BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 14 Aout 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 2/7/2018 1:52:15 PM ]  APANEWS

Togo - Societe

Les journaux togolais spéculent sur l’aboutissement du dialogue politique

Les spéculations sur l’aboutissement ou non du dialogue politique annoncé pour le 15 février font l’essentiel des sujets abordés par les journaux togolais parus ce mercredi.


« Dialogue : faut- il y croire ? », s’interroge le bimensuel Focus Infos. « Sauf revirement de dernière minute, le dialogue inter togolais devrait s’ouvrir le 15 février prochain à Lomé, comme l’ont annoncé les ministres de la Sécurité nationale du Ghana Albert Kan-Dapaah et d’Etat de la Guinée Tibou Kamara, représentant leurs chefs d’Etat respectifs, aux termes d’un communiqué rendu public le 1er février dernier à l’issue de leur séjour de 48 heures à Lomé », rappelle le journal.


Beaucoup avaient appelé le mois d’août dernier, affirme ce journal, dès le début et au plus fort de la crise, à des rounds de discussions entre les acteurs, pour résoudre les questions fondamentales que posait cette énième période de troubles que connaissait le Togo.

Mais, regrette-t-il, « que de temps perdu en atermoiements, alimentés par des postures radicales et populistes, sans aucune prise avec la réalité et qui au final, auront coûté cher au pays ».

Cependant, écrit ce bimensuel fort optimiste, « mieux vaut tard que jamais, dit l’adage. Il faut donc espérer que des solutions pérennes concluent ces assises pour sortir définitivement le Togo des turbulences cycliques. Ce ne sera pas de la sinécure. Les expériences passées incitent à la prudence ».

Et de conclure : « le temps presse. Si l’on ne peut rattraper celui qui est perdu, il serait irresponsable cependant de continuer à en perdre ».

Le Libéral, lui, présente les acteurs de l’opposition en « dieux du dilatoire », faisant allusion aux préalables dont la coalition veut discuter en premier à l’ouverture du dialogue.

« À force de chercher, les 14 partis membres de la coalition ont fini par trouver de nouveau préalables à accrocher au long fil à linge sur lequel ils sèchent leurs revendications », écrit cet hebdomadaire.

Du fameux retour à la constitution de 1992 au départ du pouvoir du PR, poursuit-il, « on en est arrivé à la libération des manifestants arrêtés, sans oublier la soif d’un médiateur ». Mais le grand drame, ironise Le Libéral, « c’est qu’une fois ces conditions réunies, la coalition, fidèle à sa stratégie, pourrait réclamer la résurrection des morts ».

Pour sa part, le quotidien Liberté craint « le pire pour le Togo », si ce dialogue n’aboutit pas. « Sortie de crise : ce qui pourrait se passer en cas d’échec du dialogue », titre ce quotidien en manchette.

« Depuis ce vendredi 2 février, tous les regards sont tournés vers un seul objectif : 15 février 2015 », écrit le journal.

« C’est la date retenue par les médiateurs et annoncée comme devant voir démarrer le dialogue tant attendu », poursuit-il, avant de faire cette mise en garde : « connaissant l’état d’esprit des tenants, la probabilité de l’échec aussi de ce dialogue est forte, et en cas d’échec justement, il faut craindre le pire pour le Togo ».

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 TOGO
La menace de l’opposition fait les choux gras de la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais suivent de près les tensions entre le pouvoir et l’opposition, commentant largement, ce lundi, la nouvelle menace de cette dernière de descendre dans les rues.
La reprise des activités à la CENI alimente les sites d’informations togolais L’annonce de la reprise des activités à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivie de l’injonction faite par cette institution aux partis politiques de l’opposition d'envoyer leurs représentants en vue de l'organisation des élections législatives du 20 décembre 2018, fait, ce vendredi, les choux gras de la presse électronique togolaise.
La presse électronique se focalise sur la reprise du dialogue inter-togolais Les sites d’informations togolais commentent largement, ce jeudi, la reprise la veille, du dialogue inter-togolais entre les protagonistes de la crise et une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
La presse togolaise dissèque les recommandations de la CEDEAO pour une sortie de crise La presse électronique togolaise parcourue mardi par APA revient sur les recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour une sortie de la crise politique dans le pays.
La presse togolaise dans l’attente de la date fatidique du 31 juillet La presse togolaise de ce jeudi se focalise principalement sur l’échéance du 31 juillet 2018, date à laquelle Lomé accueille le prochain sommet de la CEDEAO devant formuler ses recommandations pour une sortie de crise.
Les manifestations de rue interdites du 23 juillet au 1er août Les manifestations de rue sont interdites du 23 juillet au 1er août 2018 en raison d'une «série d'activités internationales» qu’accueille le Togo, rapporte un communiqué signé du ministre togolais de la Sécurité et de La protection civile, Yark Damehane.
Les recommandations de la CEDEAO tiennent en haleine la presse électronique togolaise Tous les sites d’informations se montrent, ce samedi, impatients de prendre connaissance de la feuille de route qui sera élaborée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), pour une sortie de la crise qui secoue le Togo.
Les activités de l’émissaire de la CEDEAO analysées par la presse électronique togolaise Les sites d’informations togolais, font ce vendredi, le point des échanges qu’ont eu lieu la veille, entre le général Francis Behanzin, commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la CEDEAO, et les deux parties prenantes au dialogue inter-togolais.
La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus Les sites d’informations togolais commentent largement, ce mercredi, la grâce présidentielle accordée par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à 7 personnes arrêtées lors des manifestations politiques.
La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise La polémique autour de l’éventualité d’un cas de l’épidémie de la fièvre de Lassa, qui serait détecté dans l’hôpital du district sanitaire N°2 de Lomé, fait largement, ce mardi, les choux gras des sites d’informations togolais.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous