BETA
Recherche personnalisée
English
Mercredi, 12 Décembre 2018
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 1/9/2018 11:32:22 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

Politique, social et crise anglophone au menu des journaux camerounais

Des sujets à caractère politique occupent ce mardi une large place dans les journaux camerounais qui s’intéressent également à des sujets relatifs au social ou à la crise anglophone.


Concernant la politique, le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune plonge au cœur de l’année électorale, avec des partis affûtant déjà leurs armes : conventions et congrès, mobilisation en vue des inscriptions sur les listes électorales, la fièvre s’empare déjà des états-majors.

A propos de fièvre et de partis politiques, Le Jour annonce une réunion «sous haute tension», ce week-end, du bureau exécutif national du Front social démocratique (SDF), la première formation de l’opposition parlementaire où, à la veille de l’élection présidentielle, son leader John Fru Ndi est de plus en plus contesté, poussé vers la touche par de jeunes loups, au premier rang desquels son adjoint Joshua Osih, que beaucoup voient désormais comme le principal challenger du chef de l’Etat sortant Paul Biya.

Pendant ce temps, dans la métropole de la région du Nord-Ouest, Bamenda, Emergence fait état d’un retour à la vie normale après plus d’un an de paralysie.

La même publication, s’intéressant cette fois au 41ème séminaire annuel des évêques du pays, qui se tient dans la capitale, Yaoundé sous le thème «Le don de la vocation presbytérale», constate que l’Eglise catholique fait en réalité son propre procès, engluée qu’elle est dans une profonde crise de vocations, à laquelle s’ajoutent des scandales d’affairisme, de pédophilie et autres dérapages éthiques.

Ce sujet est également évoqué par Mutations, qui sous le titre «Affaire Monseigneur Bala : l’Eglise catholique agite le fantôme», ramène au-devant de la scène la disparition tragique de l’évêque de Bafia (Centre), dont le corps sans vie a été repêché des eaux du fleuve Sanaga en début juin 2017.

Depuis lors, non seulement aucun indice n’est venu éclairer l’opinion publique quant aux responsables de cet acte odieux, mais en plus le clergé, dans cette triste affaire, a semblé montrer des signes de fébrilité et affiché ses divisions.

Revenant de son côté sur l’arrestation, en fin de semaine dernière dans un hôtel d’Abuja, la capitale nigériane, du leader de la sécession anglophone du Cameroun, Sisiku Julius Ayuk Tabe et de neuf de ses lieutenants, The Guardian Post fait état de fortes pressions exercées sur le chef de l’Etat nigérian Muhammadu Buhari, en vue de libérer ces «Ambazoniens» afin d’éviter ainsi leur extradition vers son voisin et leur éviter un sort potentiellement cruel.

L’arrestation des leaders sécessionnistes, analyse par ailleurs la publication, pourrait s’avérer comme «le carburant» de la crise anglophone, ou alors constituer une radicalisation dans la lutte armée contre «le pouvoir d’occupation de Yaoundé», ainsi que les séparatistes qualifient le régime Biya.

Et voici que l’hebdomadaire satirique Le Popoli apporte davantage de trouble à la situation : alors que Southern Cameroon National Council (SCNC), le principal mouvement séparatiste de la zone anglophone, le croit détenu au Nigeria, un responsable de la police nigériane affirme que le «président d’Ambazonie» a été livré secrètement aux autorités camerounaises.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
L’élection du président de la Fecafoot passionne les journaux camerounais Bien plus que les arènes politiques, sociales et économiques, c’est davantage l’assemblée générale élective du lendemain, à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), qui passionne les journaux du pays parus mardi.
La tension du retrait de la CAN 2019 ne retombe pas dans les journaux camerounais Avec virulence, les journaux camerounais parus lundi dénoncent ceux qui, à leurs yeux, sont les responsables du retrait au pays de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2019, un sujet supplantant de loin les autres sujets d’actualité.
La politique s’impose en couverture des journaux camerounais La politique irrigue les colonnes des journaux camerounais parus vendredi, sur les plans aussi bien de la crise anglophone que du football, de l’économie ou encore de la gouvernance.
Les journaux camerounais à fond sur le camouflet de la CAN 2019 Passées les grandes émotions du retrait, en fin de semaine dernière par la Confédération africaine de football (CAF) au pays, de l’organisation de la Coupe continentale des nations (CAN) de la discipline pour 2019, les journaux camerounais parus jeudi s’emploient à décrypter les démarches du gouvernement pour arrondir les angles.
Menu diversifié dans les colonnes des journaux camerounais Des suites du retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football au pays à la crise anglophone, en passant par la politique et l’économie, les journaux camerounais parus mercredi se sont offert une petite cure de diversité.
Lendemains douloureux de dessaisissement de la CAN 2019 et crise anglophone au menu des journaux camerounais Les journaux camerounais parus mardi continuent d’épiloguer sur les conséquences du retrait, décidé en fin de semaine dernière par la Confédération africaine de football (CAF), de l’organisation de la Coupe continentale de la discipline (CAN) pour 2019 en même temps qu’ils reviennent sur la création, par décret présidentiel, d’un Comité de désarmement, de démobilisation et de réintégration à l’intention des sécessionnistes et des ex-combattants de la secte islamiste Boko Haram.
Le retrait de la CAN 2019 au Cameroun fait les choux gras de la presse locale Les journaux camerounais parus lundi sont inconsolables après le retrait au pays, en fin de semaine à Accra (Ghana) par la Confédération africaine de football (CAF), de l’organisation de la Coupe continentale des nations (CAN) 2019 de la discipline.
Can 2019 et économie en couverture des journaux camerounais Les journaux camerounais parus vendredi retiennent leur souffle, en attendant la décision dans la journée, par le Comité exécutif (CoMex) de la Confédération africaine de football (Caf), du maintien ou du retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019 au pays, lequel ne se porte guère mieux au plan de l’économie.
Economie, politique et foot à la une des journaux camerounais Le fait économique côtoie allègrement la politique, le football et le social dans les journaux camerounais parus jeudi.
Faits de société, gouvernance et CAN dames en couverture des journaux camerounais Les faits de société s’inscrivent en bonne place dans les journaux camerounais parus mercredi, avec tout à côté une actualité tout aussi sulfureuse en ligne droite de la gouvernance, juste au lendemain de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football dames perdue en terre ghanéenne contre le Nigeria.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous