BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 24 Novembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 8/18/2017 11:09:51 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Foot, économie et rentrée scolaire en vedette dans les journaux camerounais

La rentrée scolaire qui se profile à l’horizon, les sujets à caractère socioéconomique, mais aussi et surtout les débats autour de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019 tiennent le haut de l’affiche dans les journaux camerounais parus vendredi.


Annoncée depuis début août, initialement prévue en septembre prochain, c’est en fin de week-end que la mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) arrive dans le pays avec, rappelle avec emphase le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune sous le titre : «On attend la CAF», pour objectif de se faire une première idée de l’état d’avancement des principaux chantiers.

Le Cameroun, rappelle la publication à l’endroit des pessimistes, avait déjà accueilli une mission du même genre dans le cadre de l’organisation de la CAN féminine de 2016, même si depuis lors, le contexte et les enjeux ont changé.

«Mais, comme le gouvernement l’a affirmé à plusieurs reprises, le Cameroun sera prêt le moment venu et tous les moyens sont mis en œuvre pour. Le président de la République, Paul Biya, en a d’ailleurs pris l’engagement, le 10 août dernier lorsqu’il a reçu les médaillés du Cameroun à différentes compétitions sportives internationales.»

Et Le Jour de détailler les sites que les experts visiteront, en conformité avec le nouveau cahier de charges remis au pays après la décision du comité exécutif de la CAF de passer de 16 à 24 équipes : les 5 sites retenus pour abriter la compétition : Douala (Littoral), Limbe (Sud-Ouest), Bafoussam (Ouest), Garoua (Nord) et Yaoundé (Centre), où deux poules seront basées.

Mais ce que ne risque pas de voir ladite mission d’inspection, annonce Le Quotidien de l’Économie (LQE) sur un ton amer, ce sont ces infrastructures de haut standing, annoncées depuis 2015 par le gouvernement et dont la réalisation est restée dans les maquettes.

Le bihebdomadaire Génération Libre évoque une «polémique stérile» sur le sujet, s’en prenant violemment aux ceux-là qui, plutôt que de se concentrer sur l’essentiel, et pour justifier leur propre incurie, préfèrent jeter en pâture le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, pris à partie «par une armée de pourfendeurs déchaînés par des réseaux mafieux, et qui voulaient prendre la CAN 2019 en otage».

A cheval entre la politique et l’éducation, La Nouvelle Expression fait état d’une chute catastrophique au General Certificate of Education (GCE), l’équivalent du baccalauréat dans le système anglophone. Plus globalement, le journal fait état d’un taux d’échec massif et inédit aux examens officiels dans ce sous-système.

Concernant le GCE, détaille InfoMatin, la région du Nord-Ouest à elle seule affiche un taux de réussite de 5,33%, une contre-performance à mettre sur le compte de la crise anglophone sur fond de revendications sécessionnistes, qui a fortement perturbé le déroulement de l’année scolaire.

Mais pour les autres, parents et élèves n’ayant pas souffert de ces soubresauts parfois violents dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, Cameroon Tribune, qui se fait le messager du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, les prix des livres et manuels scolaires resteront inchangés pour la rentrée scolaire de début septembre prochain.

Sur le front de l’économie, LQE, qui tient son information des services du Premier ministre, annonce que les entreprises postulant pour les marchés publics seront désormais catégorisées à compter de l’année prochaine : une prescription visant à mettre un terme au phénomène des chantiers mal exécutés ou abandonnés, et qui fait perdre quelque 200 milliards FCFA à l’État chaque année.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Robert Mugabe s’affiche en couverture des journaux camerounais La démission, la veille du chef de l’Etat zimbabwéen au terme de longs jours de pressions politique et populaire, a inspiré de nombreux commentaires dans les journaux camerounais parus mercredi.
Les migrants africains en Libye, la mal-gouvernance, la crise anglophone au menu des quotidiens camerounais Les scènes d’horreur contre des migrants africains en Libye, l’insécurité, la mal-gouvernance, la crise anglophone ainsi que le vent de marasme dans les clubs de football, meublent la Une des quotidiens camerounais parus ce mardi.
Incendie à l’Assemblée, crise anglophone et Mugabe en couverture des quotidiens camerounais L’incendie, survenu dans la nuit de jeudi à vendredi au siège de l’Assemblée nationale est revenu hanter les colonnes des journaux camerounais parus lundi, au même titre que l’escalade de la violence dans les régions anglophones où persistent des revendications sécessionnistes, sans oublier la situation confuse au Zimbabwe où le vieux président, Robert Mugabe, ne cède pas à la contestation de la rue et d’une partie de son armée.
Vent de sinistrose en couverture des journaux camerounais L’incendie, la veille au soir du bâtiment abritant l’Assemblée nationale à Yaoundé, la capitale du pays, mais aussi l’annulation spectaculaire, par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA), Michel Ange Angouing, des admissibilités aux concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), faisaient les choux gras des journaux camerounais parus vendredi.
La politique et l’économie s’adjugent les faveurs de la presse camerounaise La rentrée mouvementée, la veille, du Parlement en session budgétaire, dans un contexte de crise anglophone aiguë, mais également des sujets à caractère économie, ont meublé les colonnes des journaux camerounais parus mercredi.
L’économie et le front de la crise anglophone font les choux gras de la presse camerounaise Des sujets à connotation économique, avec pour point d’orgue la session budgétaire du Parlement mais également la croisade contre les sécessionnistes contre qui le gouvernement vient de déclarer la guerre dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, faisaient quasiment l’unanimité des sujets abordés par les journaux camerounais parus mardi.
La politique et l’économie en couverture des journaux camerounais Les inquiétudes qui continuent de monter en même temps que la violence armée dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais également des sujets à connotation économique, constituaient l’essentiel des préoccupations des journaux camerounais parus vendredi.
La brusque montée de tension en régions anglophones préoccupe les journaux camerounais Les récentes attaques armées, attribuées à des activistes de la sécession des zones anglophones du pays et qui ont déjà coûté la vie à 5 personnes au moins, s’affichent en couverture des journaux camerounais parus jeudi.
Les journaux camerounais parus mercredi se sont majoritairement penchés sur des à caractère économique nationale et sous-régionale, sans toutefois s’éloigner des préoccupations politique interne de l’ Les journaux camerounais parus mercredi se sont majoritairement penchés sur des à caractère économique nationale et sous-régionale, sans toutefois s’éloigner des préoccupations politique interne de l’heure.
La politique se paie les couvertures des journaux camerounais Très peu de journaux camerounais, parus mardi, ont échappé à la tentation du bilan de la célébration, à travers le pays, la veille, des 35 ans de pouvoir de Paul Biya à la magistrature suprême.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous