BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 18 Novembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/30/2018 11:13:31 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

La répression post-présidentielle émeut les journaux camerounais

Le sort de militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition), interpellés voici trois jours par la police alors qu’ils protestaient contre le «hold-up électoral» de la présidentielle du 7 octobre dernier, émeut les journaux du pays parus mardi.


Ils sont 15, explique Le Messager, les militants de cette formation, interpellés dimanche sur le parvis de la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé, la capitale du pays alors qu’ils brandissaient des bouts de papier dénonçant la victoire du chef de l’État sortant, Paul Biya.

Emmenés à la police judiciaire, ces femmes et ces hommes restent incarcérés alors qu’aucun chef d’accusation ne leur a été signifié, et ce, constate le même quotidien à capitaux privés, au moment où la capitale vit un étrange phénomène d’ultra-militarisation par le pouvoir.

Le Jour, de son côté, a compté jusqu’à 18 protestataires interpellés au même endroit et dont certains, selon les avocats du MRC, sont détenus au secret au mépris des lois en vigueur.

Les acteurs des soulèvements post-électoraux subiront toute la rigueur des lois, prévient, dans l’hebdomadaire La Veuve, le ministre en charge de l’Administration territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji, «plus que jamais déterminé à asseoir l’autorité de l’État».

À travers cette mise en garde, précise L’Équation, le membre du gouvernement vise directement le leader du MRC, Maurice Kamto, arrivé second à la présidentielle avec 14,23% des suffrages valablement exprimés et qui se présente comme le véritable vainqueur du scrutin.

«Avoir été candidat à l'élection présidentielle ne vous dispense pas d'être arrêté en cas de trouble à l’ordre public», précise le MINAT dans NewsWatch.

Mais jusqu’où peut aller Atanga Nji par rapport aux actes de défiance de M. Kamto contre Paul Biya? s’interroge pour sa part The Guardian Post au sujet de la bataille à distance entre l’insoumis, ses troupes et le président réélu (71,28%).

«Manifestations illégales du MRC : jusqu’où ne pas aller ?» s’insurge le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune : «Après la profanation de la cathédrale Notre Dame des Victoires de Yaoundé et la marche illégale organisée à Douala (la métropole économique, la veille), la classe politique et les citoyens condamnent cette autre provocation» de la formation d’opposition, accusée de chercher «visiblement à créer un incident».

Reste que le gouvernement, note Le Quotidien de l’Économie, soucieux de donner des gages de démocratie à l’opinion, reste englué dans une détérioration accélérée de la gouvernance au regard de l’Indice Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) pour l’année 2018.

«Même si le pays passe de la 37ème place sur la période 2008-2017 à la 36ème position, son rang, sur 54 États, n’enlève rien sur les réformes à enclencher.»

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Crise anglophone et justice en couverture des journaux camerounais La crise anglophone s’invite de nouveau dans les colonnes des journaux camerounais parus vendredi, qui explorent également des sujets liés à la justice et à la liberté de presse.
Le social et l'économie font les choux gras des journaux camerounais Le recrutement annoncé de 2000 enseignants dans les universités d’État enthousiasme plusieurs journaux camerounais parus jeudi, non sans susciter d’autres analyses sur les performances économiques du pays vues par le Fonds monétaire international (FMI).
Économie et liberté de la presse à la une des journaux camerounais La fin de la mission de revue du Fonds monétaire international (FMI) occupe, ce mardi, une place de choix dans les journaux camerounais qui n’oublient pas de saluer l’abandon des poursuites contre une consœur par le tribunal militaire.
Les journaux camerounais en mode diversité De la libération spectaculaire d’une journaliste à la politique en passant par le sport et l’économie, les journaux camerounais parus lundi s’inscrivent résolument en mode diversité.
L’incarcération d’une journaliste fait les choux gras des journaux camerounais Les journaux camerounais parus vendredi sont vent debout contre la mise sous mandat de dépôt d’une consœur, qui dès le début de la semaine prochaine devra comparaître devant un tribunal militaire.
Libération de jeunes otages et politique en couverture des journaux camerounais La libération de la majeure partie des personnes enlevées en début de semaine dans le Nord-Ouest, l’un des chaudrons de l’activisme sécessionniste, fait les grandes manchettes des journaux camerounais parus jeudi, juste à côté des sujets de politique interne.
Les journaux camerounais à fond sur la prestation de serment de Paul Biya Le discours inaugural du 7ème mandat de Paul Biya à la tête du pays, prononcé la veille devant le Parlement, suscite des commentaires contrastés dans les journaux camerounais parus mercredi.
Politique et franc CFA dominent la Une des journaux camerounais La prestation de serment annoncée du président réélu, Paul Biya au même titre que la dernière sortie controversée du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, tiennent en haleine les journaux camerounais parus lundi au même titre que la polémique sur l’éventuelle dévaluation du franc CFA sous-régional.
La politique se paie la Une des journaux camerounais Sous diverses formes et sous divers formats, les journaux camerounais parus vendredi consacrent leurs principales manchettes à des sujets de politique intérieure.
Politique, gouvernance et économie en couverture des journaux camerounais La fronde post-élection présidentielle continue de peser lourdement dans les colonnes des journaux camerounais parus jeudi, alors que dans le même temps les fronts de la guerre sécessionniste anglophone, de la gouvernance et de l’économie montrent eux aussi des signes inquiétants.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous