BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/30/2018 10:58:29 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

La politique s’impose aux quotidiens camerounais

L’approche de l’élection présidentielle fait visiblement monter la fièvre à divers niveaux au Cameroun, comme en témoignent les contenus des quotidiens parus mercredi.


« Voici donc, constate The Guardian Post, le président Biya ballotté entre une opinion nationale et internationale lui recommandant de prendre sa retraite, et des courtisans qui le «supplient» de se représenter : à quelques mois de l’élection à la magistrature suprême, le principal concerné se montre encore indécis pour briguer un nouveau septennat ».

« Cette attitude, avise le quotidien en langue anglaise, a le don de crisper un peu plus une atmosphère déjà lourde avec la crise anglophone dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la lutte contre la secte islamiste Boko Haram dans l’Extrême-Nord ainsi que les pressions des puissances occidentales ».

Sur ce dernier point, Mutations note toutefois « des voix discordantes entre les États-Unis, pressés de voir le président Biya passer la main après 37 ans de règne, et la France soucieuse avant tout de sauvegarder le rôle stabilisateur du Cameroun dans une sous-région tourmentée ».

Et celui qui semble trouver du répit, entre ces extrêmes, c’est bien le chef de l’État sortant, quasi-certain de rempiler au terme de la présidentielle d’octobre prochain.

« Dès le 9 janvier 2018, révèle Repères, une correspondance de quatre membres du Congrès américain à leur nouvel ambassadeur à Yaoundé, Peter Henry Barlerin, donnait déjà une idée de la perception que le pays de l’oncle Sam a du Cameroun sous Paul Biya : Nous respectons le droit des Camerounais à se choisir leurs leaders. Mais nous faisons remarquer que toutes les élections présidentielles antérieures ont été émaillées de fraudes», écrivaient alors ces élus au chef de mission, soulignant qu’un nouveau leadership est nécessaire pour la gouvernance» au Cameroun.

« Quand l'ambassadeur américain éternue, le Cameroun prend froid, moque The Reporter, soulignant que la sortie du diplomate, suggérant au président camerounais de penser à son héritage et à la façon dont il veut se souvenir dans les livres d'histoire pour être lus par les générations à venir en quittant les affaires, aura constitué une véritable onde de choc pour un régime vautré dans ses certitudes, sûr de sa machine à gagner par tous les moyens ».

« Hors du pays et dans certains milieux internationaux où des plans de contingence sont prêts, tout se passe, analyse Mutations, comme si on s’y attendait, comme si on attendait que le Cameroun commence à manger son pain noir comme dans d’autres pays en sa région ».

« Ainsi piqué au vif, le pouvoir de Yaoundé laisse désormais manœuvrer ses alliés, particulièrement dans les régions septentrionales, selon Le Jour, sont désormais rythmées par les grandes manœuvres de l'Alliance nationale pour la démocratie et le progrès (ANDP) et du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), priés de se substituer à un Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) de moins en moins audible et crédible sur le terrain ».

«Sur le terrain, confirme le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, les partis politiques ont redoublé d’ardeur pour multiplier les inscriptions de leurs militants sur les listes électorales», une effervescence également observée du côté d’Elections Cameroon (ELECAM), l’organe en charge de la gestion des scrutins et opérations référendaires qui vient de se doter de nouveaux dirigeants.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Le contentieux post présidentielle continue de passionner les journaux camerounais Le contentieux généré par l’élection présidentielle du 7 octobre, continue, trois jours après son ouverture devant le Conseil constitutionnel, de passionner les journaux camerounais parus jeudi.
Les journaux camerounais à fond sur le contentieux post-présidentielle Le début, la veille à la Cour constitutionnelle, des audiences portant sur le contentieux de l’élection présidentielle du 7 octobre passionne les journaux camerounais parus mercredi.
Les incertitudes post-élection présidentielle préoccupent les journaux camerounais Alors que le Conseil constitutionnel entame, le même jour, les débats sur le contentieux post-élection présidentielle, les journaux camerounais parus mardi prennent le pouls des états-majors des candidats.
La presse camerounaise se positionne avant les résultats de la présidentielle Les journaux camerounais parus lundi, chacun selon son tempérament, anticipent sur la proclamation, attendue d’ici la fin de la semaine, des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre.
Les journaux camerounais en mode diversité La diversité reprend droit de cité dans les journaux camerounais parus vendredi, sans pour autant s’éloigner des lendemains tumultueux de l’élection présidentielle du 7 octobre.
L’après-présidentielle continue de préoccuper la presse camerounaise Les journaux camerounais parus jeudi continuent leurs conjectures sur l’élection présidentielle du 7 octobre avec son lot d’insolites, de polémiques et d’incertitudes.
L’autoproclamé président Maurice Kamto continue de passionner la presse camerounaise Autoproclamé, lundi président élu de la République à l’issue du scrutin de la veille, l’acte du candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, continue de passionner les journaux locaux parus mercredi.
L’auto-proclamation de Maurice Kamto comme vainqueur de la présidentielle anime les journaux camerounais La déclaration, la veille par le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de sa victoire à l’élection présidentielle du 7 octobre fait les choux gras des journaux camerounais parus mardi.
La presse camerounaise à fond sur l’après-présidentielle Ce sont des sentiments partagés qui transpirent dans les colonnes des journaux camerounais parus lundi, au lendemain d’une élection présidentielle tenue dans un contexte de clair-obscur du fait des forces en présence et de l’insécurité grandissante en zone anglophone en proie depuis deux ans à des violences sécessionnistes.
Les journaux camerounais à fond dans la présidentielle de dimanche Le branle-bas de combat suscité au sein de l’opinion publique, par rapport à l’élection présidentielle de dimanche prochain, se traduit avec force dans les journaux camerounais parus vendredi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous