BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 26 Mai 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/18/2015 10:45:20 AM ]  XINHUANET

Guinée-Bissau - Societe

Des milliers de personnes manifestent en faveur du Premier ministre limogé

Des milliers de personnes ont manifesté lundi soir devant le Palais de la République à Bissau pour demander la reconduction de Domingos Simoes Pereira au poste de Premier ministre, a constaté un correspondant de Xinhua.



La manifestation a été organisée par le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), principale force politique du pays dirigée par M. Pereira et le président de la République José Mario Vaz en est membre.
Ce dernier a dissout le gouvernement dirigé par M. Pereira le 12 août, en raison de divergences entre les deux hommes.
Ce limogeage plonge le pays dans la crise puisque le PAIGC campe sur sa position en demandant la reconduction de son leader qui, selon la constitution, doit être le chef du gouvernement parce que son parti est vainqueur des élections législatives.
La société civile, les syndicats et les partis politiques, notamment, le Parti de la Rénovation Sociale, deuxième force politique, l'Union pour le Changement, le Parti Nouveau Démocratique et la Parti de la Convergence Démocratie ont participé à la manifestation qui "est un signe clair de la victoire de la démocratie et du pouvoir du peuple", selon le président du PAIGC.
Quelque 1.500 policiers ont été déployés pour assurer la sécurité du palais de la République, selon des sources sécuritaires.
La manifestation s'est déroulée alors que le président Vaz rencontrait les ambassadeurs d'Angola, du Nigeria et d'Espagne.
A sa sortie d'audience, l'ambassadeur de l'Angola, Daniel Rosa, a déclaré à la presse qu'il a exhorté le président de la République au dialogue et au respect de la Constitution.
Par ailleurs, le chef de l'Etat a reçu en audience les deux principaux syndicats du pays. Le secrétaire général de l'Union nationale des travailleurs de Guinée, Estevão Gomes Co, s'est prononcé pour le dialogue.
Au plan économique, les effets négatifs de cette crise politique commencent à se faire sentir dans le secteur de la production économique de la Guinée-Bissau.
"Le flux d'affaires, la vente et l'achat ont chuté de façon spectaculaire au cours des deux dernières semaines", a déclaré Ussumane Djalo, commerçant au marché central de Bissau.
Alfredo Handem, président de la Fondation SWISSAD, une ONG qui lutte contre la pauvreté, a estimé que la crise politique vient aggraver la pauvreté dans les communautés locales.
"Le pays est complètement paralysé, y compris les secteurs vitaux pour le développement", a souligné M. Handem.
La Guinée-Bissau, l'un des pays les plus pauvres dans le monde, n'a plus de gouvernement depuis mercredi dernier et son administration est paralysée.
Selon le ministre de l'Economie et des Finances limogé, Geraldo Martins, "les fonctionnaires risquent de ne percevoir leur salaire à la fin du mois en raison de l'improductivité économique enregistrée depuis deux dernières semaines".
Depuis la destitution du gouvernement, les forces de sécurité ont été placées dans des institutions gouvernementales pour empêcher l'entrée des fonctionnaires du gouvernement déchu.
Jusqu'à présent, le président José Mario Vaz n'a pas réagi à la demande du PAIGC à la reconduction de l'ancien Premier ministre. Fin

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 GUINÉE-BISSAU
Manuel Nascimento Lopes réélu Président de la Fédération de football de la Guinée-Bissau Manuel Nascimento Lopes, plus connu sous le nom de Manelinho, a été réélu samedi, au 2e tour, pour un mandat de quatre ans, président de la Fédération de football de la Guinée-Bissau (FFGB) avec 32 voix pour, soit 68% des suffrages, contre Bubacar Conté, son challenger qui a obtenu 15 voix soit 31% des votes.
La crise politique perdure en Guinée Bissau, Baciro Dja peine à former son gouvernement La crise politique en Guinée Bissau est toujours dans l'impasse, un nouveau gouvernement n'étant pas encore formé par le nouveau premier ministre Baciro Dja qui a prêté serment vendredi dernier.
Le PAIGC exige la nomination d'un Premier ministre Le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) exige la nomination d’un Premier ministre à la tête du gouvernement conformément à la Constitution, a appris APA vendredi dans la capitale bissau-guinéenne.
La Guinée-Bissau se position en "plate-forme" d'accès au marché d'Afrique de l'Ouest pour les investissements La Guinée-Bissau a souhaité lundi servir de "plate-forme" de l'accès des entreprises chinoises et des pays de langue portugaise au marché de 300 millions de personnes de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).
L'ex-chef d'état-major des armées Zamora Induta inculpé de connexion avec une organisation terroriste L'amiral José Zamora Induta, ex-chef d'état-major de l'armée de la Guinée-Bissau, a été inculpé par le Tribunal supérieur militaire de "crimes de liaison avec une organisation terroriste, renversement de l'ordre constitutionnel et d'assassinat", selon son avocat, José Paulo Semedo.
La Guinée-Bissau va bénéficier d'un soutien de 40 millions de dollars de la Banque mondiale La Guinée-Bissau va bénéficier de la Banque mondiale d'une aide de plus de 40 millions de dollars, d'ici trois ans, desetinée au financement de projets prioritaires, a indiqué Geraldo Martins, ministre bissau-guinéen de l'Economie et des Finances.
Début de l'enquête parlementaire sur les accusations de malversation de l'ancien gouvernement Le ministre bissau-guinéen de l'Economie et des Finances, Geraldo Martins, a été entendu mardi à huis clos par la Commission parlementaire d'enquête mise en place après les accusations de malversation avancées par le président José Mário Vaz pour démettre son Premier ministre Domingos Simoes Pereira en août dernier.
Un commerçant guinéen tué par balle à Bissau Un commerçant originaire de la République de Guinée a été tué par balle et un de ses compatriotes ainsi qu’un Mauritanien grièvement blessés dans le braquage d’une boutique, survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Bissau.
Nomination du nouveau gouvernement après deux mois de crise Après deux mois de crise, les 15 ministres et 14 secrétaire d'Etat du gouvernement de la Guinée-Bissau ont été nommés par le président Jose Mario Vaz, selon un décret publié lundi soir.
Le pays s'enlise dans la crise et n'a pas de gouvernement depuis deux mois Deux mois après le limogeage du Premier ministre, Domingos Pereira, la Guinée-Bissau tarde encore à se doter d'un gouvernement.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous