BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 27 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/11/2017 10:36:09 AM ]  APANEWS

Burkina-Faso - Societe

Justice, banditisme et politique en couverture des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce mardi matin ont présenté des menus diversifiés où l’on retrouve des sujets liés à la politique, aux faits de société et surtout à la justice, avec l’ouverture prochaine du dossier relatif à l’insurrection populaire de fin octobre 2014.


«Dossier insurrection populaire : La Haute cour va statuer le 27 avril», titre L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, publiant un communiqué du parquet général près la Haute cour de justice.

Le journal Aujourd’hui au Faso évoque le sujet dans sa rubrique ‘’Les News du jour’’ à travers le titre: «Haute cour de justice : Blaise et son dernier gouvernement jugés le 27 avril».

Pendant ce temps, le quotidien privé Le Pays fait remarquer que «les membres du gouvernement du Premier ministre Tiao (seront) jugés le 27 avril».

Les journaux ont également évoqué la conférence de presse animée la veille par la brigade de gendarmerie de Ouagadougou, à propos du démantèlement d’un réseau de faussaires à l’Université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo.

A ce sujet, Le Quotidien arbore en sa manchette: «Falsification de diplômes et de documents administratifs: Fin de parcours d’un spécialiste».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso mentionne: «Université Ouaga I : un faussaire en tout document arrêté», là où Le Pays affiche: «contrefaçon de document: Un faussaire dans les filets de la gendarmerie».

Selon le journal cité en second lieu, tout est parti d’une demande expresse des autorités de l’Université Ouaga 1, professeur Joseph Ki-Zerbo.

«En effet, après avoir constaté des irrégularités, la présidence de l’Université a formulé une plainte pour présomption de fraude qu’elle a déposée à la brigade de recherche de la gendarmerie», relate Le Pays.

En politique, le même journal publie une interview du juriste et enseignant de droit public à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Abdoul Karim Sango.

Dans l’entretien, le juriste se prononce sur le meeting en vue de Chef de file de l’opposition politique (CFOP), estimant que «la situation sociale ne se prête pas à une manifestation à caractère public».

De son côté, le quotidien national Sidwaya revient sur le sommet extraordinaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), tenue hier lundi à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Pour le journal, il y a eu des «concertations sur l’Etat de l’Union et la gouvernance des institutions».

Parlant de cette rencontre, Aujourd’hui au Faso publie un article de presse de la présidence du Faso, en mettant en exergue: «Présidence de l’UEMOA: C’est le Nigérien Abdallah Boureima».

Selon le confrère, c’est le Nigérien Abdallah Boureima qui succède au Sénégalais, Cheikhe Hadjibou Soumaré à tête de la commission, à l’issue de la rencontre de la capitale ivoirienne.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BURKINA-FASO
Justice, liberté syndicale et diplomatie au menu de la presse en ligne burkinabè Les médias en ligne burkinabè continuent de commenter, ce samedi, la décision du Burkina Faso de rompre ses relations diplomatiques avec la Chine Taïwan, sans oublier les débats sur les libertés syndicales et le procès relatif au putsch manqué.
La rupture des relations diplomatiques avec Taïwan en couverture des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA, ce vendredi matin, rendent comptent de la rupture des relations diplomatiques du Burkina Faso avec la Chine Taïwan, annoncée officiellement la veille, par le ministre en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry.
L’attaque terroriste déjouée à Ouagadougou en vedette dans la presse Les quotidiens burkinabè commentent l’attaque terroriste déjouée, en début de semaine dans la capitale, objet d’un point de presse donné par le procureur du Faso Maïza Sérémé, la veille, à Ouagadougou.
Le démantèlement d’un groupe de terroristes monopolise la une de la presse burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce mercredi matin, commentent largement l’affrontement, la veille à Ouagadougou, entre un groupe de terroristes et les Forces de défense et de sécurité (FDS).
La grève des financiers burkinabè, largement commentée par la presse nationale Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent largement la grève de cinq jours déclenchée, la veille, par la Coordination des syndicats du Ministère de l’économie et des finances (CS-MEF).
Médias et sport en couverture des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè traitent, ce lundi, de divers sujets, dont ceux relatifs au sport avec la consécration de de l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo (ASFB) devenue championne du Burkina, et à la soirée de récompense des professionnels de médias, dénommée nuit des Galian.
Politique, grève et distinction alimentent la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce vendredi matin commentent la grève des agents du ministère de l’Agriculture et la distinction de l’ex-président Michel Kafando, sans oublier la conférence de presse donnée la veille par l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP).
Jeûne du Ramadan et terrorisme au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè commentent ce jeudi, l’actualité nationale marquée par l’inhumation du préfet de Oursi, tué deux jours plus tôt au Sahel, sans oublier le jeûne du Ramadan qui a débuté aujourd’hui au Burkina Faso.
Terrorisme, religion et sport au menu des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè de ce mercredi s’intéressent particulièrement à l’actualité nationale relative à la religion, au sport et au terrorisme, notamment l’assassinat d’un préfet dans la région du sahel par des individus armés.
Intégration économique et tueries à Gaza alimentent les quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent largement le massacre de dizaines de manifestants par les soldats israéliens, la veille, dans la bande de Gaza, sans oublier le lancement du Projet transfrontalier regroupant trois pays (Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Mali) dénommé Zone économique spéciale (ZES).
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous