BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 18 Décembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/2/2013 11:13:35 AM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Societe

Ces 4x4 du Nord, ces Berlines de la Capitale !

A l’occasion de la fête de Pâques, nous avons souhaité vous parler avec humeur, de vous à nous, d’un phénomène récurrent dans notre société, mais qui n’émeut plus personne, sauf quand certaines incongruités en découlent.


Parlant du phénomène, il s’agit de l’utilisation abusive des moyens de l’Etat, notamment les véhicules dits « plaques rouges et plaques bleues ». Quant aux incongruités qui ont provoqué notre humeur, il s’agit de nos observations sur les routes nationales au cours de ce long week-end pascal : Ces 4x4 du Nord et ces berlines de la Capitale ! Le titre n’évoque peut-être rien qui vous ramène à cette utilisation abusive des véhicules de l’Etat… Lisez plutôt.

Des « escapades nationales très officielles » !

Il n’est plus de secret pour personne que nos routes nationales sont dans un état déplorable. Et pourtant, elles sont assaillies chaque week-end par des milliers de véhicules.

Certains vont participer aux nombreuses cérémonies festives qui ne manquent pas d’occuper nos week-ends, nous fatiguant encore plus que la semaine de travail. D’autres vont en campagne. Qui pour des meetings de soutien à l’action gouvernementale, qui pour remercier le Chef de l’Etat d’avoir nommé un frère du village.

Donc, chaque week-end, les officiels sont nombreux sur les routes pour se rendre à toutes ces manifestations. Alors, prenons la route…

Un contournement officiel pour un gros problème !

Pour ceux d’entre vous qui connaissent bien ce pays, la route la plus directe pour se rendre au Centre ou au Nord, reste la Route Nationale Inter-Etats N°1, c’est-à-dire celle qui quitte Cotonou pour le Niger, en passant par Allada, Bohicon et Parakou…

Or, sur ce tronçon, il y a un gros problème. En effet, il semblerait que le Diable, très fâché contre les agissements pas très catholiques des fils d’Adjahouto, aurait entrepris de détruire consciencieusement la route inter-Etats, en y creusant de grandes crevasses, fossés et autres trous béants, pour y enterrer toutes les âmes damnées. Et Dieu sait qu’il y en a, en quantité… Paroles de prêtre Vaudou !

Pour rendre compte brièvement du problème, sachez juste que la route qui mène à Bohicon, au départ de Cotonou et via Allada, la Cité des Adjahouto, n’a plus rien à envier au Grand Canyon. Non, ce n’est plus une chaussée, c’est une piste aménagée pour un rallye.

Sauf qu’ici, nos autorités ne se déplacent pas en motocross. Elles préfèrent de loin les grosses voitures, avec climatisation hivernale, s’il vous plaît… Histoire de se déplacer en restant au frais… Aux frais de la Princesse !

Ces 4x4 du Nord !

Et, puisque nous connaissons déjà la légendaire efficacité de nos dirigeants qui règlent les problèmes cruciaux par d’autres, voilà qu’ils ont cru bon de créer un contournement très officiel du Grand Canyon du Bénin, pardon de la RNIE 1 Cotonou-Bohicon : Pour échapper aux maux de reins et autres courbatures suite au carrossage de la route maudite, sans compter les nombreux dommages infligés à la voiture (mais ça ne les gène pas, car il s’agit des véhicules de l’Etat), nos autorités ont trouvé une parade…

Désormais, toutes les escapades très officielles du week-end passent par la Capitale, Porto-Novo, Kpèdékpo, Bohicon… Et le tour est joué. La réhabilitation de la RNIE 1 en piteux état peut attendre quelques années de plus, tant qu’on peut partir en escapade, rien d’urgent !

Pour en revenir à notre week-end pascal et aux 4x4 du Nord, c’est au retour d’une petite équipée personnelle par le contournement officiel de la RNIE 1, que nous avons été interpellé par une longue caravane. Heureusement, nous avions avec nous un guide qui connaît très bien les pratiques et les habitudes locales. En effet, à la hauteur de Ganhoumè, une localité qui porte bien son nom pour le problème qui nous concerne, « abus de pouvoir », nous fûmes dépassés par une longue caravane de véhicules 4x4 toutes neuves, plaques officielles, à vive allure, pour une mission fantôme à destination certaine ! Mais où vont-ils comme ça, avons-nous demandé à notre guide ? Ils vont à Savalou, à Tchaourou ou au Nord pour la Campagne. Voilà qui est dit !

Des véhicules issus du parc administratif et officiel de l’Etat, qu’on a affrétés pour la campagne, selon notre guide qui a bien l’habitude du phénomène… « Ce sont ces 4x4 du Nord qui font n’importe quoi sur nos routes, car il y a des ministres et des directeurs à bord. Ils se foutent bien de nous. » Ajoute le guide.

Et pourtant c’est notre argent qui est encore susceptible de nous écraser sur la route, avec ces 4x4 du Nord… Mais, ce n’est pas encore fini ; nous n’étions pas au terminus de nos constats. Il en reste.

Les berlines de la Capitale !

En quittant la Capitale pour Cotonou, ce soir-là, notre ami croyait être seul sur la route. Il roulait « pépère », lorsqu’il fut dépassé par une grosse berline japonaise toute neuve, plaque bleue, donc très officielle, avec au volant un jeune à peine adolescent qui roulait à plus de cent cinquante kilomètres à l’heure sur l’autoroute des deux capitales.

Encore une fois, notre guide local dût intervenir pour mettre un terme à notre étonnement, car nous étions réellement éberlués et interloqués par un tel constat : « Ne craignez rien, ce sont les berlines de la Capitale. Ce doit être le fils d’un député ou d’un ministre qui est pressé d’aller rejoindre ses amis en boîte… »


Avec la voiture très officielle du paternel, dont l’immatriculation est connue, AV…, à cent cinquante kilomètres à l’heure ! Mais quel diable avait-il aux trousses, le gamin ? Peut-être le même qui oblige les autorités à abandonner une route directe pour un contournement très officiel, sans s’occuper sérieusement du problème de la première, préférant trouver un autre trajet plus long pour leurs escapades…

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 
La rencontre Bédié-Soro à Daoukro et les élections locales à la Une des journaux ivoiriens La rencontre, hier, à Daoukro (Centre-Est) entre le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-parti unique), Henri Konan Bédié et celui de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro ainsi que les résultats provisoires des élections locales partielles de dimanche font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national.
Politique, économie et migration au menu des quotidiens marocains La question du Sahara, le projet de loi de finances pour 2019, les enjeux de la réforme politique et institutionnelle et la question de la migration sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.
La presse sénégalaise narre le succès du Groupe consultatif de Paris Les journaux sénégalais, parvenus mardi à APA, traitent essentiellement des promesses de financement des partenaires techniques et financiers du Sénégal pour l’exécution de la phase 2 du Plan Sénégal Emergent (PSE) à l’occasion du Groupe consultatif de Paris (France).
La presse béninoise décortique l’affaire Icc-Services De notre correspondant : Ulvaeus Balogoun - Les journaux parus ce mardi traitent, en grande majorité, de l’affaire Icc-Services (Investment, Consultancy and Computering) dont s’est saisie la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).
Négociations prix des hydrocarbures et justice en couverture des quotidiens burkinabè Les journaux burkinabè s’intéressent, ce mardi, aux questions liées à la justice, notamment, le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier de commenter la rencontre entre le gouvernement et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC), tenue la veille à Ouagadougou, à propos des prix des hydrocarbures.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus lundi commentent les derniers décrets présidentiels de nominations dans les sociétés publiques, mais aussi la libération, décidée par le même chef de l’État, de 289 personnes interpellées dans le cadre des activités sécessionnistes dans les régions anglophones camerounaises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse sénégalaise au cœur du groupe consultatif de Paris Le Groupe consultatif de Paris qui se tient du 17 au 18 décembre dans la capitale française, au cours duquel Dakar veut lever 2850 milliards f cfa pour la deuxième phase du Plan Sénégal Emergent (PSE), est largement traité par les quotidiens sénégalais parus lundi.
Divers sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires au 20è anniversaire de la disparition de feu SM le Roi Hassan II, à la migration et aux conséquences du retard de paiement sur l'entreprise.
Patronat, justice et politique au menu des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè abordent ce lundi divers sujets parmi lesquels, ceux liés à la politique, à la justice et surtout au développement et au patronat.
Les élections locales partielles de dimanche à la Une de la presse ivoirienne Les élections régionales et municipales partielles de dimanche font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous