BETA
Recherche personnalisée
English
Mercredi, 19 Septembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 7/12/2018 10:25:20 AM ]  APANEWS

Maroc - Societe

Politique et économie s’imposent u menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi consacrent de larges commentaires à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie, au cheptel destiné à l’Aid Al Adha, au rapport de l’OCDE sur l’Afrique et la croissance économique nationale.


+Al Ahdath Al Maghribia+ rapporte que des Marocains et des Algériens ont décidé de marcher, ce 22 juillet, pour appeler les autorités des deux pays à ouvrir les frontières, fermées depuis un quart de siècle. L’appel à cette marche a été lancé sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, par des activistes de la société civile des deux pays.

Il s’agit en fait de deux marches, explique le journal, qui auront lieu à la même heure (10h00), l’une à partir d'Oujda vers le poste-frontière «Zouj Bghal» et l’autre de la ville algérienne de Maghnia vers les frontières.

D’après des sources citées par le journal, ces deux marches devraient connaître une forte mobilisation, des milliers de personnes se disant déjà prêtes à y participer, notamment des habitants de la région de l’Oriental marocain et de toute la région de l’Ouest algérien.

D’après le quotidien, le but de cette initiative est d’attirer l’attention des autorités des deux villes sur les problèmes, surtout économiques et sociaux, que vivent les deux régions frontalières, depuis la fermeture des frontières en 1994. Par ailleurs, les riverains, qui ont souvent des liens familiaux, sont obligés de parcourir des centaines de km pour prendre l’avion quand ils désirent rendre visite à leurs proches, qui ne sont pourtant qu'à quelques km de chez eux.

+L’Economiste+ relève que l’opération identification du cheptel destiné à l’Aïd al-Adha suit son cours à un rythme effréné. Le journal rapporte ainsi que, pour certifier les 6 millions de têtes prévues indemnes de fientes de volaille, les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture veillent au grain, «le premier déployant sa logistique et sa maîtrise du terrain, le second ses moyens techniques via l’ONSSA et le recours à l’assistance des vétérinaires privés».

Gare aux contrevenants car de lourdes sanctions sont prévues, sachant que la traçabilité de l’élevage ciblera également les engraisseurs professionnels et occasionnels qui seront identifiés et enregistrés. Il est évidemment question d’éviter les risques sanitaires et économiques liés à certaines pratiques relevées dans l’engraissement du cheptel destiné à l’abattage. Cela sera matérialisé par une boucle d’oreille dont la bête sera munie. Le journal révèle que, à ce jour, 2,4 millions de têtes sont déjà «tracées».

Toutes les parties prenantes (la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges, la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole, l’Ordre national des vétérinaires et l’Ordre national des pharmaciens) sont impliquées dans ce plan d’action «spécial Aïd al-Adha». Le gouvernement doit aussi jouer son rôle dans la protection du consommateur, conseille le quotidien. Il assure qu’une campagne de suivi du cheptel identifié sera également menée, au moins 15 jours avant l’Aïd, via des prélèvements et des analyses.

+Le Matin+ rapporte que la Commission de l’Union africaine (CUA) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont publié, hier à Addis Abeba, la première édition du rapport « Dynamiques du développement en Afrique ».

Le rapport affirme que six pays africains ont pratiquement éradiqué l’extrême pauvreté, parmi eux le Maroc. « Au Maroc par exemple, l’initiative nationale pour le développement humain (INDH) lancée en 2005 a aidé les groupes vulnérables à travers le soutien à des activités rémunératrices et des mesures de protection sociale, comme la couverture santé. Fin 2015, environ 8,5 millions d’individus appartenant aux ménages pauvres ou les plus vulnérables du Royaume avaient accès à des services de santé gratuits (ou partiellement gratuits) dans les hôpitaux publics, grâce au régime d’assistance médicale (Ramed) lancé en 2008 », rapporte le document, cité par la publication.

Il cite également l’exonération par les pouvoirs publics des contributions sociales sur une période de 24 mois pour les chômeurs de longue durée participant au programme de formation « Idmaj ».

+Dernière Heure+ précise que l’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance de 2,9% en 2019 contre 3,1% l’année en cours.

Selon des prévisions présentées par le Haut-commissaire au Plan (HCP), les perspectives économiques nationales pour 2019 se basent sur des hypothèses afférentes aux nouvelles tendances de l’environnement international, notamment l’évolution des prix des matières premières et de la demande mondiale adressées au Maroc.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MAROC
Enseignement, économie et environnement au menu des quotidiens marocains La réforme de l'enseignement, le déficit budgétaire et les espaces verts à Casablanca sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.
Social, immigration et sport au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment la couverture médicale de base pour les étudiants, l’immigration clandestine, le dialogue social et la candidature du Maroc pour le Mondial 2030.
Politique, enseignement et santé au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains L'action du gouvernement, l'utilisation de l’arabe dialectal marocain dans l’enseignement primaire, la propagation des Fake-news et la nature des cancers les plus répandus au Maroc sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce samedi.
Enseignement, finance et lutte contre l’immigration clandestine au menu des quotidiens marocains La réforme de l'enseignement, la situation de la Bourse, la déclaration des impôts pour les personnes physiques, le plan européen pour la lutte contre l’immigration clandestine et l’organisation du Mondial 2030 sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce vendredi.
Agriculture, énergie et social au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment les exportations des produits agroalimentaires, les parcs d’énergies solaires au Maroc et l’Assurance Maladie obligatoire pour les Indépendants.
Militaire et économie au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mercredi ont traité de plusieurs sujets notamment l’acquisition par le Maroc de matériels militaires américains sophistiqués, le 4ème Congrès annuel du Réseau africain de recherche fiscale, la facture énergétique et la situation du secteur du textile.
La visite royale aux Emirats, migration et rapports de la Cour des Comptes au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce mardi consacrent de larges commentaires à la visite du Roi Mohammed VI aux Emirats arabes unis, à la politique migratoire et aux rapports de la Cour des comptes.
Divers sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment la rentrée scolaire, l’immigration clandestine, la hausse des exportations des produits artisanaux et la préparation du projet de loi de finances.
Politique, enseignement et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi traitent de plusieurs sujets notamment les chantiers de la rentrée qui devraient être menés par le gouvernement, la question de l'usage de noms issus du dialecte marocain dans des textes de lecture fonctionnels, lutte contre l’immigration clandestine et la conférence internationale sur la gestion de l’eau prévue début octobre à Agadir.
Politique et économie dominent la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges commentaires au projet de loi sur le service militaire, le plan du gouvernement pour enterrer les secrétariats d’Etat et le potentiel gazier du Maroc.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous