BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 14 Décembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/7/2013 6:55:08 PM ]  Lanouvelletribune

Bénin - Societe

Stan Tohon, nouvel ambassadeur du coton!

par Marcel Zoumènou Il est ingénieux notre « Tohon national ». Au cours d’une conférence de presse mardi dernier à Cotonou, le Roi du Tchink a annoncé un projet de production musicale somme toute insolite. Il vise à lancer un nouvel album de six chansons composées dans les six langues phares du Bénin pour parler des bienfaits du coton, première culture de rente au Bénin.


L’initiateur du projet affirme avoir déjà fait une tournée nationale dans le bassin cotonnier du pays où il a pu se rendre compte que cette culture a impacté positivement l’économie locale et amélioré le niveau de vie des producteurs. Comme on put comprendre, les chansons devraient sensibiliser les populations et plus précisément les producteurs, à avoir plus d’entrain pour la production. Et si cet album peut apporter quelque chose à cette filière qui connaît une descente aux enfers depuis des années, c’est tant mieux. Il aurait au moins réussi là où la télévision nationale a échoué en faisant, pendant toute la période d’une campagne, la promotion de la production cotonnière à travers ses multiples reportages qui occupaient le clair du temps des journaux télévisés avec les descentes fréquentes de Boni Yayi sur le terrain. Le projet culturel de Stan Tohon se situe donc dans la droite ligne de la campagne de communication tapageuse engagée par le gouvernement pour sauver cette filière en proie à une crise structurelle aiguë. Dans le coton, il y a à bouffer. Surtout pour les zélateurs et autres petits griots. Maintenant que l’échec de la campagne cotonnière est là, les patrons de la filière n’auront d’yeux que pour eux. C’est eux qui devront passer un chiffon sur une campagne cotonnière catastrophique dans laquelle le gouvernement a englouti près de 82 milliards pour n’avoir au finish que 204.000 tonnes. Loin derrière les 400.000 tonnes ou les 350.000 tonnes annoncées par Sabaï Katé et Marcel de Souza et des 500.000 tonnes souhaitées par le Chef de l’Etat qui a passé des mois dans les champs de coton et en a produit lui-même personnellement dans son champ à Tchaourou. C’est eux qui doivent, par des prestidigitations médiatiques dont ils ont le secret, transformer l’échec en réussite, la honte en fierté. Le ministre Katé en a même donné le ton en disant lui-même qu’il faut rendre grâce à Dieu pour avoir obtenu ces 204.000 tonnes vues les conditions difficiles dans lesquelles la campagne a été engagée. Pour lui, l’exploit n’est plus dans la quantité de coton produit, mais d’avoir réussi à sauver une année blanche cotonnière. Le subit intérêt d’un artiste de renom comme Stan Tohon dans la promotion de la filière coton doit être compris ainsi. L’aura et le talent de l’artiste devront être utilisés à fond pour blanchir une campagne calamiteuse faite à coups de milliards. Le gouvernement ne voudrait pas ainsi donner l’occasion à des pourfendeurs du régime de remuer le couteau dans la plaie, de revenir sur l’échec d’un gouvernement qui voulait utiliser cette campagne pour montrer à l’opinion nationale que l’éviction de Patrice Talon de la filière a été un choix judicieux. L’artiste qui n’a plus connu un grand succès discographique pendant ces dix dernières années a de quoi se requinquer financièrement. Seulement, quelle que soit l’inspiration de cet artiste, quelles que soient la beauté de ses vers et l’harmonie de ses airs, les chansons que lui et ses amis fredonneront, ne réussiront jamais à gommer les conséquences fâcheuses d’une campagne cotonnière qui fut hélas un échec national qu’on ne put si vite oublier.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 BÉNIN
Les quotidiens béninois au cœur du Conseil des ministres Le conseil des ministres d’hier alimente les quotidiens béninois reçus jeudi à APA, qui reviennent sur ses principales décisions.
Politique et économie, sujets dominants dans la presse béninoise Les journaux béninois parus ce mercredi s’intéressent à la réaction du président Patrice Talon qui ne souhaite plus voir dans les rues de la capitale Cotonou des affiches propagandistes à son effigie.
La presse béninoise célèbre l’an 28 de la Constitution du pays Les journaux béninois parus ce mardi, font, dans leur écrasante majorité, le bilan des 28 années de la Constitution de la République du Bénin.
La presse béninoise fait focus sur le Bloc Républicain Les journaux béninois de ce lundi font la part belle à la formation du Bloc Républicain, la grande coalition de la mouvance présidentielle qui vient de voir le jour.
La ministre de la communication en vedette dans la presse béninoise Les quotidiens béninois parvenus ce vendredi à APA traitent essentiellement de la nomination à l’ONU de la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, dans l’équipe spéciale en charge de la finance digitale à la Une des quotidiens béninois.
Les retombées de la visite de la présidente d’Estonie occupent la Une des quotidiens béninois Les quotidiens béninois visités à APA ce jeudi consacrent, pour l’essentiel, leur parution du jour aux retombées de la visite de la présidente d’Estonie et parlent de plusieurs accords signés.
La visite de la présidente de l’Estonie fait les choux gras de la presse béninoise Les quotidiens béninois visités par APA ce mercredi traitent pour l’essentiel de la visite de travail de la présidente de l’Estonie au Benin et la mise en œuvre du projet ‘’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (Arch)
Politique et culture dans les journaux béninois La création, sous l’inspiration du président Patrice Talon, de l’Union Progressiste, un grand parti politique de la mouvance présidentielle, est à la une ce lundi des journaux béninois qui s’intéressent aussi aux prédications d’un oracle pour l’année à venir.
La presse béninoise à fond sur l’énergie, le numérique et la gouvernance locale Les journaux parus ce mercredi traitent de la dynamisation de la Communauté électrique du Bénin (Ceb), de la semaine du numérique qui a démarré hier et de la bonne entente entre les communes et le pouvoir central pour la bonne marche de la décentralisation.
La politique règne dans la presse béninoise Les journaux béninois de ce lundi parlent principalement des démissions dans le Parti du renouveau démocratique (PRD) d’Adrien Houngbédji, actuel président de l’Assemblée, qui a récemment annoncé sa volonté de ne pas intégrer le Bloc Républicain (grande coalition de la mouvance présidentielle).
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous