BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 30 Avril 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/10/2017 11:27:30 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

La crise anglophone s’invite de nouveau dans les colonnes de la presse camerounaise

Les journaux camerounais parus lundi se sont penchés sur les nouveaux développements de la crise anglophone, marqués par des annonces de levée du mot d’ordre de grève des avocats des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest mais aussi par la poursuite du procès devant le tribunal militaire des membres du Consortium de la société civile accusés notamment d’apologie du sécessionnisme.


Après la médiation du bâtonnier,les avocats anglophones annoncent la reprise du travail le 2 mai prochain, indique The Post.

«Reprise du service le 2 mai», confirme le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, qui relaie lui aussi le communiqué dudit bâtonnier de l'Ordre des avocats, Jackson Ngnie Kamga, pour qui «ce retour à la normale n’est que le fruit du dialogue entre le Gouvernement et le Barreau, dialogue qu’il convient de renforcer et de perpétuer, en faisant à la fois montre de détermination et de responsabilité».

En réponse aux revendications des avocats et des magistrats anglophones, renchérit L’Essentiel, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative vient de créer une commission ad hoc chargée du recrutement spécial du personnel judiciaire anglophone pour les ressorts des cours d’appel du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, une mesure qui vise à rattraper d’ici 2020 le déficit en la matière dans cette partie du pays.

«Cela s’appelle battre le fer quand il est chaud», salue InfoMatin : l’arrêté ministériel créant cette instance, sur instructions du chef de l’Etat, stipule que celle-ci est chargée de concevoir, de coordonner et d’évaluer les opérations concourant au recrutement spécial des auditeurs de justice et élèves greffiers d’expression anglaise à l’École nationale d’administration et de magistrature au cours des exercices 2017 à 2020.

Selon The Sun, le président du Conseil de l’Ordre des avocats du Cameroun, Agbor Balla, a pour sa part été mandaté par ses confrères pour assurer l'implémentation des réformes judiciaires annoncées par le gouvernement, les grévistes menaçant toutefois de reconduire leur mouvement le 31 juillet prochain si les pouvoirs publics ne respectent pas leurs engagements.

Le Jour ne cache pas non plus son pessimisme quant à la volonté du pouvoir de résoudre définitivement une crise qui date d’octobre 2016, avec des phases pendant lesquelles les gouvernants ont nettement donné l’impression de jouer au chat et à la souris avec les protestataires.

Pas rassuré non plus, et selon le bihebdomadaire Le Soir, c’est maintenant le Canada qui entre dans la danse à travers une de ses députées, qui suggère au ministère des Affaires étrangères de son pays de s’impliquer dans la résolution de la crise. Et, pendant qu’on évoque des mesures d’apaisement et un retour à la normale, c’est La Nouvelle Expression qui affirme que des journalistes anglophones viennent d’être interpellés par la police à Buea (Sud-Ouest) et conduits manu militari dans la capitale, Yaoundé, pour une affaire de tracts insidieux dont ils seraient les auteurs.

Au total, étaye The Guardian Post, ce sont 25 autres qui ont été arrêtés lors d'une manifestation violente en fin de semaine dernière, au moment même où le tribunal militaire de Yaoundé décidait de fusionner le procès intenté contre les dirigeants du consortium de la société civile anglophone, en attendant «l'audience historique» du 27 avril prochain.

La preuve que les choses finissent par rentrer dans l’ordre, selon La Météo, c’est que la ville frondeuse de Buea, malgré l’appel au boycott lancé par des activistes du fédéralisme, voire de la sécession, vient d’accueillir les 19èmes Jeux de la Fédération nationale des sports scolaires (Fenassco), qui se sont achevés samedi dernier «en toute sérénité».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 CAMEROUN
Le limogeage du patron des élections se paie la couverture des journaux camerounais Le limogeage, la veille au soir par décret présidentiel, du président du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam), l’organe de gestion des scrutins et opérations référendaires, Samuel Fonkam Azu’u, était à l’affiche des journaux camerounais parus mercredi.
La situation à la Camair-Co, la crise anglophone et la gouvernance en couverture des journaux camerounais Le limogeage, la veille, du président du conseil d’administration de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), Mefiro Oumarou, les nouvelles du front de la contestation anglophone mais aussi des sujets liés à la gouvernance, ont occupé une place de choix dans les journaux camerounais parus mardi.
Les journaux camerounais préoccupés par la situation de grande tension à Bamenda La situation de grande tension dans la ville frondeuse du Nord-Ouest, où doit se tenir vendredi prochain un procès contre des évêques catholiques, où la rentrée scolaire du 3ème trimestre n’est pas effective et qui doit par ailleurs accueillir les Jeux universitaires, a retenu l’attention de plusieurs journaux camerounais parus mercredi.
Les crises au sein du patronat et de la communauté anglophone préoccupent les journaux camerounais Le départ surprise du président intérimaire du Groupement inter-patronal, mais aussi les soubresauts de la crise sociopolitique dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont retenu l’attention de plusieurs journaux camerounais parus mardi.
La crise anglophone s’invite de nouveau dans les colonnes de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus lundi se sont penchés sur les nouveaux développements de la crise anglophone, marqués par des annonces de levée du mot d’ordre de grève des avocats des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest mais aussi par la poursuite du procès devant le tribunal militaire des membres du Consortium de la société civile accusés notamment d’apologie du sécessionnisme.
La crise au sein de la sélection de football en couverture des journaux camerounais Les conclusions de la réunion d’urgence, tenue la veille au ministère des Sports, après la défaite en match amical contre la Guinée (2-1), amplifiée par les factures d’hôtel non payées à Bruxelles et la colère du sélectionneur Hugo Bross, sont, ce mercredi, le sujet phare des journaux camerounais.
Vent de polémiques en couverture des journaux camerounais Le ton des journaux camerounais parus mardi ne prête guère à la sérénité, que ce soit sur le plan économique, sécuritaire ou de la gouvernance.
Un parti d’opposition dénonce l’«attentisme de la communauté internationale» sur la crise anglophone Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition) s’est ému du silence de la communauté internationale, depuis le début de la crise «devenue meurtrière» dans les régions anglophones du pays, une situation qui compromet l'avenir éducatif des jeunes desdites zones et «accroît la difficulté de vivre des populations déjà appauvries».
La grève des enseignants et le coup de gueule du sélectionneur de football en couverture des journaux camerounais L’annonce de la levée du mot d’ordre de grève parle Collectif des enseignants indignés du Cameroun, mais aussi la colère du sélectionneur de football, le Belge Hugo Bross contre la gestion chaotique des «Lions indomptables», ont retenu l’attention des journaux du pays parus jeudi.
Les journaux camerounais en mode diversité De la gouvernance à l’économie en passant par la montée de fièvre dans le secteur éducatif, les journaux camerounais parus mercredi s’inscrivaient résolument dans la diversité des sujets.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous