BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/9/2018 11:38:03 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Procès putsch manqué et présidentielle camerounaise au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè abordent, ce mardi, l’actualité internationale marquée par la présidentielle au Cameroun, sans oublier, au plan national, le procès du putsch manqué de septembre 2015 qui se déroule actuellement à Ouagadougou.


«Procès du putsch : Faïçal Nanéma, le +mobilisateur+ », titre le quotidien public Sidwaya qui renseigne qu’à l’audience d’hier, l’administrateur de société, Faïçal Ousseini Nanéma, et le journaliste, Adama Ouédraogo étaient à la barre.

«Le premier est accusé d’avoir incendié les domiciles de feu Salifou Diallo et de Safiatou Lopez et de recel d’objets volés, alors que le second est poursuivi pour complicité de coup d’Etat, meurtres et coups et blessures volontaires», rapporte Sidwaya.

Le journal privé Le Quotidien, pour sa part, affiche l’image de l’inculpé Faïçal Nanema, accompagnée de sa déclaration : «Je ne veux pas me recueillir sur la tombe de Salif Diallo (défunt président de l’Assemblée nationale, Ndlr) sans que la lumière n’ait été faite sur cette affaire».

De son côté, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé arbore : «Procès putsch manqué : l’interrogatoire de Faïçal interrompu pour conflit d’intérêt».

Le même journal consacre son éditorial à la Présidentielle au Cameroun, avec ce titre exclamatif : «Du calme, Kamto !», évoquant la conférence de presse organisée, la veille, par l’opposant Maurice Kamto où il a annoncé être le vainqueur de l’élection du dimanche.

«Il (Maurice Kamto, Ndlr) affirme avoir marqué un +penalty historique+. Mais qui a sifflé la faute ? Quid des résultats même officieux qui l’ont oint vainqueur ?», s’interroge Aujourd’hui au Faso.

De l’avis de l’éditorialiste, rien que pour cela, Maurice Kamto mérite un carton rouge. «Il fait partie de cette race de joueurs politiques dont les compétitions électorales africaines peuvent se passer », argumente-il.

Et d’ajouter que c’est une allégorie de mauvais goût que l’opposant de Paul Biya a évoquée en clamant sa victoire, 24 heures seulement après la fermeture des urnes.

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, fait observer que «Kamto se chatouille pour rire», soulignant que vingt-quatre heures après l’élection présidentielle, les 8 candidats et les 25 millions de Camerounais étaient toujours dans l’attente des résultats provisoires.

A lire le commentaire, Maurice Kamto, le principal challenger du président sortant Paul Biya, lui, ne s’est pas gêné pour revendiquer carrément la victoire en faisant dans la métaphore footballistique du «penalty historique» qu’il a tiré et marqué.

«Et d’inviter son adversaire désormais vaincu à «organiser une passation pacifique du pouvoir afin de mettre le Cameroun à l’abri d’une crise postélectorale dont notre pays n’a nullement besoin», relate L’Observateur Paalga.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Jeunesse, justice et sécurité à la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce lundi abordent divers sujets, dont ceux liés au procès du putsch manqué du 15 septembre 2015 et à la sécurité, sans oublier l’inauguration de la maison des jeunes africains à Ouagadougou.
Visite de Le Drian et sécurité au menu de la presse en ligne burkinabè Les journaux en ligne du Burkina Faso visités samedi par APA s’intéressent aux questions liées à la sécurité, sans oublier de commenter largement la visite à Ouagadougou du ministre français des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian.
Etablissements publics, coopération et intégration en vedette dans les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè dans leurs parutions de ce vendredi commentent largement, l’actualité relative à la coopération et à l’intégration, sans oublier l’Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat (EPE), ouverte la veille à Ouagadougou.
Justice et sécurité au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè évoquent, ce jeudi, des sujets liés à la sécurité et à la justice, avec un large écho du procès du putsch manqué de septembre 2015, marqué, la veille, par l’audition de Léonce Koné, un des leaders du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir).
Politique, sécurité et sport au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent des sujets essentiellement liés à la sécurité sous régionale, au sport et à la politique.
Thomas Sankara et procès putsch manqué monopolisent la une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce mardi traitent essentiellement du procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015 et de la commémoration, la veille, du 31e anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara, président du Faso (1983-1987).
Thomas Sankara et football au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce lundi évoquent le match entre le Burkina Faso et le Botswana, sans oublier l’anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara.
La presse en ligne burkinabè surfe sur le football et l’OIF La presse en ligne burkinabè s’intéresse, ce samedi, à la politique internationale marquée par l’élection, la veille, de la Rwandaise Louise Mushikiwabo à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), sans oublier le football, avec le match des Etalons contre le Botswana, ce soir au Stade du 4 août de Ouagadougou, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2019.
Soutien à l’armée et crise à la mine d’or de Bagassi alimentent les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce vendredi évoquent, entre autres sujets, la crise à la mine d’or de Bagassi et la marche de soutien des femmes aux Forces de défense et de sécurité (FDS), la veille à Ouagadougou.
Les menaces du journaliste inculpé Damiss à la une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè dans leurs livraisons de ce jeudi matin évoquent le procès du putsch manqué de septembre 2015, mettant en exergue les déclarations du journaliste inculpé Adama Ouédraogo dit Damiss qui a menacé, la veille, de faire des révélations.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous