BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 18 Novembre 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/26/2017 11:06:24 AM ]  APANEWS

Cameroun - Societe

La diversité s’affiche en couverture des journaux camerounais

La politique, l’économie et l’intégration sous-régionale constituaient les principaux sujets traités par les journaux camerounais parus jeudi.


Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a, selon la principale manchette du quotidien à capitaux privés Émergence, quasiment prononcé l’interdiction d’exercice sur le territoire camerounais des organisations non gouvernementales Amnesty International, International Crisis Group, Reporters sans frontières, Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC).

Selon le pouvoir de Yaoundé, les multiples rapports à charge de ces organismes, plus que jamais «indésirables», contribuent à saper l’image du pays sur la scène internationale.

S’agissant spécifiquement de l’organisme belge International Crisis Group, «chassé du Cameroun», selon les termes du Messager, son dernier crime aura été la dénonciation de la répression des manifestations sécessionnistes ayant eu lieu les 21 septembre et 1eroctobre derniers dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

C’est désormais la guerre ouverte entre cette institution et Yaoundé, renchérit The Guardian Post, qui consacre toutefois son titre principal à la dernière sortie de l’avocat Agbor Balla, l’un des activistes de la contestation en zone anglophone, emprisonné pendant près de 6 mois et récemment bénéficiaire d’un arrêt des poursuites devant le tribunal militaire de Yaoundé sur décision du président Paul Biya.

Considéré comme le leader du Consortium de la société civile anglophone, il affirme aujourd’hui, dans les colonnes de cette publication, être «pour un Cameroun uni et indivisible» mais souhaite davantage de décentralisation au niveau des régions.

Sur le front de l’économie, The Guardian Post et InfoMatin saluent les performances des startupers locaux dont les projets viennent d’être primés à Ankara, en Turquie, sous l’égide de l’Observatoire africain de la pratique des affaires.

La réception des «héros de Turquie», la veille par le ministre de l’Économie, du Plan et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze permet ainsi, selon le second journal cité, de sensibiliser les porteurs de projets rentables afin de leur permettre de bénéficier de l’accompagnement du gouvernement, en vue de la mise en œuvre de l’intermédiation vis-à-vis des institutions financières, impatientes de recevoir des idées porteuses et créatrices de richesse.

Et, pendant qu’Émergence se désole de «la connexion internet, de plus en plus exécrable», Le Quotidien de l’Économie accompagne le redécollage de la compagnie aérienne nationale vers l’espace sous-régional : Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) rouvre, vendredi, la ligne de Libreville (Gabon) après N’Djamena (Tchad), et quelques temps avant Bangui (Centrafrique), en attendant Abidjan (Côte d’Ivoire) et Dakar (Sénégal), signe que la zone de turbulences s’est éloignée.

Il convient de noter, rappelle la même publication, que le concept de libre circulation des personnes et des biens devient une réalité au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le Congo venant, après la Centrafrique, le Gabon et le Tchad, en attendant la Guinée Équatoriale pour faire complet, de décider de la dispense du visa sur son territoire pour les ressortissants de cet espace.

Il y a comme du dynamisme dans l’air, commente le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, qui consacre sa couverture à l’audience accordée, la veille par le président Biya, au ministre tchadien en charge de la Production, de l’Irrigation et des Équipements agricoles, Asseid Gamar Sileck, porteur d’une lettre d’invitation du chef de l’État Idriss Deby Itno et ayant pour objet l’invitation de son homologue à participer au sommet de la CEMAC prévu dans quelques jours à N’Djamena.

D’importantes décisions sont attendues au terme de ce sommet des leaders sous-régionaux, annonce l’hebdomadaire Diapason : le renouvellement des membres de la Commission de cet organisme, les nouvelles orientations, avec le concours du Fonds monétaire international (FMI), des politiques communautaires face à la crise économique, l’instabilité qui fait de la résistance en Centrafrique ainsi que la lutte contre la secte islamiste Boko Haram.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CAMEROUN
Vent de sinistrose en couverture des journaux camerounais L’incendie, la veille au soir du bâtiment abritant l’Assemblée nationale à Yaoundé, la capitale du pays, mais aussi l’annulation spectaculaire, par le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA), Michel Ange Angouing, des admissibilités aux concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), faisaient les choux gras des journaux camerounais parus vendredi.
La politique et l’économie s’adjugent les faveurs de la presse camerounaise La rentrée mouvementée, la veille, du Parlement en session budgétaire, dans un contexte de crise anglophone aiguë, mais également des sujets à caractère économie, ont meublé les colonnes des journaux camerounais parus mercredi.
L’économie et le front de la crise anglophone font les choux gras de la presse camerounaise Des sujets à connotation économique, avec pour point d’orgue la session budgétaire du Parlement mais également la croisade contre les sécessionnistes contre qui le gouvernement vient de déclarer la guerre dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, faisaient quasiment l’unanimité des sujets abordés par les journaux camerounais parus mardi.
La politique et l’économie en couverture des journaux camerounais Les inquiétudes qui continuent de monter en même temps que la violence armée dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais également des sujets à connotation économique, constituaient l’essentiel des préoccupations des journaux camerounais parus vendredi.
La brusque montée de tension en régions anglophones préoccupe les journaux camerounais Les récentes attaques armées, attribuées à des activistes de la sécession des zones anglophones du pays et qui ont déjà coûté la vie à 5 personnes au moins, s’affichent en couverture des journaux camerounais parus jeudi.
Les journaux camerounais parus mercredi se sont majoritairement penchés sur des à caractère économique nationale et sous-régionale, sans toutefois s’éloigner des préoccupations politique interne de l’ Les journaux camerounais parus mercredi se sont majoritairement penchés sur des à caractère économique nationale et sous-régionale, sans toutefois s’éloigner des préoccupations politique interne de l’heure.
La politique se paie les couvertures des journaux camerounais Très peu de journaux camerounais, parus mardi, ont échappé à la tentation du bilan de la célébration, à travers le pays, la veille, des 35 ans de pouvoir de Paul Biya à la magistrature suprême.
Les 35 ans de pouvoir de Paul Biya en couverture des journaux camerounais Chacun avec ses mots, les journaux camerounais parus lundi ont réservé de larges espaces à la célébration, le même jour, des 35 ans de Paul Biya à la tête du pays.
Un triple infanticide émeut les journaux camerounais L’assassinat, mercredi par un père de famille, de ses trois enfants dans la capitale du pays, Yaoundé, s’affichait en lettres de sang en couverture des journaux camerounais parus vendredi, juste à côté d’autres titres à caractère sociopolitique.
La diversité s’affiche en couverture des journaux camerounais La politique, l’économie et l’intégration sous-régionale constituaient les principaux sujets traités par les journaux camerounais parus jeudi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous