BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 22 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 7/6/2017 10:17:58 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Fronde sociale, politique et justice se côtoient à la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè ont abordé, ce jeudi, l’actualité nationale marquée par la politique, l’affaire judiciaire concernant l’ancien ministre Djibrill Bassolé, sans oublier la fronde sociale dans certains secteurs d’activité.


Le journal privé Le Quotidien présente cette manchette : «Syndicat des travailleurs de l’action sociale (SYNTAS): Grève de 72 heures à partir du 26 juillet 2017», informant que les membres du SYNTAS ont animé, hier mercredi, une conférence de presse à Ouagadougou, pour «dénoncer le mépris de leurs autorités de tutelle vis-à-vis de leur plateforme revendicative».


A ce sujet, Le Pays, un autre quotidien privé, titre : «Ministère en charge de la solidarité nationale: les travailleurs annoncent une grève de 72 heures».

Quant au quotidien national Sidwaya, il parle de la crise au conseil municipal de Saaba, commune rurale située à la périphérie Est de la capitale Ouagadougou.

Le journal reprend, en guise de titre, les propos du maire de la commune de Saaba, Joseph Dipama qui estime qu’«il est temps que l’on cesse de vouloir freiner le développement».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, évoque la crise au sein du conseil municipal de Banfora (Ouest), renseignant que «les frondeurs déballent leurs griefs».

A lire l’article, après le dépôt de leur motion de défiance à l’encontre du maire, les frondeurs du conseil municipal de Banfora ont tenu une conférence de presse dans la soirée du lundi, pour entre autres, démentir l’accusation d’achats de conscience qui leur aurait permis de déposer une motion de 40 conseillers municipaux signataires.

Le même journal, dans sa rubrique «Politiquement incorrect’’, aborde le rapport entre les trois personnalités du régime en place au Burkina Faso, à savoir, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, le président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo et le ministre d’Etat en charge de la sécurité Simon Compaoré.

L’article est intitulé: «Les RSS (Roch, Salif et Simon, Ndlr) : Un monstre tricéphale ou une bonne trinité diesel ?».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso revient sur l’affaire Djibrill Bassolé, du nom de l’ancien ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, actuellement incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) pour son implication présumée dans le putsch manqué du 16 septembre 2015.

Le journal consacre son éditorial à ce sujet, avec ce titre: «Affaire Djibrill Bassolé : le Burkina balloté entre le tribunal militaire et l’ONU».

A en croire l’éditorialiste, «le Haut-commissariat aux droits de l’homme de l’ONU vient encore de taper sur les autorités burkinabè concernant le cas Djibrill Bassolé».

Et de faire remarquer que les «exergues et injonctions onusiennes» sont très dures avec le pouvoir burkinabé, citant : «Détention arbitraire… violation du droit à un procès équitable. Il faut le libérer maintenant».

Parlant de cette affaire, Le Pays abonde dans le même sens car le journal croit savoir qu’il s’agit d’«un os en travers de la gorge des autorités burkinabè».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Justice et politique meublent la Une des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè traitent ce vendredi de divers sujets dont la politique marquée par le discours du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la veille, à la tribune des Nations unies, sans oublier la justice avec le procès relatif à une affaire d’écoute téléphonique.
Mouvements d’humeur, faits divers et politique à la une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce jeudi matin, traitent l’actualité nationale marquée par la politique, des faits divers et des mouvements d’humeur.
Religion, économie et politique, se partagent la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce mercredi matin évoquent des sujets portant sur la politique et la société, sans oublier la religion, marquée par le retour des pèlerins du Hadj 2017.
Economie et politique en vedettes dans les quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè ont largement commenté ce mardi, l’actualité nationale relative à la politique et à l’économie.
Thomas Sankara et Gilbert Diendéré font la Une des journaux Burkinabè Les journaux burkinabè commentent largement, ce vendredi, le lancement de la construction du mémorial Thomas Sankara, sans oublier d’évoquer les activités commémoratives, débutées la veille, du 2e anniversaire du putsch manqué en 2015 par le général Gilbert Diendéré.
Economie et crises sociales au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA, ce mercredi matin, présentent des menus diversifiés, avec une prédominance de sujets liés aux crises sociale et à l’économie.
Politique et faits de société points focaux des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè présentent ce mardi des menus variés où dominent la politique et les faits de société.
Libération d’otage, foot et Assemblée nationale en couverture des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè reçus à APA, ce lundi matin, continuent de commenter l’élection de Bala Alassane Sakandé à la tête de l’Assemblée nationale (AN), sans oublier le sport ainsi que la libération du comptable de la mairie de Diguel, pris en otage quelques jours plus tôt, par des assaillants, dans la région du Sahel du Burkina Faso.
Alassane Sakandé, nouveau président du parlement burkinabè en attraction dans les quotidiens L’élection du député Bala Alassane Sakandé comme président de l’Assemblée nationale (AN) du Burkina Faso, en remplacement de Salifou Diallo décédé le 19 août dernier, occupe la Une de la presse burkinabè de ce samedi.
Politique et foot au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè, dans leur livraison de ce vendredi, commentent largement la décision de la Fédération internationale de football association (FIFA) de faire rejouer le match Sénégal-Afrique du Sud dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018, sans oublier de revenir sur la situation à l’Assemblée nationale (AN), suite au décès du président Salifou Diallo.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous