BETA
Recherche personnalisée
English
Mercredi, 17 Janvier 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/11/2017 10:32:43 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

Politique et diplomatie au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent leurs Unes à divers sujets notamment l'action parlementaire, le financement étranger des associations et la décision de l’UE de dispenser les Marocains du visa pour l’entrée dans l’espace européen.


+Aujourd'hui le Maroc+ rapporte que le chef de gouvernement Saad Dine El Otmani doit présenter vendredi le programme du gouvernement devant les parlementaires des deux Chambres afin d’obtenir l’investiture de son gouvernement.

A priori, il dispose d’une majorité confortable au parlement. Le hic c’est que les parlementaires du PJD font régner le suspense quant à leur position. Le groupe PJD n’ayant pas encore de président, les orientations d’Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti, seraient déterminantes, souligne-t-il.

Dans le même sillage, +L’Economiste+ affirme que les parlementaires « ont devant eux un boulevard presque large : il s’appuie sur le triptyque proximité-transparence-efficacité ».

Au niveau de la proximité, il souligne que les électeurs ne savent pas trop ce que leurs mandatés font, sur quoi travaillent. « Un vrai problème qui n’épargne pratiquement aucun parti », estime-t-il.

Sur la transparence, il souligne qu’en dehors des clivages majorité/opposition, la difficulté à lire les courants idéologiques est plus forte que par le passé, précisant que de nombreux projets de textes sont bouclés à huit clos, dans des commissions sans que l’opinion publique ne soit informée des soubassements des derniers arbitrages.

Enfin l’efficacité, « pour ne prendre que l’économie, la longue traversée du désert qu’a connu le pays est l’occasion pour donner au parlement un rôle plus intrusif. Le nouveau cadre institutionnel consécutif à la loi organique relative à la loi des finances offre en principe des possibilités intéressantes pour un meilleur suivi sur les objectifs budgétaires et les politiques publiques », souligne-t-il.

+Al Alam+ revient sur une note de la direction des Affaires juridiques au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, relative au financement des associations. Cette note demande à l’ensemble des missions diplomatiques et consulaires, représentations des organisations internationales et régionales et agences de développement de veiller systématiquement à informer le ministère et se concerter avec celui-ci préalablement à toute interaction, accord ou financement à conclure avec des organismes gouvernementaux, établissements publics, ou organisations non-gouvernementales marocaines.

Pour la publication, cette initiative du ministère ne touche pas uniquement des associations dont les activités ne sont pas appréciées par les pouvoirs publics, mais toutes les parties concernées par ce financement.

Il souligne l’importance majeure de cette approche étant donné qu’une partie étrangère n’a le droit de mener des opérations financières avec une partie marocaine que dans le cadre des canaux qui tiennent compte de la transparence et de la crédibilité, ce qui confère « une immunité solide » à la partie marocaine bénéficiant de ce financement.

Sur le même registre +Libération+ écrit que le débat sur le financement des associations marocaines monte d’un cran. Une note de la direction des Affaires juridiques au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC), datée du 27 mars 2017, « demande à l’ensemble des missions diplomatiques et consulaires, représentations des organisations internationales et régionales et agences de développement de veiller, systématiquement, à informer le MAEC et se concerter avec celui-ci préalablement à toute interaction, accord ou financement à conclure avec des organismes gouvernementaux, établissements publics, ou organisations non-gouvernementales marocaines ».

En d’autres termes, les ambassades, les consulats et les représentations permanentes sont désormais obligés de prévenir ledit département de tout projet de contact ou de financement d’une institution ou ONG marocaines

+Al Alam+ rapporte que l’union européenne aurait approuvé le principe de dispenser les Marocains de la condition du visa pour entrer dans 28 pays pour une durée de 3 mois.

Cette décision entrera en vigueur après son approbation par le parlement européen. Le Maroc et l’Union européenne avaient tenu à Bruxelles des discussions pour parvenir à un accord qui faciliterait l’octroi de visas aux Marocains qui veulent se rendre en Europe, rappelle le quotidien.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAROC
Politique, économie et justice au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires aux retombées du projet de jumelage institutionnel Maroc-Union européenne, au débat engagé sur l'interdiction du cumul des indemnités électorales, à la réforme de la Caisse de compensation et au verdict prononcé dans l’affaire du meurtre d’un parlementaire.
Economie, santé et sport meublent la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mardi ont focalisé leurs commentaires sur le paiement numérique, les préparatifs piur lutter contre le virus d’Ebola, l'état du secteur du tourisme national et le CHAN-2018 au Maroc.
Politique, économie et sécurité au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent leurs commentaires à nombre de sujets dont la question du Sahara, l'impact du passage au régime de change flottant, l'accord de pêche entre le Maroc et l’Union Européenne et les procédures de contrôle des frontières.
Politique, économie, social et sport au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires au nouveau modèle de développement, au paysage politique en ce début 2018, au rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) relatif à la situation générale du pays, à la commémoration du nouvel an amazigh et à l'exploitation sexuelle des enfants.
Politique, social et santé au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi ont focalisé leurs commentaires notamment sur l'accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, la commémoration du nouvel an amazigh et les mesures prises pour faire face au virus d’Ebola.
Politique, enseignement et sport au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce jeudi se concentrent sur nombre de sujets dont la question du Sahara, la suppression de la gratuité de l'enseignement public, la situation du sport national et le CHAN-2018.
Enseignement, finances, social et social meublent la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi consacrent de larges commentaires à la réforme du système éducatif, au rapport de la Cour des comptes sur l'exécution de la loi de finances pour l’année 2016, au régime de retraite et au CHAN-2018.
Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mardi ont focalisé leurs commentaires sur la situation de la CNOPS, la hausse des prix de fruits et légumes, l'action du gouvernement en faveur des régions touchées par le froid, la loi sur la grève et les préparatifs du onze national pour le Mondial.
Social, enseignement et sport au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à la situation de la Caisse marocaine des retraites, à la problématique de la réforme du système éducatif et au CHAN-2018.
Enseignement, économie et social au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires à la réforme du système éducatif, à la hausse des prix des carburants, à la situation de l'économie nationale et aux manifestations de Jerada.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous