BETA
Recherche personnalisée
English
Lundi, 25 Septembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/8/2013 6:40:44 AM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Societe

Liberté d’expression et de presse au Bénin: l’expression sous scellée, la presse en chute libre

Bastonnade de journalistes, suspension temporaire ou définitive d’organe de presse… La liberté d’expression et de la presse est, depuis l’avènement du ‘’Changement’’, puis de la ‘’Refondation’’, bien éprouvée.


Donner son opinion sur un fait, ou informer au Bénin, relève d’un acte de bravoure. Avec l’avènement des régimes dits du ‘’Changement’’ et de la ‘’Refondation’’ qui se sont succédés à la tête de l’Etat, sans que la tête ne change pour autant, la presse vit une situation peu enviable, et sa liberté s’est considérablement dégradée.

Une liberté d’expression «mouvancière»

«Opiner sous ces cieux ‘’de tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat’’, est consécutif à une allégeance au pouvoir en place». Cette affirmation d’un citoyen, sous anonymat, semble s’ériger en règle d’or au Bénin, et plusieurs événements semblent la conforter.

L’accès des partis politiques de l’opposition aux médias publics, et même privés, est de plus en plus difficile voire quasiment impossible. Il y a quelques mois, en effet, une conférence de presse des avocats du docteur Cissé Ibrahim, accusé de complot dans le dossier de tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat, avait été passée sous silence. Quelques mois auparavant, une conférence de presse de l’Union fait la Nation, parti d’opposition, en réaction à la fameuse sortie du Chef de l’Etat du 1er août, avait été empêchée.

Dans le même temps, «les meetings et marches de soutien et les prières à l’endroit du Chef de l’Etat sont automatiquement relayés par la presse et souvent en intégralité».

Aussi, faut-il rappeler qu’un citoyen avait été condamné à plusieurs mois de prison ferme pour avoir «dit haut ce que tout le monde pense bas».

Une liberté de presse en souffrance

Le travail du journaliste béninois, depuis avril 2006 à aujourd’hui, s’est avéré de plus en plus risqué. Tant les actes de censure, les atteintes à l’intégrité morale et physique de journalistes, se sont multipliés ces sept dernières années. L’on se rappelle qu’en février et mars 2011, des journalistes en mission avaient été bastonnés par des éléments des forces de l’ordre.
Plusieurs organes de presse ont été temporairement suspendus, et ‘’Le Béninois libéré’’ a été, quant à lui, définitivement interdit de parution par la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac). Les émissions d’opinion à la télévision, telles que ‘’Actu matin’’ et ‘’A palabre’’, ont été momentanément suspendues et ‘’Bonjour Citoyen’’ a été contraint à capituler.

Toutes choses qui expliquent le déclassement de la presse nationale béninoise par l’Ong internationale ‘’Reporters sans frontières’’ ces dernières années. Dans les rapports annuels successifs publiés par l’Ong qui lutte pour la liberté d’information, le Bénin a dégringolé ces 7 dernières années de la 24ème place mondiale en 2006 à la 91ème en 2011, avant de remonter aujourd’hui à la 79ème.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BÉNIN
La révision de la constitution s’impose dans les quotidiens béninois Les sujets politiques, notamment le projet de révision de la constitution, se taillent la part du lion dans les colonnes des quotidiens béninois parus ce mercredi avec une batterie de réactions, dénonciations et coup de gueule et soutiens d’acteurs politiques majeurs contre le projet de révision de la constitution, objet de travaux de la Commission des lois de l’Assemblée nationale.
La démission du ministre de la Défense et la révision de la constitution à la une des quotidiens béninois La démission du ministre de la Défense de Patrice Talon et la marche des magistrats contre la révision de la constitution font la une de tous les quotidiens béninois parus ce mardi qui spéculent sur les raisons du départ de ce ministre parmi les premiers soutiens du candidat Patrice Talon devenu chef d’Etat le 6 avril dernier.
Les quotidiens béninois à fond sur la révision de la Constitution Le débat sur le projet de réforme constitutionnelle enflamme les colonnes des quotidiens béninois qui relaient à fond les prises de positions et regards croisés des acteurs politiques et techniciens du droit.
La révision de la Constitution à la une des quotidiens béninois Restés jusque-là inconnus du grand public, les principaux aménagements constitutionnels contenus dans le projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990 font débat dans les quotidiens béninois qui révèlent sommairement quelques points du texte de loi que le gouvernement Talon veut soumettre aux députés.
Religion, politique et grève à la une des quotidiens béninois L’interdiction faite par le pouvoir aux communautés religieuses d’occuper les voies et espaces publics pour diverses manifestations continue d’alimenter le sensible débat religieux relayé à fond par les quotidiens de ce mardi qui abordent par ailleurs, les questions de la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement Talon et les mouvements de grève en cours dans le secteur des enseignements maternel et primaire.
Religion, armée et blanchiment d’argent en vedette dans les quotidiens béninois L’interdiction faite par le préfet du Littoral aux fidèles musulmans de tenir les prières dans les rues et le fumant débat religieux qui s’en est suivi ainsi que la question d’agents fictifs au sein de l’armée et de blanchiment d’argent alimentent les colonnes des quotidiens béninois de ce lundi.
Opérations de déguerpissement et sanction de douaniers au menu des quotidiens béninois L’opération de déguerpissement des espaces publics, la mise aux arrêts de rigueur de douaniers corrompus ainsi que les grandes décisions issues du conclave gouvernemental de mercredi font le menu des quotidiens béninois parus ce jeudi dans les kiosques.
Diplomatie et trafic de drogue à la une des quotidiens béninois En plus de la question de trafic de drogue qui a connu une petite évolution avec des arrestations, la visite du chef de l’Etat dans les pays du Golfe et sa participation au quatrième sommet arabo-africain font jaser les quotidiens qui évoquent de façon unanime des retombées issues de ce périple du président Talon.
Grève, trafic de drogue et insécurité à la une des quotidiens béninois La presse béninoise, dans un menu riche et varié, aborde ce mardi, la grève dans l’administration judiciaire, l’insécurité en vogue dans le département de la Donga et une prise de drogue au port de Cotonou.
La sécurisation des aéroports nationaux au menu des journaux béninois Les journaux parus ce lundi au Bénin, sans toutefois occulter les autres sujets de l’actualité, ont fait la part belle à la polémique suscitée par la désignation par le gouvernement de la société Morpho Dys pour la sécurisation des aéroports du pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous