BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 19 Juillet 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/6/2018 10:40:53 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Les journaux camerounais comment les résultats des sénatoriales

La proclamation, la veille par le Conseil constitutionnel, des résultats des élections sénatoriales du 25 mars dernier retient l’attention des journaux camerounais parus vendredi.


Aux termes du verdict, résume InfoMatin, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) se taille la part du lion avec 63 sièges sur les 70 mis en jeu, raflant tout dans 9 des 10 régions que compte le pays.

Le verdict du Conseil constitutionnel est sans appel pour l’opposition, obligée pour les 5 ans à venir, constate The Post, de regarder passer le train du législatif.

Pour le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, il s’agit d’une répétition de l’élection de 2013 à la seule différence qu’ici, le RDPC améliore son score d’il y a 5 ans alors que le Font social démocratique (SDF) perd 7 sièges d’élus et n’en totalise plus que 7, la seule région ayant ainsi échappé au parti au pouvoir étant la région frondeuse du Nord-Ouest où le SDF l’emporte avec 50,15% des suffrages contre 48,11% au RDPC.

Le vote du Nord-Ouest, qui a tout attribué au SDF est, selon The Guardian Post, un indicateur sérieux du malaise qui règne en zones anglophones depuis octobre 2016, avec une vague contestataire d’activistes de la sécession qui ne faiblit pas malgré les démarches supposées conciliantes du pouvoir de Yaoundé.

Pendant que Le Quotidien de l’Économie et le trihebdomadaire Le Soir publient la liste des heureux élus et de leurs suppléants, l’hebdomadaire de la formation aux affaires, L’Action, explique cette écrasante victoire par une stratégie d’encadrement politique et socioéconomique de la base privilégiant la proximité mais également l’approche genre, puisque 21 de ses titulaires et 24 de ses suppléants sont des femmes.

Sur la nomination des 30 sénateurs, InfoMatin rappelle qu’elle doit intervenir, selon les dispositions légales, dans un délai maximal de dix jours suivant la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel.

Cette perspective des nominations par décret présidentiel, renchérit Le Jour, a fait naître l’espoir chez les personnes handicapées, représentant 3 millions sur les quelque 25 millions d’âmes que compte le pays, et qui espèrent que Paul Biya daignera enfin leur permettre de faire leur entrée au Parlement.

Le suspense durera donc jusqu’au 15 avril, délai légal pour la publication du décret présidentiel, les 100 membres du Sénat, précise InfoMatin, devant pour leur part se retrouver dès le 24 suivant pour inaugurer leur mandat.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 CAMEROUN
Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains Les journaux camerounais parus mercredi consacrent une place de choix à des sujets liés à l’économie interne, à la future élection présidentielle ainsi qu’à la sempiternelle crise anglophone.
Washington demande une enquête sur les tueries attribuées à l’armée camerounaise Le porte-parole du Département d’État américain, Heather Nauert a appelé, dans une déclaration publiée mardi, le gouvernement camerounais à «enquêter de manière approfondie et transparente» sur les événements décrits dans une vidéo, montrant de présumés soldats du pays en train d’exécuter sommairement deux femmes et leurs enfants dans la région de l’Extrême-Nord.
Paul Biya, candidat à l’élection présidentielle, en couverture des journaux Une image trône en couverture quasiment de tous les journaux camerounais parus lundi : celle du chef de l’État sortant, Paul Biya, qui vendredi dernier a annoncé à travers un tweet sa candidature pour le scrutin à la magistrature suprême du 7 octobre prochain.
Politique et insécurité en couverture des journaux camerounais La visite officielle du président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, retient de nouveau l’attention des journaux camerounais parus vendredi, sans pour autant occulter les nouvelles peu rassurantes sur le front de la crise sécessionniste anglophone.
La politique à l’affiche dans les journaux camerounais La politique fait les choux gras des journaux camerounais parus jeudi, à la faveur de la visite officielle dans le pays du président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, sur fond de crise sécessionniste anglophone aiguë, de veille électorale pour la présidentielle et de prorogation du mandat des députés et conseillers municipaux.
Hécatombe routière et présidentielle en couverture des journaux camerounais Les lendemains du dramatique accident de la route survenu vendredi dernier sur la route nationale numéro 4 continuent de préoccuper les journaux camerounais parus mercredi, en même temps qu’ils campent sur la veillée d’armes pour l’élection présidentielle.
Hécatombe sur la route et crise anglophone à la Une des journaux camerounais Un nouveau drame sur les routes du pays, qui s’ajoute à l’enfer de la crise sécessionniste anglophone, est en bonne place dans les colonnes des journaux camerounais parus lundi.
La crise anglophone fait de la résistance en couverture des journaux camerounais Entre plan d’urgence humanitaire et poursuite des violences sur le terrain, la crise sécessionniste dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest relègue au second plan les autres aspects de l’actualité dans les journaux camerounais parus vendredi.
Foot et crise anglophone à la une des journaux camerounais Les nombreux incidents émaillant les chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football messieurs de l’année prochaine, ainsi que l’interminable guerre sécessionniste en zone anglophone, font l’essentiel du menu des journaux camerounais parus mardi.
Internationalisation de la crise anglophone et économie en couverture des journaux camerounais La communauté internationale se mêle de plus en plus de la crise sécessionniste dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, si l’on s’en tient au contenu des journaux camerounais parus lundi, ne réservant qu’une place marginale à une économie locale en berne.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous