BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 26 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/17/2017 1:32:08 PM ]  APANEWS

Mali - Societe

le projet de révision constitutionnelle domine les débats dans la presse

Les journaux parus ce vendredi au Mali évoquent essentiellement le projet de loi portant révision de la constitution de 1992, examiné vendredi 10 février en conseil des ministres extraordinaire et déposé sur la table l’Assemblée nationale dont une session extraordinaire en cours devra examiner et adopter le projet de loi.



Les journaux s’intéressent également à ‘’l’offensive de EDM’’ (Energie du Mali) contre les « mauvais payeurs » et la grève de cinq jours des enseignants du cycle fondamental. 

Le Républicain fait remarquer à ce propos que le projet de révision de la constitution est dénoncé par le collectif « Touche pas à ma constitution » qui y voit une tentative du pouvoir d’instaurer « une monarchie Républicaine. »

Le collectif reproche au texte de comporter « des passages qui vont tout simplement ravir au peuple malien le peu de souveraineté qui lui reste. »

Le quotidien Le Sphinx met de son côté en garde contre une manœuvre dans le processus de révision de la constitution, craignant que « le texte de la commission des experts a été remplacé par celui d’une obscure cellule spéciale. »

L’Indépendant confirme cette thèse en faisant remarquer que « les experts dénoncent la mise à l’écart du texte qu’ils ont proposé ». 

Pourquoi une telle démarche ? s’interroge Le Sphinx  affirmant : « il nous revient que le texte produit par les experts ne donnait pas 
satisfaction à Koulouba (la présidence) en ce qui concerne l’adaptation de la constitution aux dispositions de l’Accord 
d’Alger. »

Autre argument évoqué par Le Sphinx, c’est ce paragraphe de la constitution de 1992 qui dit en son article 118 : « aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire. »

Le journal rappelle qu’avec la situation actuelle dans le Nord où plusieurs zones échappent au contrôle du gouvernement: « le Mali est dépecé, découpé et jeté en morceaux. »


Depuis plusieurs jours la société ‘’Energie du Mali’’ (EDM) débranche ses clients « mauvais payeurs » pour les obliger à passer à la caisse. 

Elle a surtout besoin d’argent pour satisfaire la demande sans cesse 
croissante de ses clients en cette période de chaleur, apprend-on.


Après avoir brièvement privée l’Assemblée nationale d’électricité pour non-paiement de plus de 200 millions de FCFA cette semaine, EDM en a fait autant pour « la Mission des Nations Unies au Mali, (MINUSMA) pour des arriérés de paiement de l’ordre de 700 millions », lit-on dans Nouvel Horizon.

L’Office de radiodiffusion et télévision du Mali (ORTM) a aussi été 
privé de courant pour n’avoir pas payé les 291 millions qu’il devait à 
EDM, d’après Le Sphinx.

Le même journal relève que Koulouba, la présidence, « s’est acquitté d’urgence de sa facture » pour échapper à une privation d’électricité. 

Le Combat et Nouvel Horizon relaient le cri du cœur de la fédération 
nationale des parents d’élèves. Au cinquième jour de la grève le 
président de fédération nationale Mamadou Lamine Diarra déclare en 
substance à l’intention des grévistes: « Nous vous invitons, nous vous 
supplions à conjuguer nos efforts pour mettre fin à ces grèves qui 
paralysent l’école malienne. »

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MALI
La présidentielle de juillet dans la ligne de mire des quotidiens maliens L’annonce de la candidature de Ibrahim Boubacar Keita pour un second mandat à la tête du pays, a relancé l’intérêt qu’accordent les journaux parus mardi à la prochaine élection présidentielle prévue le 29 juillet 2018.
La politique s’impose aux quotidiens maliens Les quotidiens maliens parvenus mercredi à APA mettent en exergue l’actualité politique, avec en ligne de mire la présidentielle du 29 juillet.
La politique en couverture des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus lundi traitent principalement de politique dominée par la convocation du collège électoral en vue de la présidentielle du 29 juillet 2018.
Les quotidiens maliens aux couleurs de la visite d’IBK dans le Centre La visite du président Ibrahim Boubacar Keita IBK dans le Centre du Mali, à quelques mois de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, s’impose aux quotidiens reçus mercredi à APA.
La déclaration de politique général du Pm malien à la Une Les quotidiens maliens reçus lundi à APA accorde un traitement de faveur à la Déclaration de politique générale (DPG), vendredi dernier, du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga, et au vote de la nouvelle loi électorale.
L’insécurité et la politique, sujets dominants dans la presse malienne La situation d’insécurité dans le pays et les veillées d’armes politiques en vue de la présidentielle de 29 juillet, sont les deux principaux centres d’intérêt des quotidiens maliens de ce mercredi.
La politique en couverture des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parvenus lundi à APA font la part belle à la politique en perspective de la présidentielle de juillet.
La politique s’impose aux quotidiens maliens Les quotidiens maliens parvenus mercredi à APA traite en priorité de l’actualité politique.
Politique et sécurité à la Une des quotidiens maliens Les allégations d’exécutions sommaires de l’armée malienne dans le centre du pays, ainsi que la politique s’imposent aux quotidiens maliens parus lundi.
Visite du Pm à Ouaga et sécurité à la Une des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus mercredi se focalisent sur la visite du premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, à Ouagadougou et sur les questions sécuritaires.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous