BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 18 Septembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/6/2018 10:40:53 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Les journaux camerounais comment les résultats des sénatoriales

La proclamation, la veille par le Conseil constitutionnel, des résultats des élections sénatoriales du 25 mars dernier retient l’attention des journaux camerounais parus vendredi.


Aux termes du verdict, résume InfoMatin, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) se taille la part du lion avec 63 sièges sur les 70 mis en jeu, raflant tout dans 9 des 10 régions que compte le pays.

Le verdict du Conseil constitutionnel est sans appel pour l’opposition, obligée pour les 5 ans à venir, constate The Post, de regarder passer le train du législatif.

Pour le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, il s’agit d’une répétition de l’élection de 2013 à la seule différence qu’ici, le RDPC améliore son score d’il y a 5 ans alors que le Font social démocratique (SDF) perd 7 sièges d’élus et n’en totalise plus que 7, la seule région ayant ainsi échappé au parti au pouvoir étant la région frondeuse du Nord-Ouest où le SDF l’emporte avec 50,15% des suffrages contre 48,11% au RDPC.

Le vote du Nord-Ouest, qui a tout attribué au SDF est, selon The Guardian Post, un indicateur sérieux du malaise qui règne en zones anglophones depuis octobre 2016, avec une vague contestataire d’activistes de la sécession qui ne faiblit pas malgré les démarches supposées conciliantes du pouvoir de Yaoundé.

Pendant que Le Quotidien de l’Économie et le trihebdomadaire Le Soir publient la liste des heureux élus et de leurs suppléants, l’hebdomadaire de la formation aux affaires, L’Action, explique cette écrasante victoire par une stratégie d’encadrement politique et socioéconomique de la base privilégiant la proximité mais également l’approche genre, puisque 21 de ses titulaires et 24 de ses suppléants sont des femmes.

Sur la nomination des 30 sénateurs, InfoMatin rappelle qu’elle doit intervenir, selon les dispositions légales, dans un délai maximal de dix jours suivant la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel.

Cette perspective des nominations par décret présidentiel, renchérit Le Jour, a fait naître l’espoir chez les personnes handicapées, représentant 3 millions sur les quelque 25 millions d’âmes que compte le pays, et qui espèrent que Paul Biya daignera enfin leur permettre de faire leur entrée au Parlement.

Le suspense durera donc jusqu’au 15 avril, délai légal pour la publication du décret présidentiel, les 100 membres du Sénat, précise InfoMatin, devant pour leur part se retrouver dès le 24 suivant pour inaugurer leur mandat.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Le départ massif des populations des régions anglophones préoccupe les journaux camerounais Le départ massif des populations des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, plus que jamais otages ou victimes collatérales des combats entre les séparatistes et forces de défense et de sécurité, fait les choux gras des journaux camerounais parus lundi.
La presse camerounaise à fond dans la politique Les journaux camerounais parus vendredi s’intéressent particulièrement aux faits à caractère politique, et l’imminence de l’élection présidentielle n’y est certainement pas pour rien.
Crise anglophone et présidentielle font de la résistance en couverture des journaux camerounais L’escalade de la crise sécessionniste dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, suivie d’une tentative de reprise en main par le pouvoir de Yaoundé, font les choux gras des journaux camerounais parus jeudi à côté de l’actualité liée à l’élection à la magistrature suprême du 7 octobre prochain.
Présidentielle sur fond de crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus mardi scrutent avec inquiétude l’ambiance sécuritaire autour de l’élection présidentielle du 7 octobre prochain, à l’heure où la crise sécessionniste prend de l’ampleur dans les régions anglophones.
La nouvelle escalade de la crise anglophone au menu des journaux camerounais Plus que le livre controversé inscrit au programme des classes de 5ème, et bien loin du bien décevant match nul de la sélection de football en déplacement samedi aux Comores, c’est davantage la nouvelle escalade de la crise anglophone qui tient le haut de l’affiche dans les journaux camerounais parus lundi.
Violence sécessionniste et livre scolaire controversé en vedette dans les journaux camerounais La nouvelle escalade de la violence sécessionniste en zone anglophone préoccupe les journaux camerounais parus vendredi, au même titre que le chapitre d’un manuel scolaire consacré à l’éducation à la sexualité les enrage.
Des sujets à controverse en couverture des journaux camerounais Que ce soit en économie, sur l’interminable conflit sécessionniste anglophone ou dans le domaine du football, les contenus des journaux camerounais parus jeudi transpirent l’incompréhension et l’angoisse.
Rentrée scolaire sur fond de crise anglophone et difficultés financières en Une des journaux camerounais La rentrée scolaire de lundi dernier, sur fond de violences en zone anglophone, continue de préoccuper les journaux camerounais parus mercredi, qui s’attardent également sur une actualité peu reluisante sur le front des finances publiques.
Rentrée scolaire à problèmes, sommet Chine-Afrique et présidentielle au menu des journaux camerounais Un début d’année scolaire mouvementée dans les régions anglophones, un sommet Chine-Afrique controversé dans un bouillonnement politique pré-élection présidentielle constituent le menu des journaux camerounais parus mardi.
Les journaux camerounais aux couleurs de la rentrée scolaire, de l’économie et de la présidentielle La rentrée scolaire dans le primaire et le secondaire du jour retient l’attention des journaux camerounais parus lundi, au même titre que les premières retombées économiques de la visite du chef de l’État en Chine, l’élection présidentielle du 7 octobre et la crise anglophone.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous