BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 14 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 6/4/2018 10:58:23 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La presse togolaise traite du bras de fer autour des nouvelles manifestations de l’opposition

Les sites d’informations togolais traitent principalement, ce lundi, de sujets ayant trait aux nouvelles manifestations de l’opposition, malgré l’interdiction du gouvernement.


« Manifestations des 6, 7 et 9 juin 2018 : Sokodé, Bafilo et Mango ne seront pas de la partie », titre l’agence Afreepress, qui informe que le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, a signifié à la coalition des 14 partis de l’opposition, l’impossibilité pour elle de manifester à ces dates.


Payadowa Boukpessi dit interdire ces manifestations « pour des raisons de sécurité » et estime qu’ « en prévoyant de manifester à nouveau, l’opposition viole les mesures prises par le facilitateur pour les questions qui sont en cours de discussion au sein du dialogue inter-togolais », écrit l’agence, poursuivant que « du côté de l’opposition, on avance l’argument selon lequel le droit constitutionnel a reconnu à tous la liberté de manifester. »

« L’opposition compte jouir de cette liberté pour faire descendre dans les rues les populations, afin d’exiger les réformes et demander la fin du pouvoir de Faure Gnassingbé », conclut Afreepress.

Sous le titre « Politique : la loi relative aux libertés de réunion et de manifestation publiques est de rigueur », Horizon-News souligne que « les prochaines manifestations prévues par la coalition des 14 partis de l’opposition risquent d’avoir du plomb dans l’aile, et pour cause, Payadowa Boukpessi a saisi la coalition des 14 partis de l’opposition d’une note stipulant que pour des raisons de trouble à l’ordre public, les itinéraires anciennement utilisés par la coalition pour ses marches depuis le 19 août 2017 ne sont pas acceptés ».

Le ministre a même pris des mesures plus contraignantes allant jusqu’à interdire les manifestations sur les routes nationales, rapporte le site d’informations, qui précise par ailleurs que Payadowa Boukpessi a demandé « aux organisateurs des marches de se mettre en rapport avec les Préfets des autres villes pour définir de nouveaux itinéraires ».

« Manifestations : la guerre des itinéraires s’est encore déclenchée entre le pouvoir et l’opposition », constate Togobreakingnews. Le portail rappelle que « le ministre en charge de l’administration territoriale s’oppose aux itinéraires » de la prochaine série des marches de l’opposition.

« Dans un courrier adressé à la coalition, il propose d’autres itinéraires. Mais pas sûr que les leaders de la coalition de l’opposition veuillent accepter ces propositions du ministre de l’administration territoriale. Et à y voir de près, la guerre des itinéraires aura encore lieu cette semaine », conclut Togobreakingnews.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous