BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/20/2017 10:24:17 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Politique et football au menu des journaux camerounais

Les dernières nouvelles de la crise anglophone, mais aussi les premières actions du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), tiennent en haleine les quotidiens camerounais parus mercredi.


Dans le chaudron de la crise anglophone, l’hebdomadaire régional Ouest-Echos constate des «incendies criminels» et signale que «les établissements scolaires catholiques des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont désormais la cible numéro 1 des pyromanes».

Cette montée de surenchère, renchérit InfoMatin, se passe à l’heure où les leaders du Consortium des sociétés civiles du Cameroun occidental, à l’origine des revendications sectorielles qui ont fini par dégénérer, ont mis de l’eau dans leur vin et appellent désormais au dialogue franc et sincère avec le pouvoir.

«Il s’agit sans doute d’une avancée, dans l’attitude de ceux-là qui, il y encore peu, agitaient des menaces de sécession du Cameroun et tenaient un discours particulièrement virulent vis-à-vis du régime. De quoi confondre ces autres agitateurs qui, dans les réseaux sociaux notamment, rivalisent d’incantations pour inciter à la haine et à la violence», écrit InfoMatin.

Parmi ces irréductibles, The Guardian Post révèle que le «président de la fameuse et imaginaire +République d’Ambazonie+, Sisiku Ayuk Tabe, s’est cassé le nez devant le service d’ordre de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies en cour à New York».

Selon le journal, parti aux États-Unis pour se frotter aux leaders du monde, le concerné n’aura pas le loisir d'effectuer son lobbying ou d’exposer ses arguments pour la cause sécessionniste.

«Où est passée la Commission Musongue ?», s’interroge Mutations à propos de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM), présidée par l’ex-Premier ministre Peter Mafany Musongue.

Créée en janvier 2017 par décret présidentiel, rappelle la publication, cette instance de médiation avait, en juin, arrêté un plan d'action sur 18 mois et annoncé une mission de facilitation sur le terrain en vue de la résolution de la crise sociopolitique et économique dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

L’hebdomadaire Baobab constate que six mois après son installation, cette structure tarde en effet à marquer le terrain par ses actions.

En sports, Le Messager se fait l’écho des premières mesures du président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), l’avocat Dieudonné Happi, qui a dissout la Commission de recours, la Chambre nationale de résolution des litiges, la Commission électorale de recours et le Tribunal arbitral du football (TAF).

«Me Happi dissout l’héritage de Tombi à Roko», renchérit Émergence, en référence aux multiples instances mises sur pied par l’ancien président de la fédération.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Le souvenir de la catastrophe ferroviaire d’Eséka hante les journaux camerounais Le souvenir de la catastrophe ferroviaire survenue le 21 octobre 2016 en gare d’Eséka hantait les journaux camerounais parus vendredi, au même titre que des sujets controversés à caractère sociopolitique.
La crise anglophone revient au-devant de la scène dans les journaux camerounais L’annonce, par le gouvernement, de l’envoi de missions spéciales de réconciliation d’élites dans les régions sous tension du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, aussitôt suivie du rejet de ladite initiative par les activistes anglophones, a réactivé la controverse dans les journaux camerounais parus lundi.
Economie et politique en vitrine dans les journaux camerounais Le bras de fer entre deux acteurs du secteur des télécommunications, l’annonce de la candidature d’un acteur de la lutte contre la corruption à l’élection présidentielle et le jeu d’ombre des acteurs de la crise anglophone trônent en bonne place au menu des journaux camerounais parus jeudi.
Politique et économie en couverture des journaux camerounais Les tensions identitaires, dans le chaudron des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi les mauvaises performances sur le terrain de l’économie, constituent l’essentiel des préoccupations des journaux camerounais parus mercredi.
Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais Passé les moments de grande frayeur consécutive aux troubles identitaires dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les journaux camerounais parus jeudi ont renoué avec une actualité «normale» essentiellement tournée vers l’économie.
La presse camerounaise ne lâche pas la crise anglophone Comme s’ils s’étaient passé le mot, les journaux camerounais parus mercredi sont restés focalisés sur la grande tension qui règne dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les revendications des sécessionnistes ont fait plusieurs morts dimanche dernier.
Les journaux camerounais se penchent sur les lendemains de grande tension en zone anglophone Les journaux camerounais parus lundi se sont attelés au bilan humain, politique et psychologique de la journée mouvementée du 1eroctobre dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, au cours de laquelle des activistes de la sécession avaient annoncé la proclamation de la partition du pays.
La presse camerounaise retient son souffle devant la menace de partition du pays Les journaux camerounais parus vendredi retiennent leur souffle, à la veille du 1er octobre marquant les 56 ans de la proclamation de l’indépendance de la partie occidentale et la fusion des deux Cameroun, et pour laquelle des mouvements sécessionnistes projettent des actes de défiance contre l’État dans un climat de très haute tension dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.
Le non de l’Assemblée nationale à la partition du pays en vedette dans la presse camerounaise En réagissant, une année après le début des soulèvements dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le bureau de l’Assemblée nationale a provoqué un véritable tollé dans les journaux camerounais parus mercredi.
La crise sociopolitique anglophone en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie à une nouvelle montée de tension, à la violence et à la dérive terroriste, consécutives à des revendications sécessionnistes, font la couverture des journaux camerounais parus mardi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous