BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 21 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/20/2017 10:24:17 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Politique et football au menu des journaux camerounais

Les dernières nouvelles de la crise anglophone, mais aussi les premières actions du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), tiennent en haleine les quotidiens camerounais parus mercredi.


Dans le chaudron de la crise anglophone, l’hebdomadaire régional Ouest-Echos constate des «incendies criminels» et signale que «les établissements scolaires catholiques des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont désormais la cible numéro 1 des pyromanes».

Cette montée de surenchère, renchérit InfoMatin, se passe à l’heure où les leaders du Consortium des sociétés civiles du Cameroun occidental, à l’origine des revendications sectorielles qui ont fini par dégénérer, ont mis de l’eau dans leur vin et appellent désormais au dialogue franc et sincère avec le pouvoir.

«Il s’agit sans doute d’une avancée, dans l’attitude de ceux-là qui, il y encore peu, agitaient des menaces de sécession du Cameroun et tenaient un discours particulièrement virulent vis-à-vis du régime. De quoi confondre ces autres agitateurs qui, dans les réseaux sociaux notamment, rivalisent d’incantations pour inciter à la haine et à la violence», écrit InfoMatin.

Parmi ces irréductibles, The Guardian Post révèle que le «président de la fameuse et imaginaire +République d’Ambazonie+, Sisiku Ayuk Tabe, s’est cassé le nez devant le service d’ordre de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies en cour à New York».

Selon le journal, parti aux États-Unis pour se frotter aux leaders du monde, le concerné n’aura pas le loisir d'effectuer son lobbying ou d’exposer ses arguments pour la cause sécessionniste.

«Où est passée la Commission Musongue ?», s’interroge Mutations à propos de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM), présidée par l’ex-Premier ministre Peter Mafany Musongue.

Créée en janvier 2017 par décret présidentiel, rappelle la publication, cette instance de médiation avait, en juin, arrêté un plan d'action sur 18 mois et annoncé une mission de facilitation sur le terrain en vue de la résolution de la crise sociopolitique et économique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

L’hebdomadaire Baobab constate que six mois après son installation, cette structure tarde en effet à marquer le terrain par ses actions.

En sports, Le Messager se fait l’écho des premières mesures du président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), l’avocat Dieudonné Happi, qui a dissout la Commission de recours, la Chambre nationale de résolution des litiges, la Commission électorale de recours et le Tribunal arbitral du football (TAF).

«Me Happi dissout l’héritage de Tombi à Roko», renchérit Émergence, en référence aux multiples instances mises sur pied par l’ancien président de la fédération.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Gouvernance et crise sécuritaire en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus vendredi soulèvent quelques cas controversés de marchés publics, trempent leur plume dans la polémique au sujet d’exécutions extrajudiciaires imputées à l’armée pour s’arrêter, de nouveau, dans les régions ensanglantées du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où sévissent des activistes sécessionnistes.
La presse camerounaise en mode diversité Des exécutions présumées de l’armée contre des civils au football en passant par la présidentielle du 7 octobre, l’économie ou encore l’interminable crise anglophone, les journaux camerounais parus jeudi s’inscrivent indubitablement en mode diversité.
La sécurité au menu des journaux camerounais La recherche, par le gouvernement, des solutions de sécurité pour les hommes et les biens, à la veille de l’élection présidentielle et au moment où l’armée est accusée d’exécutions extrajudiciaires sur des civils, suscite les commentaires des journaux camerounais parus mardi.
Fait divers et crise anglophone au menu des journaux camerounais Un braquage manqué, dans la nuit de vendredi à samedi à la résidence du secrétaire général de la présidence de la République (SG/PR), Ferdinand Ngoh Ngoh, anime les colonnes des journaux camerounais parus lundi, avec juste à côté les demi-aveux du gouvernement sur une vidéo controversée d’exécutions sommaires de civils par l’armée ainsi que le week-end sanglant, sur le front de la revendication sécessionniste anglophone.
Les journaux camerounais passent en revue les candidats à la présidentielle Les journaux camerounais parus mercredi passent au scanner les 9 candidats, dont les dossiers ont été retenus la veille par Elections Cameroon (Elecam), appelés à participer à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain.
Politique et football font les choux gras des journaux camerounais L’attente de la publication de la liste des candidats retenus pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain et la crise anglophone passionnent ce mardi les journaux camerounais qui commentent encore la nomination d’un duo néerlandais à la tête de la sélection de football.
Football et politique en couverture des journaux camerounais La nomination, samedi dernier, du duo hollandais Seedorf-Kluivert sur le banc de touche de la sélection de football suscite des commentaires contrastés dans les journaux camerounais parus lundi, avec en prime les nouveaux développements de la crise sécessionniste anglophone sur fond de veillée d’armes pour l’élection présidentielle du 7 octobre.
L’insolite s’invite dans les journaux camerounais Le côté insolite de l’actualité fait les choux gras des journaux camerounais parus vendredi.
Fait divers, éducation et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Un fait divers, survenu quelques heures plus tôt à Yaoundé, a éveillé la curiosité des journaux camerounais parus jeudi, avec juste à côté les résultats aux examens officiels et la crise sécessionniste qui perdure dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique, économie et social au menu des journaux camerounais La polémique autour de l’idée d’organisation, par des leaders religieux, d’une conférence en vue d’explorer les voies d’un retour à la normale en zone sécessionniste anglophone continue d’animer les journaux camerounais parus mercredi, avec un bon zeste de sujets à caractère économique et social.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous