BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 2/27/2012 5:43:36 AM ]  Magharebia

Maroc - Societe

Le mouvement de contestation au Maroc marque son premier anniversaire

Des militants venus de l'ensemble du Maroc ont célébré le premier anniversaire du plus important mouvement réformateur du Maroc par de nouvelles manifestations et de nouvelles revendications.


Par Hassan Benmehdi pour Magharebia à Casablanca – 26/02/12

Né dans le climat du Printemps arabe, le Mouvement du 20 février (M20F) a fêté son premier anniversaire lundi 20 février en organisant des rassemblements durant toute la semaine dans l'ensemble du pays.

Si les partisans du M20F estiment que ce mouvement a réussi à créer une nouvelle dynamique politique dans le royaume et réussi à briser certains tabous, d'autres affirment que l'appel en faveur des réformes s'est estompé au fil des mois.

"Que certains le veuillent ou non, c’est grâce au mouvement de contestation continue et soutenue du 20 février que le Maroc a procédé à la réforme de la constitution et à l’organisation d’élections législatives anticipées, mais surtout transparentes", a expliqué Mohcine El Aâchouri, un acteur associatif sympatisant du M20F.

"C'est une première dans les anales électorales du Royaume", a-t-il ajouté. "La victoire du PJD, une formation politique islamiste, en est certainement la preuve, voire un signe du changement pour aller de l’avant."

Près de 2 000 manifestants se sont réunis sur la Place des Nations unies de Casablanca, selon les militants. Le ministère de l'Intérieur a quant à lui affirmé que le nombre de participants n'avait pas dépassé 150 à Casablanca et un millier dans l'ensemble du pays.

"La lutte contre la dépravation dans tous les domaines reste notre principal objectif qui nous anime et nous allons continuer à militer pour l’atteindre", a expliqué Fatima Zahra, une jeune étudiante membre du mouvement.

Les Marocains aspirent à toujours plus de démocratie dans leur vie quotidienne, a-t-elle ajouté.

Les manifestants de Casablanca ont scandé plusieurs slogans, appelant à "la fin de la corruption et la dépravation", la justice sociale et une plus grande transparence dans la gestion des affaires publiques.

Si le mouvement avait pour habitude de rassembler des dizaines de milliers de jeunes Marocains appelant à des réformes, leur nombre est devenu plus modeste au fil du temps. Le M20F s'est battu pour mobiliser l'opinion publique depuis le retrait du groupement islamiste Al Adl Wal Ihsane (Justice et Charité) du mouvement.

"Nous préférons être 200 avec des revendications précises et claires plutôt que des dizaines de milliers porteurs de messages ambigus", a expliqué Ahmed Mediany, membre du M20F.

Pour sa part, le Premier ministre Abdelilah Benkirane a reconnu le rôle joué par le M20F dans les réformes politiques et a exprimé la volonté de son gouvernement à parler avec les jeunes de l'opposition.

"Je promets d'être totalement à leur écoute", avait-il déclaré à la fin de l'année dernière après sa prise de fonction. "Je suis ouvert à ces jeunes, comme ceux du Mouvement du 20 février et des partis de l'opposition."

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 RUBRIQUES
Actualités
Chroniques
Documentaires et Analyses
 
Opinions et Interviews
 
 MAROC
Le Maroc redoute une faible participation électorale des jeunes Les leaders de la société civile au Maroc tirent la sonnette d'alarme concernant le faible niveau d'engagement politique chez les jeunes.
Mémorandum d'entente entre le Maroc et le Tchad dans les domaines de la fonction publique Le Maroc et le Tchad ont signé, vendredi à Rabat, un mémorandum d'entente dans les domaines de la fonction publique et la modernisation de l'administration publique.
Le Maroc et le Tchad renforcent la coopération bilatérale en matière d'investissement et d'expertise touristiques Le ministre marocain du Tourisme Lahcen Haddad s'est entretenu, vendredi à Rabat, avec le ministre tchadien de l'Economie, du Commerce et du développement touristique, Aziz Mahmat Saleh, des moyens de renforcer la coopération bilatérale, notamment en matière de promotion de l'investissement et de partage de l'expertise et des savoir-faire dans le domaine du tourisme.
Grève sociale : Le gouvernement marocain n'acceptera aucune entrave à la liberté du travail Le gouvernement marocain a souligné qu’aucune « entrave à la liberté du travail ne sera permise » lors de la grève générale du 29 octobre, à laquelle ont appelé les centrales syndicales.
Le Premier ministre tchadien entame une visite de travail au Maroc Le Premier ministre tchadien, Kalzeubé Payimi Deubet, est arrivé, jeudi à Rabat, pour une visite de travail de trois jours au Maroc.
Le Maghreb réagit au report de la CAN Le Maroc veut reporter la Coupe d'Afrique des nations Orange pour éviter la propagation du virus Ebola, mais la CAF affirme s'en tenir à son agenda actuel pour le moment.
Le Maroc abrite les travaux du cinquième Sommet global de l'entreprenariat Pour la première fois en terre africaine, le Sommet global de l'entreprenariat (GES) se tient du 19 au 21 novembre prochain à Marrakech au Maroc. Pour présenter le programme et les objectifs de ce cinquième sommet, une conférence de presse a eu lieu, mercredi, au siège du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération à Rabat.
Le Maroc et l'Italie conviennent de renforcer leur coopération en matière d'agriculture et de sécurité alimentaire Un mémorandum d'entente entre l'Agence italienne pour le commerce extérieur (ICE) et l'Office National de la Sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a été signé, mardi à Casablanca, en marge du forum économique italo-marocain, selon l'agence MAP.
Le secteur de la santé épinglé par les Marocains Le secteur marocain de la santé est âprement critiqué par les citoyens qui aspirent à une offre de soins équitable et équilibrée, indépendamment des revenus.
Le terrorisme menace le tourisme au Maroc Les temps sont durs pour le tourisme au Maroc, considéré comme l'un des secteurs les plus importants de l'économie du royaume.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous