BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 22 Février 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/14/2017 11:10:48 AM ]  APANEWS

Mali - Societe

La nouvelle attaque contre l’armée malienne dans le nord à la Une

Les quotidien maliens parus ce mardi traitent de l’attaque contre l’armée, lundi dans le nord du pays, faisant au moins deux soldats tués, et abordent aussi le front social en « ébullition».


Alors que le premier bilan faisait état de deux soldats tués dans l’attaque contre le poste de l’armée à Fafa, dans le cercle d’Ansogo, non loin de la frontière nigérienne, le quotidien L’Indépendant croit savoir qu’au moins « 5 personnes ont été tuées dont 2 militaires et une femme ».


Les quotidiens Le Républicain et Nouvel Horizon s’accordent sur le bilan de 4 morts dont 2 militaires et autant de civils. Les journaux affirment également que 2 véhicules de l’armée ont été emportés par les assaillants.


Sur les circonstances de l’attaque, qui étaient restées obscures lundi, l’Indépendant nous apprend que « les assaillants ont ouvert le feu sur la patrouille de l’armée venue sécuriser la foire hebdomadaire du village de Fafa ».

« C’est après de rudes combats que l’armée a dû se retirer, la puissance de l’ennemi était supérieure », écrit Le Républicain.


L’attaque n’a pas été revendiquée mais « beaucoup y voient la main de la formation créée par la fusion de plusieurs groupes liés à AQMI et qui se fait appeler Jamaat Nasr Al islmam Wa Mousslimin », rapporte le même quotidien.

Toujours sur l’actualité liée à la crise au Nord, mais cette fois au plan judiciaire, L’Indépendant révèle que l’ex-commissaire de la police islamique du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest, MUJAO, Aliou Touré, incarcéré à Bamako depuis, a été présenté à la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako le 7 mars dernier.

Le journal croit savoir que sept chefs d’inculpation ont été retenus à l’encontre de l’homme qui a ordonné « des châtiments corporel et des lapidations » pendant l’occupation du Nord Mali en 2012.

Il s’agit de « crimes de guerres, atteinte à la sureté intérieure et extérieur de l’Etat, association de malfaiteurs, coups et blessures volontaires, terrorisme, détention illégale d’armes, entre autres ».


Le front social est également abordé par la presse de ce mardi.

Le quotidien Les Echos nous apprend que le syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique observe une grève de 72 heures à compter de mardi.

Les enseignants du supérieur revendiquent de meilleures conditions de vie et de travail à travers cette grève dite « d’avertissement ».

Dans son article : « trois secteurs clés du pays paralysés par la récurrence de grèves » Le Républicain nous apprend que la section syndicale de la justice a déposé « un nouveau préavis de grève de 72 heures (du 28 au 30 mars prochains). »

Le journal rappelle que les hôpitaux sont paralysés par une grève illimitée depuis le 9 mars et que les magistrats viennent de reprendre le travail après plusieurs semaines de grève illimitée.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MALI
Politique et sécurité en vedette dans les quotidiens maliens La politique intérieure et la sécurité via les opérations victorieuses de la force conjointe du G5 Sahel dans la lutte contre les terroristes font principalement la une des quotidiens parus ce jeudi.
Le haut représentant de l’UA s’impose à la Une des journaux maliens La sortie du haut représentant de l’Union africaine au Mali, l’ancien président burundais Pierre Buyoya, focalise l’essentiel des commentaires faits par les quotidiens maliens parus ce mardi.
La visite d’IBK à Koutiala et la sécurité tiennent en haleine la presse malienne Les quotidiens maliens de ce lundi partagent leur Une entre la visite du président Ibrahim Boubacar Keïta à Koutiala, et la sécurité.
La présidentielle de juillet focalise l’attention de la presse malienne La présidentielle de juillet prochain et les candidatures qu’elle suscite notamment au sein de l’ADEMA, un parti qui s’apprêterait à quitter la mouvance présidentielle en vue de présenter son propre candidat, préoccupent essentiellement les quotidiens maliens parus ce vendredi.
Sécurité et politique font la vitrine des journaux maliens L’expédition punitive menée la veille par les éléments de la force Barkhane et qui s’est soldée par la mort d’une dizaine de terroristes fait ce jeudi la une des journaux maliens qui s’intéressent également à la situation politique au sein de l’ADEMA, ex parti au pouvoir.
La politique se paie la Une des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus mercredi mettent l’accent sur l’actualité politique animée par divers sujets.
Le Premier ministre en vedette dans la presse malienne La visite du Premier ministre, le week-end dernier à Mopti dans le centre du Mali, fait encore ce mardi la vedette dans les quotidiens du pays qui reviennent notamment sur les annonces faites à cette occasion par le chef du gouvernement.
L’affaire du viol collectif focalise l’intérêt des quotidiens maliens Le viol collectif d’une mineure par des jeunes garçons et les résultats de l’enquête menée par la police pour arrêter tous les mis en cause ainsi que la victime fait principalement, ce vendredi, la une des journaux maliens qui soulèvent aussi d’autres cas d’attentats à la pudeur.
G5 Sahel et sécurité au menu de la presse Le sommet du G5 Sahel tenu mardi à Niamey et la sécurité dans la zone sahélienne, sont à la Une de la presse quotidienne malienne de ce mercredi.
Politique sécurité et économie au menu des journaux L’attaque d’un campement dans la région de Gao faisant des morts et des disparus, le social et la politique, sont les sujets à la une des quotidiens maliens de ce lundi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous