BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 21 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/16/2017 11:14:43 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

La presse marocaine décrypte le discours royal prononcé devant le parlement

Les quotidiens marocains parus consacrent de larges analyses au discours que le Roi Mohammed VI a prononcé vendredi devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire.


+Libération+ écrit que ce discours « sonne le glas plus que jamais de l’impunité », ajoutant que « responsabilité et reddition des comptes vont désormais de pair ».

Pour l’Opinion, « réprimande, fermeté et détermination. Ce sont là des éléments marquants du discours royal ».

« Ils constituent l’expression d’un ras-le-bol royal manifeste devant l’absence de réactivité, donc de palliatifs à tant de dysfonctionnements, de laisser-aller, de pratiques frauduleuses et de je-m’en-foutisme érigé en mode de gouvernance », indique le journal.

La teneur du discours royal et sa fermeté « confortent les citoyens dans leur sentiment d’être désabusés par le peu de cas que les responsables administratifs et les élus font de leur responsabilité et de leur devoir d’exécution, dans les règles, des politiques publiques et des programmes de développement », souligne-t-il.

De son côté, +Rissalate Al Oumma+ estime que ce discours réaffirme les principes de la transparence et de la responsabilité, dont la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes et « l’élaboration de solutions audacieuses, quitte à s’écarter des méthodes conventionnelles appliquées jusqu’ici, ou même, à provoquer un véritable séisme politique ».

Le discours royal constitue une valeur ajoutée dans la vie politique nationale et un document de travail mis à jour, qui dépasse la phase du diagnostic, étant donné que les problèmes sont connus et les priorités sont claires et qu’il n’y a pas lieu de recourir à d’autres diagnostics, relève-t-il.

Pour +Bayane Al Yaoum+, ce discours comporte entre autres deux idées fondamentales: la première est de revoir le modèle de développement alors que la seconde se rapporte à la dimension démocratique, d’autant que la mollesse constatée dans le suivi de la mise en œuvre des projets de développement est la conséquence de l’absence de la reddition de comptes.

Pour sa part, +Al Ittihad Al Ichtiraki+ affirme que le discours royal constitue une des références les plus importantes de la feuille de route préconisée par le Maroc pour son avenir, faisant savoir que le Souverain a mis l’accent sur les domaines qui devront faire l’objet d’une réflexion nationale collective, dont le modèle de développement et le champ des jeunes.

Le cadre déterminé par le Roi Mohammed VI répond aux exigences des Marocains, qui ont actuellement besoin d’«un développement équilibré et équitable, garant de la dignité pour tous, qui instaure un climat de tranquillité et de stabilité, et favorise une insertion réussie dans la vie familiale, sociale et professionnelle », relève l’éditorialiste.

Pour +Al Alam+, le Souverain a mis en place les pistes de la réforme, du développement et de l’évaluation pour remédier aux dysfonctionnements.

La publication souligne la nécessité d’adopter un nouveau modèle de développement et une bonne gouvernance, appelant à mettre en œuvre la régionalisation avancée et à faire des jeunes un moteur de développement.

PUBLICITÉ
inRead invented by Teads

Le quotidien +Al Akhbar+ précise que ce discours exprime la ferme volonté du souverain de défendre les intérêts des citoyens marocains. Le journal met d'ailleurs en avant l'intérêt particulier que le souverain accorde à la jeunesse et sa volonté d'achever, dans des délais raisonnables, le processus de mise en œuvre de la régionalisation avancée.

Selon le quotidien, le Souverain a également tenu à corriger une erreur du gouvernement qui a omis de prévoir un portefeuille ministériel consacré aux affaires africaines dans son architecture. C’est le signe annonciateur d'un premier remaniement du gouvernement d’El Othmani, alors que ce dernier n’a pas même encore accompli sa première année.

Cela étant, d’après des experts cités par le journal, il est évident, après le retour du Maroc à l’Union africaine et sa nouvelle politique concernant le Continent, que le gouvernement doit prévoir un département dédié aux relations maroco-africaines.

+Assabah+ écrit que le souverain a, en effet, présenté une feuille de route pour rattraper les erreurs du gouvernement, du Parlement, de l’Administration et des assemblées élues, appelant à la mise en place d’un nouveau modèle de développement, écrit le journal. Il s'agit, affirme encore le quotidien, de redresser la situation en veillant à rectifier les erreurs commises et à corriger les dysfonctionnements constatés.

Le quotidien +Akhbar Al Yaoum+ qui, de même, revient longuement sur ce discours, affirme que « le Roi continue de tancer le gouvernement et le Parlement tout en renvoyant la balle dans leur camp». Le journal précise que, depuis l’éclatement des événements d’Al Hoceima et de contestations sociales dans d'autres régions, la nécessité de répondre aux attentes et revendications à caractère social des citoyens occupe une place importante dans les discours du Souverain.

Ce fut le cas lors du discours du trône, le 29 juillet, un discours très critique envers l’Administration et les partis et hommes politiques. C’est également le cas du discours d’ouverture de l’année législative en cours, observe la publication.

Dans ce discours, note le journal, le Roi annonce une nouvelle étape, cruciale, où il sera question d’établir une corrélation effective entre responsabilité et reddition des comptes. Il conviendra alors, note le journal qui cite des extraits de ce discours, « de rechercher activement des réponses et des solutions appropriées aux problèmes urgents et aux questions pressantes des citoyens ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAROC
Divers sujets à la Une des quotidiens marocains Le 65è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, la note de cadrage relative au Projet de loi de finances 2019 et le scandale de corruption pour s’inscrire au Master, constituent l'essentiel des sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.
Economie, administration et fête du sacrifice au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires à la problématique des délais de paiement, à l'élaboration du nouveau modèle de développement, au rapport de l’institution du Médiateur et la flambée des prix des montons.
Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges commentaires au projet de loi de finances, aux transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de l’Aïd Al Adha et aux salariés déclarés à la sécurité sociale.
Le projet de loi de finances au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment la note de cadrage du projet de loi de finances 2019.
Economie, politique et social au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la note de cadrage du projet de loi de finances 2019, le rapport de l’ONU sur le nombre de combattants marocains dans les rangs de Daech, les dispositions prises pour faire face aux intermédiaires de vente de moutons et les sanctions imposées aux sites électroniques qui ne se conforment pas à la législation.
Politique, social et migration au menu des quotidiens marocains L'intégrité territoriale du Royaume, la question de la migration et la violence dans les hôpitaux publics sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.
Politique, migration et Aid Al Adha au menu des quotidiens marocains La question du Sahara, la migration, les préparatifs de l'Aïd Al Adha et la Supercoupe d’Espagne entre le FC Barcelone et le FC Séville qui se déroulera à Tanger, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce samedi.
Politique, social et tourisme au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la question du Sahara, la réforme des régimes de retraite et la situation du secteur touristique.
Projet de loi de finances, régionalisation et tourisme au menu des quotidiens marocains Le projet de loi de finances pour 2019, la régionalisation avancée et le secteur touristique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.
Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires à la situation du secteur touristique, à la question de l'investissement, au dialogue social et au secteur de l’enseignement privé.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous