BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/17/2018 10:35:13 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble»

A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.


«Unité du Cameroun : halte aux pyromanes !» est la principale machette d’Essingan, sur fond de Monument de réunification, non sans stigmatiser des attaques d’origine séparatiste et terroriste qui se multiplient dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’instigation des replis identitaires et des déchirements politico-régionalistes.

Et le bihebdomadaire de mettre en garde ceux qui dévoient l’autorité publique et s’attaquent aux symboles de l’État, non sans adresser ses flèches à ceux-là mêmes qui, au cœur des institutions, ont installé l’insécurité judiciaire, pillent la fortune publique et instaurent l’injustice sociale.

Le Cameroun a «46 ans d’unité nationale à consolider», rétorque L’Épervier : le pays est certes uni depuis le 20 mai 1972, mais certains individus, pour des intérêts égoïstes, veulent le mener vers le chaos alors que la majorité de la population souscrit à la politique du vivre-ensemble.

A travers le triangle national, renchérit le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, les citoyens rencontrés ont en effet réaffirmé tout leur attachement à cette richesse et à ce précieux héritage que sont la paix et l’unité, dénoncé toute forme d’attaque qui pourrait porter atteinte à l’intégrité du pays et saper les fondements de la vie commune harmonieuse.

«En clair, tous condamnent toute velléité sécessionniste et appellent à œuvrer collectivement pour un Cameroun à jamais uni», en même temps qu’ils font des propositions pour renforcer et sauvegarder le vivre ensemble, toute chose qui «passe par l’amélioration des conditions de vie des populations à travers l’accélération de la décentralisation, la consolidation du bilinguisme, la lutte contre les détournements des deniers publics, entre autres».

Dans un dossier spécial intitulé «On est ensemble», L’Essentiel dresse le panorama du «vivre ensemble à la camerounaise», qui va des mariages inter-tribaux au consensus sur la paix en passant par la recherche de l’équité dans le partage du «gâteau national», ou encore la richesse gastronomique qui n’est plus l’apanage d’une tribu ou d’une ethnie.

Au cœur de cette politique de symbiose, explique InfoMatin, se trouve l’œuvre du président Paul Biya, résolument attaché à un Cameroun stable, indivisible et prospère dans sa diversité, et qui le rappelle sans cesse à ses concitoyens, qu’ils vivent sur le territoire national ou qu’ils soient de la diaspora.

Et voici venu le temps de l’introspection, alerte L’Anecdote : au-delà des activités fastueuses qui gravitent autour de cette célébration, il y a lieu d’interpeller la conscience collective, chaque citoyen étant appelé à faire son introspection, un examen de conscience en se posant la seule question qui vaille, à savoir ce qu’il entreprend à titre individuel pour promouvoir la paix dans son environnement quotidien, «car si le scandale arrive, malheur à celui par qui il est arrivé».

Cette introspection, répond en écho InfoMatin, passe d’abord par l’acceptation de l’autre, le dialogue et le respect des institutions, des notions incontournables à la consolidation du vivre-ensemble et au maintien de la stabilité sociale, conditions sine qua non pour l’atteinte des objectifs de développement et de paix du Cameroun.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 CAMEROUN
Le contentieux post présidentielle continue de passionner les journaux camerounais Le contentieux généré par l’élection présidentielle du 7 octobre, continue, trois jours après son ouverture devant le Conseil constitutionnel, de passionner les journaux camerounais parus jeudi.
Les journaux camerounais à fond sur le contentieux post-présidentielle Le début, la veille à la Cour constitutionnelle, des audiences portant sur le contentieux de l’élection présidentielle du 7 octobre passionne les journaux camerounais parus mercredi.
Les incertitudes post-élection présidentielle préoccupent les journaux camerounais Alors que le Conseil constitutionnel entame, le même jour, les débats sur le contentieux post-élection présidentielle, les journaux camerounais parus mardi prennent le pouls des états-majors des candidats.
La presse camerounaise se positionne avant les résultats de la présidentielle Les journaux camerounais parus lundi, chacun selon son tempérament, anticipent sur la proclamation, attendue d’ici la fin de la semaine, des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre.
Les journaux camerounais en mode diversité La diversité reprend droit de cité dans les journaux camerounais parus vendredi, sans pour autant s’éloigner des lendemains tumultueux de l’élection présidentielle du 7 octobre.
L’après-présidentielle continue de préoccuper la presse camerounaise Les journaux camerounais parus jeudi continuent leurs conjectures sur l’élection présidentielle du 7 octobre avec son lot d’insolites, de polémiques et d’incertitudes.
L’autoproclamé président Maurice Kamto continue de passionner la presse camerounaise Autoproclamé, lundi président élu de la République à l’issue du scrutin de la veille, l’acte du candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, continue de passionner les journaux locaux parus mercredi.
L’auto-proclamation de Maurice Kamto comme vainqueur de la présidentielle anime les journaux camerounais La déclaration, la veille par le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de sa victoire à l’élection présidentielle du 7 octobre fait les choux gras des journaux camerounais parus mardi.
La presse camerounaise à fond sur l’après-présidentielle Ce sont des sentiments partagés qui transpirent dans les colonnes des journaux camerounais parus lundi, au lendemain d’une élection présidentielle tenue dans un contexte de clair-obscur du fait des forces en présence et de l’insécurité grandissante en zone anglophone en proie depuis deux ans à des violences sécessionnistes.
Les journaux camerounais à fond dans la présidentielle de dimanche Le branle-bas de combat suscité au sein de l’opinion publique, par rapport à l’élection présidentielle de dimanche prochain, se traduit avec force dans les journaux camerounais parus vendredi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous