BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/31/2018 11:38:15 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la question du Sahara, la contribution du Maroc aux casques bleus onusiens, l’ouverture du marché chinois pour les produits marocains, la candidature du Maroc pour le Mondial 2026 t les demi-finales du CHAN.


+Le Matin+ rapporte que la déclaration du Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, au terme de du Sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est déroulé à Addis-Abeba jusqu'au 29 janvier 2018, est très significative. En affirmant que la décision 653 prise lors du 29e Sommet de l’Union africaine tenu en juillet 2017 «est toujours valide et continue de constituer la référence», M. Faki s'abstient d'attribuer un quelconque rôle à l’UA dans l’affaire du Sahara marocain.


Étant donné que l’Union africaine s’est toujours évertuée à s’impliquer dans ce dossier, cette déclaration augurerait d’un changement dans la position de l’organisation panafricaine qui n’a pas toujours été très regardante sur les intérêts territoriaux du Maroc, relève-t-il.

+Al Ahdath Al Maghribia+ relève que le Maroc, avec ses 1.605 soldats mis à la disposition de l’ONU dans le cadre de ses missions de maintien de la paix à travers le monde, passe, cette année, de la 15e à la 14e place dans le classement mondial des pays contributeurs aux forces onusiennes. Pour la zone MENA (Moyen-Orient et Afrique du nord), le Maroc se classe deuxième, derrière l’Egypte et ses 3.274 Casques bleus.

Selon la publication, qui se réfère à un rapport de l’ONU, 106.338 Casques bleus, originaires de 125 pays, participent actuellement à 15 opérations de maintien de la paix dans différentes régions du monde. Ces opérations sont dotées annuellement d’une enveloppe de quelque 6.8 milliards de dollars, précise le quotidien.

Les trois premiers pays fournisseurs de gros contingents de Casques bleus sont l’Ethiopie avec 8.420 soldats, suivie du Bangladesh (7.242) et l’Inde (6.697), alors que le Qatar ferme la marche avec 2 soldats seulement, juste derrière le Yémen et ses 21 soldats onusiens, rappelle le journal.

Au registre économique, +L’Economiste+ indique que l'objectif du programme «Miftah Souk» est d’ouvrir la voie aux coopératives marocaines vers le marché chinois. Le quotidien explique qu’il s’agit d’un programme pilote destiné à une mise à niveau des coopératives marocaines et à leur accompagnement pour la valorisation de leurs produits, dans la perspective de développer une réelle opportunité d’exporter les produits du terroir marocain vers le marché chinois.

Le marketing, point faible d’une grande majorité des coopératives, est la clef pour accéder à n’importe quel marché. L’objectif est donc de renforcer la capacité de commercialisation des coopératives à travers la digitalisation, l’accompagnement et l’ouverture d’un canal vers le marché chinois, très demandeur de produits du terroir marocain.

L’approche «Miftah Souk» consiste à faire une cartographie des produits du terroir demandés, à identifier les coopératives bénéficiaires et à mettre en place le plan d’action. Une liste de produits phares du Maroc a déjà été établie pour être introduite sur le marché chinois. Elle inclut l’argan, l’huile de figue de barbarie, les caroubes, la truffe, le safran, l’argile blanche et la clémentine. D’autres produits suivront au fur et à mesure. En outre, une cinquantaine de zones ont été visitées, dans le cadre de cette étude de marché, par des experts marocains et chinois, fait savoir le quotidien.

Au registre sportfi, +Al Massae+ rapporte que le Maroc va devoir geler la signature de tout partenariat avec d’autres fédérations de football en attendant le vote sur le pays qui va organiser la Coupe du monde 2026. C’est en substance ce que lui a signifié la FIFA.

Il en ressort que la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, a communiqué un document de six pages aux 211 fédérations de football existantes dans le monde, les invitant à éviter tout moyen de persuasion ou incitation en contrepartie de leur vote pour l’un ou l’autre des candidats à l’organisation de cette compétition. Objectif : garantir la transparence et l’impartialité du vote des 207 fédérations qui vont voter le 13 juin, soit la veille du début du Mondial russe.

Selon le New York Times qui a révélé l’information, le Maroc a signé récemment une convention avec la CAF, en vertu de laquelle il invite les sélections africaines à venir s’entraîner et profiter des infrastructures sportives et médicales du pays. La publication américaine a suggéré que ces accords seraient douteux et constituerait une tentative d’influer le vote des fédérations africaines.

D’après le journal marocain, la réponse du président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, est très explicite. «La démarche du Maroc est totalement transparente. Nous avons informé la FIFA de nos accords avec les pays africains et cela un an avant le dépôt de notre candidature pour l’organisation du Mondial 2026», a lancé d’emblée Lekjaa, avant de poursuivre : «Chaque fois que je rencontre un président d’une fédération, je dois en informer la FIFA. Cette instance sait que le Maroc a signé des accords avec 40 pays africains dont le but est le développement du ballon rond dans le continent noir ».

+Libération+ écrit que la 5ème éditons du CHAN 2018 qui se déroule actuellement au Maroc est arrivée au stade des demi-finales avec la programmation ce mercredi de deux affiches qui s’annoncent de bonne facture. La première opposera, à partir de 16h30 au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, le Maroc à la Libye, tandis que la deuxième mettra aux prises, à 19h30 au Grand stade de Marrakech, le Soudan avec le Nigeria.


Pour ce qui est de la rencontre Maroc-Libye, il faut reconnaître que ce sera le premier test sérieux du Onze national dans ce tournoi. Une confrontation devant un sacré morceau, qui plus est constitue l’équipe première de la Libye. Une sélection qui apparemment fonctionne en mode club, en concentration tout le temps du côté de la Tunisie ; ce qui veut dire un adversaire qui dispose d’une machine aguerrie, des joueurs qui ne manquent point d’automatisme et qui se dépenseront certainement à fond dans l’espoir de créer la surprise, eux qui avaient remporté ce Championnat continental en 2014 en Afrique du Sud au détriment du Ghana.

Ce sera donc une autre paire de manches pour les Lions de l’Atlas, décidés à franchir ce cap et à aller jusqu’au bout de ce CHAN. Une partie qui se jouera sur de petits détails et où les Nationaux doivent se montrer méfiants et exploiter les moindres brèches en vue de débloquer la situation le plus tôt possible, écrit la publication.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAROC
Divers surjets à la Une des quotidiens marocains Le dialogue social, les répercussions de la contrefaçon et les enjeux de légalisation du cannabis au Canada sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.
La presse marocaine décrypte le discours royal prononcé au parlement La presse marocaine parue ce lundi a consacré de longues analyses au discours royal, prononcé vendredi devant les élus des deux Chambres à l’ouverture de la session parlementaire d’automne.
Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains
Social et économie au menu des quotidiens marocains La reprise du dialogue social entre le gouvernement et les syndicats et l'économie marocaine sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains de ce jeudi.
Social et économie au menu des quotidiens marocains La problématique des inégalités au Maroc et le secteur de l'aéronautique et le dialogue social sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.
Migration, politique et sport au menu des quotidiens marocains La migration, l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, la crédibilité de la profession de politique, la fuite des diplômés à l'étranger et les demi-finales de la Coupe du Trône sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.
Politique et social dominent la Une des quotidiens marocains L'action du gouvernement, la TICAD VII et les programmes sociaux sont les principaux traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.
Politique, enseignement et justice au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains L'intégrité territoriale du Royaume, la réforme du système éducatif, le rapport de la Cour des Comptes et l’entrée en vigueur de la loi régissant le travail domestique sont les principaux sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi.
Politique, social et migration au menu des quotidiens marocains La politique du gouvernement en faveur des jeunes, les inégalités sociales, le dialogue social et la décision de Madrid de renvoyer vers le Royaume tous les ressortissants marocains arrivés clandestinement et installés en situation irrégulière dans la péninsule ibérique, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.
Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains Les enjeux de l'accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis, les accidents du travail, les défis de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN) et la demi-finale de la Coupe de la CAF entre le Raja de Casablanca et le club Enyimba du Nigeria, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains de ce mercredi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous