BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 24 Mai 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/19/2018 11:06:03 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Economie, insécurité alimentaire et politique au menu des journaux camerounais

Un paysage économique qui ne rassure pas par certains aspects, le scandale du lait contaminé venu de France, l’insécurité alimentaire ainsi que la politique sont en bonne place dans les journaux camerounais parus vendredi.


Il y a de la friture sur les lignes téléphoniques, selon le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune qui, relayant une injonction du directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), souligne que la qualité des services des communications électroniques est dégradée dans les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile.

Décidé à évaluer la portée des désagréments subis par les consommateurs, question de préserver la qualité du service rendu au client final, en attendant la consolidation des obligations des cahiers de charges des opérateurs, le régulateur a instruit de sécuriser les installations et autres sites, de plus en plus livrés aux actes de vandalisme.


En octobre 2017, rappelle InfoMatin, un audit, réalisé par le cabinet suédois Cybercom Group, confirmait une dégradation de la qualité de service chez quatre opérateurs de téléphonie mobile exerçant dans le pays, citant pêle-mêle la mauvaise disponibilité du réseau, les coupures précoces d’appels et la dégradation de la qualité d’écoute, le faible débit de l’Internet, des paiements de forfaits data ou appels non pris en compte alors que l’abonné est débité.

Dressant, sur un autre plan, le bilan de l’opération de contrôle des surfaces commerciales effectuée depuis fin décembre dernier par les équipes de la brigade de contrôle et de la répression des fraudes du ministère du Commerce, Cameroon Tribune révèle qu’environ une centaine de kilogrammes de lait et autres céréales fabriqués par la société française Lactalis ont été saisis, dans le but d’assurer la protection de l’espace commercial camerounais de ces produits déclarés dangereux pour la consommation.

A propos de nutrition, Mutations prolonge le débat jusqu’à l’Extrême-Nord du pays, sous les assauts de la secte islamiste Boko Haram, qui doit gérer l’afflux chaque jour plus important de réfugiés et de personnes déplacées et, désormais, fait face à de sérieuses menaces de famine impliquant près de 3 millions de personnes.

Il s’agit d’une situation qui donne des insomnies et des «frayeurs», à la fois au gouvernement et au Programme alimentaire mondial (PAM), les ressources tendant à s’épuiser et le risque d’épidémies, notamment du choléra, planant plus que jamais avec l’approche de la saison des pluies.

Heureusement, répond en écho Émergence, que l’Union européenne et le Japon ont annoncé l’octroi de dons respectifs de 12 milliards et 1,75 milliard FCFA au PAM en vue de la gestion des urgences.

Sur le champ politique, Le Messager consacre son titre principal à la dernière sortie épistolaire d’un ancien dignitaire du régime, Marafa Hamidou Yaya, condamné à 20 ans de prison pour détournement de deniers publics. Il n’a cessé de clamer son innocence et ne cache pas ses ambitions pour la magistrature suprême.

Du fond de sa cellule en effet, l’ancien secrétaire général à la présidence de la République et ex-ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation prend ainsi une posture de présidentiable, formule ses vœux et fait des propositions pour la nouvelle année.

L’homme préconise notamment, étaye Le Quotidien de l’Economie, la reconstruction de l’unité nationale, aujourd’hui menacée par la crise anglophone, mais aussi le renforcement des institutions républicaines, le changement de modèle économique et le rétablissement du leadership du Cameroun à l’international.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
La politique fait de la résistance dans les quotidiens camerounais Comme la veille, les journaux camerounais parus mercredi continuent de se passionner pour la politique, au lendemain de la célébration de la Fête nationale du 20 mai, sur fond de crise anglophone et d’appel controversé des États-Unis au président Paul Biya à quitter le pouvoir, reléguant au second plan les sujets à caractère économique et social.
La politique fait les choux gras de la presse camerounaise Les journaux camerounais parus mardi, au lendemain d’une journée fériée et chômée sur toute l’étendue du territoire, se focalisent sur la célébration contrastée de la Fête de l’unité sur fond de crise anglophone, au cours de laquelle le président Paul Biya a sorti sa dernière limousine hors de prix, mais également sur l’appel des États-Unis au même chef de l’État à passer la main après 37 ans de règne.
Les périls sur l’unité nationale en couverture des journaux camerounais A deux jours de la célébration des 46 ans de l’Unité nationale, les journaux camerounais parus vendredi braquent leurs projecteurs sur les menaces sécessionnistes qui continuent de peser sur les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
La presse camerounaise aux couleurs du «vivre-ensemble» A la veille de la célébration des 46 ans de l’unité nationale, et en pleine crise identitaire de la communauté anglophone d’où s’élèvent des revendications sécessionnistes, les journaux camerounais parus jeudi se focalisent sur la notion de «vivre-ensemble» censée recréer les liens de solidarité et ramener la paix.
Ambiance de malaise en couverture des journaux camerounais Les titres des journaux camerounais parus mercredi ne sont guère réjouissants, de l’économie à la politique en passant par la guerre contre l’islamisme ou l’activisme sécessionniste.
Economie et société en couverture des journaux camerounais A en croire les contenus des journaux camerounais parus mardi, les nouvelles ne sont pas reluisantes sur le front de l’économie au même moment où l’unité nationale, à la veille de la fête national de l’indépendance, reste sous la menace des troubles sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
Politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les batailles d’appareil avant l’élection présidentielle et la crise sécessionniste qui ne faiblit pas dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest constituent l’essentiel des contenus des journaux camerounais parus lundi.
Les journaux camerounais à fond dans la politique Au lendemain de la fête de l’Ascension, les journaux camerounais parus vendredi se focalisent sur les faits politiques, notamment la crise anglophone, la célébration de la Fête nationale et la nouvelle bataille de positionnement entre des alliés du régime.
Religion, économie et politique en couverture des journaux camerounais De la religion au social en passant par l’économie et la politique, les journaux camerounais parus mercredi affichent un menu bigarré.
Presse, politique et crise anglophone en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus jeudi se penchent sur l’état des médias locaux, à l’occasion de la Journée international de la liberté de presse, sans pour autant oublier la pression présidentielle ayant obligé certains sénateurs à s’appliquer la disposition sur le non-cumul des mandats à eux imposée par le président Paul Biya, et en restant préoccupés par la situation insurrectionnelle dans les régions anglophones.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous