BETA
Recherche personnalisée
English
Mercredi, 20 Juin 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 5/30/2018 10:53:57 AM ]  APANEWS

Togo - Societe

La presse électronique togolaise surfe sur l’incident de l’APED

L’interdiction, hier, d’une conférence de presse de l’Association pour la promotion de l’Etat de droit (APED) est diversement interprétée ce mercredi par les sites d’informations togolais.


« L’APED empêchée de tenir sa conférence de presse », écrit Icilome, qui informe que « la conférence de presse prévue hier mardi au CESAL (Lomé) par les responsables de l’Association pour la promotion de l’Etat de droit (APED) n’a pas eu lieu. Elle a été empêchée par les forces de l’ordre et de sécurité ».

Le portail note que « cet incident montre encore une fois qu’il y a une frilosité de la part des autorités qui nous gouvernent », citant l’un des avocats réunis au sein de cette association, Me Djovi Gally, qui estime que cette attitude du gouvernement « est tout simplement dommage parce que ça n’apporte rien de positif pour le pays ».

En tout cas, poursuit ce site d’informations, « tout ceci n’a pas empêché les trois avocats réunis au sein de l’APED de rendre public leur déclaration luminaire pour une sortie de crise au Togo ».

« Togo : un trio d’avocats demande une transition et appelle Faure Gnassingbé à partir en 2020 », écrit Togobreakingnews qui relève que dans sa déclaration liminaire, l’APED propose « la mise en place d’un gouvernement de transition avec un premier ministre désigné au sein de l’opposition démocratique, le déploiement d’une force de la CEDEAO sur l’ensemble du territoire, avant, pendant et après les élections pour garantir la transparence et l’équité des prochaines échéances électorales. »

Pour ce qui concerne les réformes politiques, le site d’informations Globalactu informe pour sa part que l’APED souhaite « des réformes constitutionnelles et institutionnelles de manière consensuelle, de préférence par voie parlementaires ».

Ces réformes, souligne le journal, « doivent comporter la limitation du mandat présidentiel à deux fois 5 ans avec la formule querellée « en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats ».

« Tous coupables ! », s’exclame en Une Republicoftogo (proche du pouvoir) qui estime que « l’appel de l’APED a peu de chance d’être entendue dans la mesure où aucune transition ne s’impose au Togo».

« Le pays a un président élu jusqu’en 2020 et des scrutins prévus dans l’intervalle », écrit ce site d’informations qui ajoute que « la crise politique actuelle est la conséquence du non-respect des accords signés dans le passé ».

Il conclut : « Le gouvernement n’est pas le seul responsable comme le clame à tout bout de champ l’opposition ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 TOGO
La grève programmée des enseignants de l’université de Lomé au menu de la presse électronique Les sites d’informations togolais traitent largement, ce mercredi, de la grève illimitée que les enseignants de l’Université de Lomé comptent lancer à partir du 25 juin prochain.
Une bavure policière et la sortie de crise politique font débat sur les sites d’informations togolais La bavure policière à l’origine de la mort du jeune Louis Anoumou et les derniers développements de la crise politique togolaise font, ce lundi, les choux gras de la presse électronique.
L’Aïd el-Fitr et le parlement se partagent la Une des sites togolais Les sites d’informations togolais reviennent, ce samedi, sur la célébration de la fête de l’Aïd el-Fitr et la réception du nouveau siège du parlement offert par la Chine.
La sortie de la cour constitutionnelle fait les choux gras des sites d’informations togolais Tous les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, le communiqué de la cour constitutionnelle exigeant la tenue des élections législatives avant la fin de l’année 2018.
La presse togolaise explique le changement de stratégie de l’opposition La nouvelle option de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise pour protester contre les violences, rafles et arrestations, font la Une des sites d’informations parcourus mardi par APA.
La presse électronique togolaise émue par le décès d’un jeune lors d’une bavure de la gendarmerie La presse électronique togolaise fait cas, largement ce lundi, de la mort par balles d’un jeune à Tokpli, lors d’une opération de la gendarmerie.
La presse togolaise décrypte la 1ère journée des manifestations de l’opposition Les sites d’informations togolais consacrent leur une, ce jeudi, au bilan de la première journée des manifestations qu’organise la coalition des 14 partis de l’opposition.
La presse togolaise attend les recommandations de la CEDEAO sur le dialogue La presse togolaise anticipe, ce mardi, les prochaines recommandations de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour la résolution de la crise politique
La presse togolaise traite du bras de fer autour des nouvelles manifestations de l’opposition Les sites d’informations togolais traitent principalement, ce lundi, de sujets ayant trait aux nouvelles manifestations de l’opposition, malgré l’interdiction du gouvernement.
La poursuite du dialogue politique s’impose aux sites d’informations togolais L’annonce hier samedi, de la reprise imminente des travaux du dialogue politique togolais fait ce dimanche les choux gras des sites d’informations locaux.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous