Walfadjri, est largement traitée par les quotidiens reçus samedi à APA.
Le consensus autour du lieu d’inhumation de Sidy Lamine domine la Une des quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais parvenus à APA ce vendredi traitent pour l’essentiel du consensus trouvé autour du lieu d’inhumation du PDG du groupe médiatique Walfadjri, décédé mardi dernier suite à un malaise cardiaque.
La divergence sur le lieu d’inhumation de Sidy Lamine Niasse domine la Une des quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais parvenus à APA ce jeudi traitent essentiellement de la divergence sur le lieu d’inhumation du fondateur du groupe de presse Walfadjri, Sidy Lamine Niasse, décédé mardi dernier suite à un malaise cardiaque.
La presse sénégalaise endeuillée par le décès de Sidy Lamine Niass, PDG de Walfadjri Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA traitent essentiellement de la disparition du PDG du groupe médiatique Walfadjri, Sidy Lamine Niass, survenue hier suite à un malaise cardiaque.
Grogne sociale et sujets politiques font la Une des quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais parvenus ce mardi à APA traitent pour l’essentiel de sujets politiques et des grèves observées dans les secteurs de la justice, de la santé et de l’enseignement supérieur.
L’investiture de Macky Sall pour la présidentielle fait la Une au Sénégal Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA traitent essentiellement de l’investiture du président sortant, Macky Sall, à Dakar Arena (périphérie de Dakar) pour la présidentielle du 24 février 2019.
La marche du FRN et les précisions du ministre de la Justice en bonne place dans la presse sénégalaise Les journaux sénégalais parvenus vendredi à APA traitent essentiellement de la marche du Front de résistance nationale (FRN, opposition) tenue la veille et du débat politique lors vote du budget du ministère de la justice par l’Assemblée nationale.
La politique règne en maître dans la presse sénégalaise Les journaux sénégalais parvenus jeudi à APA traitent principalement de politique à 3 mois de la présidentielle avec, entre autres sujets, le retour de Karim Wade au Sénégal, le soutien d’Abdoulaye Baldé à Macky Sall et la plateforme de sécurisation des élections de Me Mame Adama Guèye.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous