BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 27 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 2/24/2017 10:42:21 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Vent de diversité en couverture des journaux camerounais

Les journaux camerounais parus vendredi se sont penchés sur des sujets aussi divers que l’économie, la société et le sport.


Le gouvernement, révèle Le Quotidien de l’Économie, prépare la fusion de la Société de développement du cacao (Sodecao), du Fonds national de développement des filières cacao et cafés (Fodecc) et de l’Office national du cacao et du café (Oncc), spécialisés dans les filières des produits de rente et qui disparaîtront bientôt pour laisser la place à une structure unique.

Selon les spécialistes de ces filières cités par le journal, c’est l’inefficacité des structures actuelles qui conduit à cette situation sans oublier que l’État a mis en place de nombreuses structures, avec des missions similaires et produisant une stagnation de la production sous-tendue par des stratégies inadaptées.

Les secteurs cacao et café du pays, apprend-on encore, représentent environ 3% du produit intérieur brut (PIB) national et 15% du PIB du secteur primaire, une contribution qui reste marginale par rapport aux énormes potentialités du pays et aux ressources que l’État mobilise en faveur de ces filières.

Au plan sociétal, un autre quotidien à capitaux privés, Émergence, a interrogés 12 experts en vue de comprendre pourquoi les Camerounais cautionnent les pratiques de tribalisme, népotisme, monnayage lors des concours et autres recrutements dans les grandes écoles.

Et la conclusion semble couler de source : il s’est développé au fil des ans une classe dirigeante gloutonne et obèse, contrôlant tous les leviers du pays, avec pour ambition de léguer la direction du pays à une autre génération de privilégiés à laquelle les autres sont éternellement condamnés à faire allégeance.

Et voici que la psychose terroriste vient encore polluer le Tour cycliste international du Cameroun, se désole L’œil du Sahel, qui constate qu’une fois de plus, l’Union cycliste internationale (UCI) «met les régions septentrionales hors-piste».

Le circuit de la 14ème édition, qui se déroulera du 10 au 18 mars, a pour la 3ème année consécutive choisi d’éviter l’Adamaoua, l’Extrême-Nord et le Nord du fait des risques d’attaques de la secte islamiste Boko Haram.

En football, c’est le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui par contre salue la reprise, ce week-end sur l’ensemble des stades du pays, du championnat national d’élite, après plusieurs rendez-vous manqués.

Ces dernières années, observe la publication, la Ligue de football professionnel (LFP) s’est heurtée à de nombreux obstacles, le moindre n’étant pas celui du financement.

«Pour éviter de tels désagréments à l’avenir, la Ligue doit s’assumer pleinement en se mettant résolument sur la voie du professionnalisme.»

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
La crise diplomatique avec les USA en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la montée de tension avec l’exécutif américain, dont le chef de mission à Yaoundé a été convoqué au ministère des Relations extérieures pour avoir appelé le président Paul Biya à quitter le pouvoir, occupent le haut de l’affiche des journaux camerounais parus jeudi.
La politique fait de la résistance dans les quotidiens camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus mercredi continuent de se passionner pour la politique, au lendemain de la célébration de la Fête nationale du 20 mai, sur fond de crise anglophone et d’appel controversé des États-Unis au président Paul Biya à quitter le pouvoir, reléguant au second plan les sujets à caractère économique et social.
La politique fait les choux gras de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus mardi, au lendemain d’une journée fériée et chômée sur toute l’étendue du territoire, se focalisent sur la célébration contrastée de la Fête de l’unité sur fond de crise anglophone, au cours de laquelle le président Paul Biya a sorti sa dernière limousine hors de prix, mais également sur l’appel des États-Unis au même chef de l’État à passer la main après 37 ans de règne.
Les périls sur l’unité nationale en couverture des journaux camerounais A deux jours de la célébration des 46 ans de l’Unité nationale, les journaux camerounais parus vendredi braquent leurs projecteurs sur les menaces sécessionnistes qui continuent de peser sur les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble» A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.
Ambiance de malaise en couverture des journaux camerounais Les titres des journaux camerounais parus mercredi ne sont guère réjouissants, de l’économie à la politique en passant par la guerre contre l’islamisme ou l’activisme sécessionniste.
Economie et société en couverture des journaux camerounais A en croire les contenus des journaux camerounais parus mardi, les nouvelles ne sont pas reluisantes sur le front de l’économie au même moment où l’unité nationale, à la veille de la fête national de l’indépendance, reste sous la menace des troubles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les batailles d’appareil avant l’élection présidentielle et la crise sécessionniste qui ne faiblit pas dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais à fond dans la politique Au lendemain de la fête de l’Ascension, les journaux camerounais parus vendredi se focalisent sur les faits politiques, notamment la crise anglophone, la célébration de la Fête nationale et la nouvelle bataille de positionnement entre des alliés du régime.
Religion, économie et politique en couverture des journaux camerounais De la religion au social en passant par l’économie et la politique, les journaux camerounais parus mercredi affichent un menu bigarré.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous