BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/5/2017 10:28:28 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais

Passé les moments de grande frayeur consécutive aux troubles identitaires dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les journaux camerounais parus jeudi ont renoué avec une actualité «normale» essentiellement tournée vers l’économie.


Le Quotidien de l’Economie consacre ainsi sa principale manchette à la nouvelle passe d’armes entre la Commission des marchés financiers de l’Afrique centrale (Cosumaf), régulateur de la Bourse des valeurs mobilières de la sous-région (Bvmac), basée à Libreville (Gabon), et la Commission nationale des marchés financiers (CMF), régulateur de la Bourse des valeurs mobilières du Cameroun (DSX).

La première entité citée a, explique ce journal, rendu public un communiqué dans lequel elle indique avoir été saisie d’une réclamation émanant d’une société de bourse dûment agréée, se plaignant de ne pouvoir librement exercer, au Cameroun les diligences traditionnelles préparatoires au lancement d’une opération d’appel public à l’épargne sur le marché financier sous-régional

La Cosumaf rappelle ainsi qu’elle a compétence exclusive pour la régulation, la tutelle et le contrôle des opérations d’appel public à l’épargne réalisées sur le territoire des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

«La Cosumaf et la CMF n’en sont pas à leur premier conflit», souligne InfoMatin, qui rappelle que la Bvmac a, depuis le 14 décembre 2000 à N’Djamena (Tchad), été désignée pour accueillir le siège de la Bourse régionale des valeurs mobilières, mais que le Cameroun s’est désolidarisé des autres États membres et fait cavalier seul, créant du même coup un sérieux frein à la notion d’intégration de la zone.

Mais rien n’est totalement perdu, dans cette recherche de cohésion sous-régionale, tempère Baromètre Communautaire, à la lumière de l’adoption d’un Code minier destiné au co-développement au sein de la Cemac, appelé à devenir un des moteurs de l’économie pour l’ensemble des pays de la zone.

La sous-région vient ainsi, dans la capitale du pays, Yaoundé, réussir le processus d’harmonisation des textes nationaux en la matière, dont les avantages économiques devraient profiter aux populations, mais aussi participer à lutter efficacement contre la pauvreté dans la sous-région.

Il risque cependant d’avoir un os dans cette démarche, avertit The Guardian Post qui, relayant les résultats d’une enquête internationale jugée de très sérieuse, note que le pays est l’un des moins cotés au monde en matière de gouvernance dans les industries extractives.

Ce qui n’empêche pas, constate la même publication, la Turquie de proposer son expertise au Cameroun afin de booster ses efforts de développement industriel.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 CAMEROUN
Le souvenir de la catastrophe ferroviaire d’Eséka hante les journaux camerounais Le souvenir de la catastrophe ferroviaire survenue le 21 octobre 2016 en gare d’Eséka hantait les journaux camerounais parus vendredi, au même titre que des sujets controversés à caractère sociopolitique.
La crise anglophone revient au-devant de la scène dans les journaux camerounais L’annonce, par le gouvernement, de l’envoi de missions spéciales de réconciliation d’élites dans les régions sous tension du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, aussitôt suivie du rejet de ladite initiative par les activistes anglophones, a réactivé la controverse dans les journaux camerounais parus lundi.
Economie et politique en vitrine dans les journaux camerounais Le bras de fer entre deux acteurs du secteur des télécommunications, l’annonce de la candidature d’un acteur de la lutte contre la corruption à l’élection présidentielle et le jeu d’ombre des acteurs de la crise anglophone trônent en bonne place au menu des journaux camerounais parus jeudi.
Politique et économie en couverture des journaux camerounais Les tensions identitaires, dans le chaudron des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi les mauvaises performances sur le terrain de l’économie, constituent l’essentiel des préoccupations des journaux camerounais parus mercredi.
Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais Passé les moments de grande frayeur consécutive aux troubles identitaires dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les journaux camerounais parus jeudi ont renoué avec une actualité «normale» essentiellement tournée vers l’économie.
La presse camerounaise ne lâche pas la crise anglophone Comme s’ils s’étaient passé le mot, les journaux camerounais parus mercredi sont restés focalisés sur la grande tension qui règne dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les revendications des sécessionnistes ont fait plusieurs morts dimanche dernier.
Les journaux camerounais se penchent sur les lendemains de grande tension en zone anglophone Les journaux camerounais parus lundi se sont attelés au bilan humain, politique et psychologique de la journée mouvementée du 1eroctobre dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, au cours de laquelle des activistes de la sécession avaient annoncé la proclamation de la partition du pays.
La presse camerounaise retient son souffle devant la menace de partition du pays Les journaux camerounais parus vendredi retiennent leur souffle, à la veille du 1er octobre marquant les 56 ans de la proclamation de l’indépendance de la partie occidentale et la fusion des deux Cameroun, et pour laquelle des mouvements sécessionnistes projettent des actes de défiance contre l’État dans un climat de très haute tension dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.
Le non de l’Assemblée nationale à la partition du pays en vedette dans la presse camerounaise En réagissant, une année après le début des soulèvements dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le bureau de l’Assemblée nationale a provoqué un véritable tollé dans les journaux camerounais parus mercredi.
La crise sociopolitique anglophone en couverture des journaux camerounais Les derniers développements de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie à une nouvelle montée de tension, à la violence et à la dérive terroriste, consécutives à des revendications sécessionnistes, font la couverture des journaux camerounais parus mardi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous